IceLand Lab'

Le feu et la glace – Volcans et glaciers – Road trip – Nature sauvage – 15 jours ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

IceLand Lab'

Le feu et la glace – Volcans et glaciers – Road trip – Nature sauvage – 15 jours ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Menez à bien d'incroyables projets de recherche !
Summer is coming
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Introduction

L’appel des paysages sauvages et de la science Science La science est désormais l’affaire de tous. Découvrez la science d’une manière ludique et active. Nous vous proposons d’en découvrir plus sur nos expéditions à la voile, découverte du plancton. vous semble irrésistible ? Les volcans et les glaciers vous ont toujours fasciné ? Alors laissez-vous embarquer dans une aventure scientifique inoubliable. Randonnez sur des champs de lave refroidie, au milieu des fumerolles et sous le regard d’immenses glaciers. Participez à un projet de Recherche en réalisant vous-même les prises de données sur l’unique ride médio-océanique émergée.

Deux semaines au cœur de l’une des îles les plus fabuleuses de la planète, un véritable livre de géologie à ciel ouvert devenu aujourd’hui votre laboratoire en plein-air !

Vidéo

Le Projet de Recherche

Le programme ExplorEarth s’attache à comprendre le fonctionnement et la dynamique interne de la Terre en étudiant ses manifestations en surface. Les volcans constituent une des manifestations les plus visibles et frappantes de cette dynamique interne, et ont une influence primordiale sur le globe et les êtres vivants qui l’habitent. En volcanologie, l’union fait la force et toute nouvelle mesure venant enrichir la base de données permettra à terme de mieux comprendre, et donc prévoir quand, pourquoi et comment se déroulent les éruptions volcaniques.

L’Islande existe (est émergée) grâce à la combinaison de deux effets géologiques traduisant la dynamique interne de notre planète qui se refroidit : d’une part l’activité d’écartement des plaques européennes et américaines au niveau du rift médio-océanique, et d’autre part la présence d’un point chaud à l’origine très profonde. Cette superposition d’activités rend l’île active, unique et remarquable : on retrouve plusieurs types de volcanisme dans une zone restreinte. Ajoutez à cela la présence de glaciers recouvrant une partie de ces volcans (donnant lieu à des volcans encore différents) et l’on obtient un paradis pour le géologue passionné de volcans.

Lors de ce séjour IceLand Lab’, nous irons mesurer des températures de fumerolles, cartographier des fissures, en mesurer l’écartement, afin de contrôler l’évolution de ces paramètres dans le temps. D’autre part, nous irons échantillonner les coulées de lave, prélever des roches, cristaux, cendres à fin d’analyses pour déterminer les conditions d’origine (profondeur, température, concentrations, etc.) du magma au moment de l’éruption. Chaque mesure sera géoréférencée par un positionnement GPS.
Les lieux de ces mesures seront choisis par les participants, en fonction des contraintes auxquelles ils pourraient faire face (autorisations, difficulté d’accès, etc.). Les protocoles de mesure seront méticuleusement construits et documentés par les participants, avec le soutien des éducateurs OSI, afin de les rendre reproductibles et rigoureux.

Vous pouvez trouver les autres séjours proposés par le programme ExplorEarth ici :

© OSI : Celine Giroir

Concept Appris sur le séjour

Volcanologie - Magmatologie - Mouvement des plaques tectoniques - Formation des roches et Cristallisation - Géothermie - Glaciers

Le Matériel Utilisé

Carte topographique – Cartes géologiques – Marteau de géologue – Thermomètres infrarouge et à sonde – Appareil photographique – Carnet de géologue – Loupe à main – Télémètre - GPS

Le lieu

L’Islande est une terre de feu et de glace, une île située sur deux plaques tectoniques différentes (Européenne et Américaine). Elle chevauche la dorsale médio atlantique.

L’Islande représente un cinquième de la superficie de la France, et elle possède le plus grand glacier d’Europe, le Vatnajökull. Cette calotte glaciaire située au sud-est de l’Islande et dont la superficie avoisine les 8400 km2 recouvre environ 8% de la surface du pays. Son épaisseur peut atteindre jusqu’à 1000 mètres.

Sous cette calotte, il y a plusieurs volcans actifs, comme le Grimsvotn, entré en éruption en 1996. L’existence de plusieurs types de volcanismes et notamment du volcanisme sous glaciaire donne une ambiance et des paysages uniques qui en font une exception géologique.

