Envoyer à un ami

Le nouveau monde était déjà là

Covid-19 : Les Vacances Scientifiques possédaient déjà un fonctionnement devenu encore plus pertinent au vu de la situation liée à COVID-19 ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Le nouveau monde était déjà là

Covid-19 : Les Vacances Scientifiques possédaient déjà un fonctionnement devenu encore plus pertinent au vu de la situation liée à COVID-19 ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Accueil > Actualité > Le nouveau monde était déjà là

SEJOURS ENFANTS : En plus de permettre aux parents d’avoir du temps pour travailler, nos séjours permettent aux enfants d’apprendre en s’amusant et de s’ouvrir au monde, en pleine nature et en petits groupes.

VOYAGES ADULTES : Alors que de plus en plus de monde veut des voyages à circuits courts ou compensés carbone, les Voyages Scientifiques Voyages Scientifiques
Voyage Scientifique
Il ne s’agit pas d’un voyage réservé aux professionnels des sciences, mais d’une occasion pour tous de découvrir les sciences. Il s’agit de profiter de ses vacances pour s’enrichir et participer à la réalisation d’une vraie cause pour la sauvegarde de la planète.
d’OSI répondent déjà à ces critères !

En effet, les Voyages Scientifiques Voyages Scientifiques
Voyage Scientifique
Il ne s’agit pas d’un voyage réservé aux professionnels des sciences, mais d’une occasion pour tous de découvrir les sciences. Il s’agit de profiter de ses vacances pour s’enrichir et participer à la réalisation d’une vraie cause pour la sauvegarde de la planète.
d’OSI apportent :

En Bref

En ces temps de pandémie, les comportements des citoyens ont radicalement changé suite aux mesures prises par les gouvernements pour lutter contre la maladie du coronavirus (voir à ce sujet notre article sur les effets favorables du coronavirus sur la planète). En plus de respecter la distanciation sociale, il a été recommandé de se confiner dans son domicile principal et d’éviter tout déplacement jugé non nécessaire. Cependant, il a été annoncé par les gouvernements que les séjours de vacances Séjours de Vacances Il s’agit de vrais séjours où vos enfants pourront à la fois découvrir le domaine scientifique de leurs choix mais également partir dans une région de leur pays ou du monde qu’ils ne connaissent pas. Objectif Sciences International propose une large gamme de séjours pour les vacances de vos enfants selon le lieu et le domaine scientifique. Ils pourront choisir entre un stage de sept, quatorze et vingt huit nuits, et faire des combinaisons entre les différents domaines scientifiques. pour les enfants devaient ouvrir, parce qu’ils apportent un bienfait important à la société. Il faudra simplement y mettre en oeuvre des critères permettant de continuer à empêcher le virus de progresser. Nos séjours instructifs sont un cadre idéal puisqu’ils permettent une éducation alternative des enfants qui s’instruisent tout en s’amusant dans la nature et sans prendre de risques particuliers.

A noter que ces « colonies de vacances » très originales offrent également aux parents un petit moment de répit dans cette garde à domicile prolongée. En plus d’être limitées à un animateur pour six participants, la plupart de nos vacances scientifiques Vacances Scientifiques
Vacances Sciences
Camps de Sciences
Colonies de Vacances Scientifiques
L’ONG Objectif Sciences International propose des séjours complètement en dehors du commun ; il s’agit ici pour les enfants et adolescents de venir contribuer à des projets de recherche réels dont l’activité est mis exactement à leur niveau d’âge et d’intérêt ! Des Colonies de Vacances Scientifiques complètement différentes de ce qui se faisait du temps des Colonies de Vacances « tout court ».
sont éco-solidaires
, et respectent le lieu visité d’un point de vue culturel, économique et environnemental. De plus, la grande diversité des projets à travers le monde permet à chacun de trouver une excursion scientifique locale, et dans le cas où un voyage à plus longue distance serait nécessaire pour aller sur le lieu d’étude, nous nous engageons alors dans une démarche qui puisse nous permettre de compenser entièrement notre empreinte carbone.

