Camps RAHUI

Vous désirez rendre service à un grand projet scientifique aux enjeux majeurs pour l’avenir de la Planète ? Vous rêvez des perles noires de (...) ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Camps RAHUI

Vous désirez rendre service à un grand projet scientifique aux enjeux majeurs pour l’avenir de la Planète ? Vous rêvez des perles noires de (...) ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

POUR LES ADULTES AUSSI : les voyages proposés pour les adultes, seul, en couple ou en groupe d’amis, sont décrit sur cette page des Congés Solidaires à Tahiti.

Pour une description générale du projet, et pour les séjours ENFANTS et ADOLESCENTS, veuillez poursuivre la lecture de cette page ci-dessous.

En participant à la série de séjours RAHUI, vous aurez la possibilité de côtoyer les tortues marines et les milliers de poissons multicolores des récifs polynésiens vous rendront littéralement dingues de bonheur... Et si on ajoutait la possibilité d’approcher en toute sécurité les baleines et leur petits !! (voir sur le détail des séjours)

« Rahui » (ra-hou-i) signifie « jachère marine » en polynésien et c’est un concept fort, aujourd’hui disparu, de gestion traditionnelle des écosystèmes et des ressources naturelles par les habitants des îles polynésiennes qui devaient parvenir à subvenir à tous leurs besoins en quasi-autarcie (gestion raisonnée). C’est dans ce cadre général que se posent les Séjours RAHUI qui ont pour objectif d’obtenir un modèle concret et scientifiquement argumenté de Gestion Intégrée des Récifs Coralliens dans le cadre d’une production raisonnée de ressources naturelles marines locales, ceci en incluant diverses problématiques de protection, de sauvegarde ou de réintroduction (poissons, coraux…).

De nombreux sujets sont abordés par les Séjours RAHUI, que ce soit la réintroduction du poisson volant sur l’île, l’étude de l’écosystème du Paraha Peue (Platax Orbicularis) qui est un poisson particulièrement apprécié des pêcheurs locaux et des hôtels/restaurants, et qui souffre de leur surpêche sur certains lieux ou qu’il s’agisse de la protection du corail contre le blanchiment en passant par l’ensemencement de bénitiers ou la lutte intégrée contre les algues invasives grâce à la dynamisation de certaines espèces de poissons comme le Ume (Naso Unicornis).

Mais ces sujets de Recherche ne sont pas les seuls à représenter de tels enjeux à la fois environnementaux, sociaux et économiques. Via les Séjours RAHUI vous faites aussi une découverte infiniment riche de toutes les substances naturelles marines et végétales terrestres qui existent en Polynésie et prenez conscience sur le terrain des enjeux de leur conservation. Vous serez par exemple informés des enquêtes ethnobotaniques qui sont menées par les Centres de Recherches présents en Polynésie Française sur l’usage qu’il est fait par les populations de telle ou telle plantes ou de tel ou tel animal marin pour la santé.

Un projet à long terme

A la croisée de tous ces grands champs de Recherche, l’association Objectif Sciences International mène une succession de séjours qui répondent à chaque fois à une question en particulier. L’ensemble des réponses dégageant petit à petit un savoir-faire méthodique de gestion raisonnée et de protection des lagons pour un développement durable.

L’objectif est donc de réaliser chaque année un inventaire de plus en plus précis du lagon de l’île de Huahiné quant à son potentiel de conservation naturelle et d’exploitation raisonnée. Après avoir eu lieu sur l’île de Moorea où se situent un Poste d’Observation du CNRS (France) et une Station Biologique américaine (Université de Berkeley), les séjours RAHUI ont dorénavant lieu uniquement sur Huahiné.

Cette île est à proximité de l’île de Tahiti où l’on trouve également d’autres organismes scientifiques qui peuvent répondre aux questions des participants (IRD, IFREMER...). Mieux connaître l’écosystème du lagon de Huahiné permettra par exemple de simuler les possibilités de repeuplement de tel ou tel poisson ou coquillage tout en glanant au passage les informations (comportement, physiologie, biologie moléculaire...) relatives aux espèces animales et végétales que fréquentent les espèces visées.

Pour chacune de ces problématiques particulièrement ciblées, les participants auront la possibilité de définir un inventaire préliminaire des relations interspécifiques de l’algue, de l’animal ou du végétal étudié au sein de son écosystème spécifique. En guise de rapport d’études il est alors possible de publier diverses informations :
- Lieux de présences de l’animal, de l’algue ou du végétal étudié
- Ressources animales, végétales, minérales de l’espèce étudiée
- Prédateurs naturels, symbiotes, parasites
- Coopérations interspécifiques
- Espèces animales et végétales compétitrices par ressources, parasites...
- Conditions et facteurs abiotiques

Tous ces éléments peuvent être présentés sous divers formats :

- Bibliographie
- Listes descriptives
- Système d’Information Géographique de la zone étudiée ou des zones étudiées du Lagon (de belle cartes interactives)
- Schémas des interactions...

Tous ces rapports sont basés à la fois sur les connaissances actuelles que les scientifiques ont déjà de l’espèce et de son environnement typique (minimum d’espace vital requis, nourriture naturelle et adaptée en élevage, âge et taille de maturité, état des mangroves dont les poissons dépendent pour leurs nurseries, évolution de la population et ses raisons...) et à la fois sur le fruit des études menées durant les séjours (étude comportementale quant aux milieux préférés, physiologie, biologie, détermination de l’isolation génétique, réparation de lieux de pouponnières...).
Cumulés les uns aux autres ces rapports s’additionnent pour constituer la Base de Donnée scientifique qu’Objectif Sciences International met alors à disposition à tous sous l’enseigne de son Programme RAHUI.

Chaque rapport est co-signé par les participants et ceux-ci peuvent donc les ajouter à leur CV !

Aucun articles trouvés

Nos partenaires

Voir également