© OSI : Celine Giroir/Julien Beaugheon


© OSI : Celine Giroir/Julien Beaugheon

Les parcs naturels sont bien préservés et font l’objet d’aménagements pour que le tourisme estival ne détruise pas les sols fragiles de cette Terre. L’exploitation de la géothermie comme énergie de chauffage et la fabrication d’électricité confère à l’Islande une autonomie énergétique.

Une faune ornithologique hors du commun coexiste avec les moutons, les rennes, les chevaux islandais, les renards polaires et les phoques. Des nichées de Macareux moines pourront être vues sur les falaises de la petite ville de Vik.

Rejoindre le point de départ
Notre équipe attendra chaque participant à l’aéroport de Reykjavik-Keflavik (code international KEF).
Il est possible pour les mineurs de bénéficier d’un service d’accompagnement proposé par les compagnies aériennes depuis toutes les principales villes du monde (Paris, Rome, Genève, Tokyo, Montréal...).

Dans tous les cas, merci de contacter votre référent afin de choisir le bon horaire d’avion.

Le Quotidien sur Place

© OSI : Julien Beaugheon/Celine Giroir

  • L’intégralité des activités scientifiques se déroulera en anglais. Le séjour sera composé également de nombreuses autres activités ludiques et de détente qui, elles, pourront se faire soit en anglais, soit en français. Les rencontres et interviews, les discussions avec les habitants et professionnels de l’île, auront toutes lieu en anglais. Le Journal de Bord, accessible sur Internet, est rédigé par les participants en anglais pour l’intégralité des comptes rendus scientifiques.
  • Le voyage s’effectuera par étapes avec un-e éducateur-trice pour 5 participant-e-s. Des minibus permettront de déplacer sans effort d’un point à l’autre du circuit les participants mais aussi le matériel prévu pour l’expédition (camping et matériel scientifique), le matériel personnel de chaque participant et la nourriture.
    À noter que sur le(s) lieu(x) du projet, il y aura le choix entre s’approcher des sites de mesure en minibus, ou pour les plus sportifs de randonner jusqu’à ceux-ci.
  • Les repas seront préparés par les participants eux-mêmes, à tour de rôle afin de nous faire profiter de leurs spécialités, ou qui sait, de se lancer dans la cuisine locale.

© OSI : Celine Giroir

L'Hébergement

L’hébergement se fera en camping (tous dotés de douches chaudes). Nous fournissons les tentes pour dormir et le matériel nécessaire pour cuisiner : casseroles et réchaud.
A noter, le mauvais temps en Islande est assez courant : pluie, vent, fraîcheur, et parfois brouillard. Il convient donc de s’équiper en conséquence, de bien respecter la liste de vêtements qui vous a été fournie.
Notamment, de bons duvet et tapis de sol sont nécessaires.

© OSI : Celine Giroir

Témoignages

Par Victor L.

Pour ce qui est de l'organisation, elle est parfaite, jamais de pépin toujours très bien organisé. L’aspect santé et sécurité tout allait bien, les personnes qui étaient dans le besoin d’une alimentation spécifique était respectées et je me sentais tout le temps en sécurité avec Karol, Rémy, Sébastien et Maddie. Les activités étaient toutes mieux les unes que les autres, jamais un seul moment d’ennui. L'équipe encadrante était géniale, amicale mais compétente et très joyeuse, vraiment un énorme merci à Rémy Karol Sébastien et Maddie, vraiment merci pour tous ces bons moments. Le séjour était magnifique, le seul hic est que le séjour aura duré si peu longtemps, vraiment un moment inoubliable. Victor, 15 ans, Iceland Lab' 2018

Par Sasha M.

Ceci fut mon meilleur voyage jusqu’à aujourd’hui. Si vous hésitez, je vous conseille de le faire absolument ; l’Islande est une pays magnifique et unique en son genre. J’ai appris beaucoup de choses d’un point de vue scientifique. Le séjour est très bien organisé, pas de problèmes avec l’aspect camping ni avec la nourriture. Faire ce voyage est une occasion de rêve ! Sasha, 14 ans, Iceland Lab' 2017

Par Laurie O.