Un animateur pour six participants

Comme indiqué dans le titre, le nouveau monde que beaucoup d’individus voient naître avec cette crise, était déjà là dans notre ONG. En effet, depuis bientôt 30 ans, OSI engage un éducateur scientifique pour six enfants ou six adultes alors que d’autres se limitent à un encadrant pour 12 participants. Cette mesure permet non seulement de respecter les encadrants, d’offrir un meilleur accompagnement des participants dans leurs apprentissages et de pas avoir besoin de mettre en place des repos compensatoires (et donc meilleures conditions de travail pour les animateurs-trices). De plus, cet équilibre permet également de limiter les contacts physiques grâce à un nombre réduit de participants. En effet, gérer un groupe de 12 personnes pour un encadrant n’est pas la même chose qu’avoir 2 petits sous-groupes de 3 personnes à animer. Le risque de contagion augmentant avec le nombre de personnes présentes au même endroit, nous limitons donc déjà dans une certaine mesure de potentiels insécurités sanitaires. Bien que les restrictions diffèrent selon les gouvernements, la Suisse Colonie de vacances
Valais
Suisse
L’ONG Objectif Sciences International propose chaque année plusieurs colonies de vacances scientifiques dans le Valais Suisse, avec différentes thématiques (faune & flore, architecture, paléontologie, géologie, drones...). Vous trouverez des informations en suivant ce lien sur les séjours nature.
autorise par exemple les rassemblements de cinq personnes, suggérant un faible risque de contamination lors de petits regroupements.

Une distanciation sociale facile à mettre en place

Nos voyages scientifiques Voyages Scientifiques
Voyage Scientifique
Il ne s’agit pas d’un voyage réservé aux professionnels des sciences, mais d’une occasion pour tous de découvrir les sciences. Il s’agit de profiter de ses vacances pour s’enrichir et participer à la réalisation d’une vraie cause pour la sauvegarde de la planète.
bénéficiant généralement d’hébergements pouvant s’adapter à de plus grands groupes, il nous sera possible de prendre des précautions supplémentaires afin de garantir une distance optimale entre les participants. Par ailleurs, nous n’aurons pas besoin d’adapter nos activités en favorisant des activités de plein-air sur de vastes étendues plutôt que réduites dans une salle exiguë, car... c’est déjà le cas ! Dans les salles d’ateliers, nous pourrons garantir les distances en rajoutant une chaise entre deux participants qui sont dans le même atelier « fer à souder », « identification des insectes » trouvés le matin, ou « nettoyage des fossiles » découverts la veille sur le chantier de fouilles paléontologique. De même, nous pourrons par exemple nous assurer de laisser une chaise libre entre les personnes présentes à table lors du partage des délicieux repas, déjà Bio depuis plusieurs années sur une majorité de nos Centres de Vacances ! Finalement, puisque les participants choisissent un thème qui les passionne déjà, Ils sont généralement motivés à avancer sur leur projet de manière la plus autonome possible, et nos outils pédagogiques permettent de leur transmettre rapidement les connaissances et savoir-faire nécessaires à cette autonomie. Ainsi, les participants peuvent mener des activités différentes en parallèle, en restant à distance les uns des autres. Cet apprentissages de l’autonomie, de la responsabilité dans un projet permet aux participants de rentrer chez eux grandis et enrichis au-delà de leurs apprentissages scientifiques.

Les voyages, jamais aussi important que maintenant

Avec le confinement, les citoyens ont davantage de temps pour la réflexion. Un sujet d’actualité est l’utilité et l’impact des vacances dans un monde déjà trop exploité, trop pollué. En voyant les effets favorables pour la planète de l’arrêt de l’activité humaine suite à COVID-19 en quelques semaines à peine, une grande proportion de gens se questionnent donc sur leurs habitudes touristiques et se préparent à voyager autrement. Même si une solution radicale serait d’arrêter de se déplacer, nous pensons que certains voyages « intelligents » n’ont jamais été aussi importants que maintenant. En plus de former la jeunesse, les voyages sont une expérience de vie à vivre à tout moment et qui permettent d’acquérir une nouvelle vision du monde. Cette nouvelle ouverture d’esprit nous permet d’être plus avenants à la réflexion. Les excursions touristiques peuvent également nous faire prendre conscience de beaucoup de choses, notamment de la chance que l’on a de vivre ces expériences inoubliables ! Voyager permet aussi de s’inspirer… en allant visiter d’autres lieux, en rencontrant d’autres cultures ou en découvrant d’autres manières de vivre, on apprend grandement. Etant ainsi éveillés, on peut alors choisir en pleine conscience ce qui nous semble bon et juste dans notre quotidien. De plus, certains de ces séjours instructifs peuvent rester très locaux puisque nous pouvons partir en vacances dans des lieux très proche physiquement de nos domiciles, comme par exemple des marseillais qui peuvent bénéficier de plusieurs Séjours de Vacances Scientifiques en Provence.

Accélérateurs de changements

Les vacances sont des vecteurs de changements. En effet, lorsque nous sommes en voyage, toutes nos habitudes ordinaires sont chamboulées et nous nous adaptons généralement volontiers à ces modifications. Ces perturbations sont d’ailleurs nécessaires pour apporter d’éventuelles transformations, souvent positives, dans nos vies. Bien que les effets soient déjà visibles sur les adultes, ce phénomène est encore plus puissant chez les enfants qui ont l’avenir devant eux. « Le voyage forme la jeunesse » dit-on. Les connaissances que les jeunes auront assimilées durant leurs séjours leurs permettent d’adopter des gestes journaliers respectueux de l’Homme et de son environnement. De plus, les enfants d’aujourd’hui étant les coéquipiers de demain, chacun pourra concevoir son métier en prenant en compte la protection de la nature.

En route pour la paix, plus urgent que jamais

De nombreuses guerres existent encore malheureusement dans notre monde dirigé par l’économie, les finances et différentes politiques. Seulement, face à une menace globale comme lors de pandémie, les états arrivent à mettre de côté leurs combats individualistes pour redevenir solidaires afin de gagner une plus grande bataille à échelle internationale, prouvant que le changement est possible. De nombreux gestes solidaires planétaires ont d’ailleurs été observés suite à COVID-19. Bien souvent, l’origine des agressivités entre les pays provient des différences, des frontières arbitraires, des distances et de la peur de l’inconnu. De ce fait, les voyages sont des outils indispensables afin de briser la glace, d’apprivoiser cette peur, d’apprendre de nos différences et d’en tirer les avantages. En effet, au lieu d’être dans la compétition mondiale, les voyages nous éclairent sur un mode de vie basé sur la coopération et comme le dit si bien ce proverbe africain : « Tout seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin ». En voyageant, non seulement nous optimisons nos connaissances actuelles, culturelles et scientifiques, mais nous nous lions également d’amitiés avec des populations différentes. Ces relations humaines viennent alors compléter les liens économiques potentiellement déjà existants entre pays, et offrent donc un chemin menant plus aisément à la paix. De plus, naviguer entre les civilisations nous permet de prendre conscience que malgré la grande diversité existante chez les êtres humains, on est tous pareil : des grands-parents sont et resteront toujours des grands-parents, et les enfants sont partout des enfants, peu importe les différences culturelles !

Et la pollution dans tout ça ?

Depuis toujours OSI est soucieuse de son impact sur l’Homme et son environnement et met tout en œuvre pour limiter au maximum certains effets potentiellement néfastes de ses actions en favorisant l’utilisation d’énergies renouvelables, le tourisme responsable et en valorisant le développement durable. De plus, nos voyages sont scientifiques, donc utiles aux sciences et à la connaissance en général, et ils sont également éco-solidaires, autrement dit, ils sont respectueux des populations locales et de leurs traditions. Plusieurs mesures sont donc prises par notre ONG afin de diminuer au maximum l’impact écologique et climatique de nos séjours scientifiques, qui sont alors accueillis avec plaisir par les différentes populations, qui sont parties prenantes dans leur conception et leur organisation.