Ce séjour m’a permis d’échanger sur des phénomènes exceptionnels, d’observer des paysages uniques au monde, de rencontrer des personnes de tous horizons, d’enrichir mes connaissances scientifiques. Les journées étaient bien remplies et j’ai beaucoup apprécié le fait que les soirées ne soient pas chargées ou pré-organisées avec des grands jeux etc mais que parfois des activités diverses se mettent en place de manière spontanée grâce à l’initiative de chacun. J’ai trouvé le groupe riche de cette diversité d’âge et de parcours. Tous les participants et encadrants ont contribué à la bonne ambiance, dynamique, sympathique et studieuse ainsi qu’au bon fonctionnement de groupe (alimentation, gestion ...). L’organisation de la journée type et les horaires prévus ont permis à tous d’être reposés et disponibles jusqu’à la fin du séjour. Enfin, nous avons tous mis la main à la pâte pour cuisiner des petits plats et cela a permis de passer des moments très conviviaux tant au moment de la préparation en groupe que du repas tous ensemble. C’est à mon avis un élément qui paraît anodin mais qui est important pour une bonne vie quotidienne et une bonne cohésion de groupe. Concernant le cadre, vivre en camping est un très bon moyen de découvrir les surprises réservées par l’Islande (adaptation obligatoire à l’environnement et la météo très variable, sommets et glaciers comme vue au réveil, la nuit comme en plein jour, arc en ciel...). Seul le camping permet cela ! Objectif Sciences International m’a permis de partir à l’autre bout du monde pour observer des phénomènes naturels exceptionnels dans un cadre privilégié : L’Islande. Chaque jour réserve son lot de surprises et de merveilles : découvertes, randonnées, photographies, mesures, déménagement du campement, discussions et projets scientifiques entre eau, glace, terre et roches ! Un retour à la nature dépaysant et revitalisant qui met tous les sens en éveil ! Tout cela au milieu d’un groupe qui s’organise pour assurer le bon déroulement du séjour et effectuer les tâches inérantes à la vie en communauté. Mémorable ! Laurie, 24 ans, Iceland Lab' 2017


Déposer un témoignage

Le Programme au Jour le Jour

Naturellement, l’actualité scientifique, les différents partenariats académiques noués, ou tout simplement la météo sont susceptibles de modifier le circuit décrit ci-dessous, il n’est donc donné qu’à titre indicatif.

L’expédition se déroulera dans la région Nord-Est de l’Islande, près du lac Myvatn.
Nous démarrerons par le fameux circuit du cercle d’or où vous découvrirez le parc national de Thingvellir, l’impressionnante chute d’eau de Gulfoss, et le site géothermique de Geysir qui compte de nombreuses sources d’eau chaudes et des geysers dont un actif, le Strokkur.

Vous pourrez découvrir et profiter des zones géothermiques, particularités de l’Islande, dont certaines offrent la possibilité de se baigner en pleine nature, dans des sources d’eau chaudes !

Puis nous nous dirigerons, vers le lieu de notre projet, autour du lac Myvatn, en passant par Akureyri. Là-bas nous resterons quelques jours afin de mener à bien nos explorations et nos mesures. La région est un paradis de la volcanologie, nous en profiterons donc pour visiter de nombreux lieux spécifiques à l’activité volcanique.

Puis nous reviendrons vers Reykjavik en passant devant les fjords de l’Est, puis en s’arrêtant pour observer un spectacle magnifique : le lagon de Jökursarlon. Il s’agit d’un lac glaciaire parsemé d’icebergs qui ont vêlé. Avec la fonte du glacier, le lac augmente sa capacité.

Plus tard, notre itinéraire nous mènera au Parc national de Skaftafell, où nous étudierons la langue glaciaire du Skaftafelljökull. Ce glacier appartient à l’immense calotte glaciaire, le Vatnajökull.

Enfin nous nous arrêterons une journée dans la petite ville de Vik afin de découvrir des beautés géologiques telles que des Orgues Basaltiques, des falaises, et peut-être les macareux moines qui nichent une partie de l’année sur ces falaises.

Enfin nous visiterons la capitale Reykjavik avant de repartir.

À noter, le mauvais temps en Islande est assez courant : pluie, vent, fraîcheur, et parfois brouillard, il convient donc de s’équiper en conséquence, et…de garder le moral malgré les caprices météorologiques !

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également