Comment concevoir des voyages non impactant, non polluants mais néanmoins très utiles ?
Pour ne pas détruire la nature en allant l’observer...

Voyages éco-solidaires

Même si les séjours proposés sont des « vacances », ils sont en fait très utiles ! En effet, les voyages scientifiques d’OSI permettent de récolter de réelles données pouvant être utilisées par les chercheurs. La science Science La science est désormais l’affaire de tous. Découvrez la science d’une manière ludique et active. Nous vous proposons d’en découvrir plus sur nos expéditions à la voile, découverte du plancton. participative citoyenne a l’avantage de collecter une grande quantité de données en peu de temps, ce qui favorise une amélioration rapide des connaissances scientifiques globales, une meilleure compréhension des sujets traités et donc par exemple une meilleure protection des espèces ou écosystèmes menacés. Certains de nos séjours, comme par exemple « Sur les traces de la panthère des neiges » en Kirghizie ou au Népal, vont directement impacter sur la conservation des animaux et de leurs habitats, indispensable à la survie de certaines espèces rares ! Non seulement favorables à l’environnement, nos voyages sont également éco-solidaires et sont donc respectueux des populations locales ainsi que de leur économie. Par la création de groupe locaux, nous formons et offrons des emplois aux citoyens alentours (guide naturaliste, aide pour la cuisine…) et par la sélection de nos hébergements, nous espérons que nos réservations favorisent directement les habitants et permettent aux participants de profiter des traditions locales. En plus d’être agréables, nos voyages scientifiques servent donc aussi de média nécessaire et utile qui permet de sensibiliser un large public.

Alors que certains séjours d’observations amènent à la destruction d’habitats et perturbent les animaux, nos vacances scientifiques Vacances Scientifiques
Vacances Sciences
Camps de Sciences
Colonies de Vacances Scientifiques
L’ONG Objectif Sciences International propose des séjours complètement en dehors du commun ; il s’agit ici pour les enfants et adolescents de venir contribuer à des projets de recherche réels dont l’activité est mis exactement à leur niveau d’âge et d’intérêt ! Des Colonies de Vacances Scientifiques complètement différentes de ce qui se faisait du temps des Colonies de Vacances « tout court ».
se veulent respectueuses. Par exemple, au lieu de proposer un séjour pour nager en contact avec les dauphins, nous proposons un voyage scientifique pour collecter des données de manière non invasive en observant ces mammifères marins Mammifères Marins Observer les mammifères marins de la mer d’Iroise en Bretagne. Les voir évoluer dans leur écosystème naturel. C’est possible avec nos « expéditions à la voile à la découverte du plancton ». à une distance raisonnable. Une étude est d’ailleurs en cours afin d’étudier l’influence de la présence des plongeurs sur le comportement naturel des dauphins. En plus de limiter le risque de zoonoses pouvant aller dans les deux sens (transmission de maladies des animaux à l’Homme ou de l’Homme aux animaux), l’observation faite de manière respectueuse et sans contact permet d’apercevoir une multitude de comportements fascinant des animaux qui ne sont donc pas perturbés par l’être humain. Dernièrement, l’enjeu ultime de ces investigations scientifiques est d’établir une charte internationale qui établit un mode opératoire universel afin que tous les moniteurs de plongées puissent former les plongeurs à avoir un comportement respectueux du vivant et du non vivant, tout en bénéficiant d’observations incroyables.

Résilience locale

En réponse à la pandémie actuelle, nous relevons un boom des circuits courts tels que la consommation de produits locaux, grâce notamment à la vente directe à la ferme, ou l’augmentation des gestes solidaires entre voisins. Il en va de même pour le secteur du tourisme en circuit court. Déjà bien avant la maladie COVID-19, les participants de nos vacances scientifiques étaient demandeurs de séjours locaux, un domaine en pleine expansion et très prometteur. Ainsi, même avec une diminution des déplacements, les citoyens peuvent toujours être heureux de partir en vacances ! Nous sommes donc ravis de proposer des séjours scientifiques en France, en Suisse Colonie de vacances
Valais
Suisse
L’ONG Objectif Sciences International propose chaque année plusieurs colonies de vacances scientifiques dans le Valais Suisse, avec différentes thématiques (faune & flore, architecture, paléontologie, géologie, drones...). Vous trouverez des informations en suivant ce lien sur les séjours nature.
, Québec, Canada, Islande, Maroc, USA, Népal... !

Nos séjours près de chez vous !
Suisse lien : Val d’Anniviers
Suisse lien : Lausanne
Suisse lien : Genève
Suisse lien : Emosson, Dinosaures
France lien : Chamonix Mont-Blanc
France lien : Provence
France lien : Pyrénées
France lien : Camargue
France lien : Alpes du Sud
France lien : Voile & Science en Bretagne
France lien : Dans les Vosges, Vittel, Nancy
Canada lien : Québec

Notre offre permet donc à certains participants de choisir l’option la plus locale en profitant des séjours autour de chez eux, alors que d’autres voudront voyager plus loin pour étudier un phénomène en particulier. Bien qu’un ou deux européens partent par exemple au Canada ou en Guyane pour encadrer une mission scientifique sur les traces du loup ou sur la biodiversité de la forêt amazonienne, ces séjours restent locaux pour les Canadiens ou respectivement, les Guyanais. Puisque nous proposons plus de 150 séjours scientifiques à travers le monde, et que nous sommes ouverts à toute autre demande spécifique, nous espérons ainsi, à notre échelle, contribuer à la résilience locale.

Faible empreinte carbone

Afin d’offrir une assurance aux participants de la faible empreinte carbone d’Objectif Sciences International, qui offre des séjours scientifiques productifs et non destructeurs, nous agissons à deux niveaux différents. Tout d’abord de manière directe, en sélectionnant consciemment les choix les plus intéressants et les moins polluants dans tous les domaines, aussi bien pour les transports, que pour l’hébergement ou l’alimentation. Même lorsque nous partons en expédition et dormons sous tente à la belle étoile, l’emplacement du camping est attentivement déterminé par les guides naturalistes qui favoriseront le terrain le plus adapté, c’est-à-dire celui qui réduira au maximum notre influence sur le lieu et donc protégera au mieux les biotopes intéressants. On peut par exemple éviter ainsi de piétiner une jolie fleur rare en déplaçant le campement d’une dizaine de mètres seulement.

En plus de faire des choix écologiques pour nos séjours scientifiques qui ont un impact direct, nous agissons également de manière indirecte pour réduire au maximum notre empreinte carbone. La plupart des employés d’OSI sont écologistes et respectueux de l’environnement dans leur mode de vie. Alors que certains vivent dans des habitats insolites peu demandeurs en énergie (comme dans un bus, un van, une tiny house...), d’autres vivent dans des maisons passives, c’est-à-dire qui ne consomment pas plus d’énergies que ce qu’elles produisent, et certains espèrent même loger dans des maisons positives qui produisent plus que ce qu’elles consomment. De plus, la plupart des membres de l’équipe OSI sont également des consom’acteurs, autrement dit qu’ils réduisent au maximum leur empreinte écologique en consommant de manière intelligente, en achetant des produits frais locaux, en favorisant l’agriculture biologique et en réduisant au maximum la production de déchets. Etant donné leurs gestes quotidiens respectueux de l’environnement, qui sont également bien souvent économiques, les encadrants deviennent alors des héros ou des modèles originaux aussi bien pour les parents qui veulent envoyer leurs enfants sur nos séjours, que pour les enfants eux-mêmes qui ont donc la chance de partir avec des citoyens porteurs d’une nouvelle société qui préserve la nature.

Des voyages compensés

Bien que nous prenions déjà de nombreuses précautions afin d’avoir une empreinte carbone proche de zéro, nous compensons toutes nos émissions de gaz carbonique de plusieurs manières. Tout d’abord, les éducateurs scientifiques favorisent toujours les transports les moins polluants, les activités les plus respectueuses et privilégient les produits naturels aux produits chimiques (par exemple lors d’activité teinture de tee-shirts). En plus de cela, nous réduisons au maximum nos déchets, nous trions nos détritus et recyclons au mieux tout ce que nous pouvons. De nombreux randonneurs utilisent malheureusement la montagne comme dépotoir et ne rapportent pas leurs ordures, salissant de magnifiques paysages jusqu’alors préservés. Afin d’éviter cela et d’éduquer les participants à cette problématique, nous les formons à l’avance en préparant les sacs à dos de manière à enlever tout déchet inutile avant de partir, ce qui en plus d’être écologique, permet d’alléger le dos des marcheurs. C’est le cas par exemple lors de nos séjours « sur la trace de la panthère des neiges » dans les Monts Célestes proche de l’Himalaya. Les participants ayant pris conscience de cet enjeu sont ainsi bien préparés et ramènent donc tous leurs déchets, qui seront soit incinérés, soit amenés au centre de tri pour être recyclés.

Une autre manière d’offrir des voyages compensés passe par la récolte de fond pour financer des actions permettant de stocker le carbone. Les voyageurs ont d’ailleurs la possibilité de compenser directement leur empreinte carbone sur la plateforme d’OSI en versant une somme supplémentaire lors de la réservation de leurs vacances scientifiques. Même si peu de personne compensent entièrement leur voyage suite au coût de cette action, de nombreux participants en profitent pour faire un geste financier pour la planète. Nous faisons alors don de sommes importantes afin de compenser notre empreinte carbone à des associations reconnues qui utilisent cet argent récolté pour favoriser le stockage de CO2, par exemple en reboisant certains emplacements. Les nouvelles forêts replantées ne seront par conséquence pas amenées à être utilisées de manière industrielle, mais serviront à la préservation de la biodiversité, ce qui limitera alors les futures émissions de polluants. Par exemple, le groupe local OSI en Guinée propose un stage de science Science La science est désormais l’affaire de tous. Découvrez la science d’une manière ludique et active. Nous vous proposons d’en découvrir plus sur nos expéditions à la voile, découverte du plancton. participative visant à reboiser une zone qui a été dévastée par l’activité minière. En plus de reconstruire et protéger cette nouvelle forêt, ils ont également pour but de recréer un cadre de vie agréable pour le bien-être des populations locales, ce qui permettrait aussi de limiter dans une certaine mesure l’exode rural.

Finalement, nous réalisons des actions d’éducation qui sensibilise un large public et incite au changement des comportements afin d’adopter de bonnes attitudes pour réduire notre production de gaz carbonique. A l’interne, les participants prennent conscience de leurs actes et découvrent grâce à nos séjours scientifiques de nouveaux gestes à adopter quotidiennement. Alors qu’ils auraient continué de dépenser autant de CO2 dans leur vie, nous espérons que l’apprentissage par la pratique effectué durant leurs voyages avec OSI leur permet de créer de nouvelles habitudes saines pour l’environnement qui resteront ancrées à jamais. En offrant de nombreux séjours scientifiques à une multitude de participants, OSI sert donc de vecteur pour modifier positivement les comportements des participants, et peut être même de leur entourage. Plus nous serons nombreux à adopter ces bons gestes, plus nous réduirons notre empreinte carbone et mieux la planète se portera ! Nous apportons également des changements ayant parfois de grands impacts écologiques à l’externe, comme c’est le cas lors de conférences locales que nous organisons tous les 2-3 ans à différents endroits. Par exemple, nous avons éveillés les consciences de certains vignerons grâce aux échanges instructifs lors du Coloc local de 2010 sur la biodiversité dans le Sud-Ouest. Alors qu’un vigneron en agriculture biologique a permis d’éviter l’émission de 80 tonnes de carbone dans l’air en une année en arrêtant de labourer entre ses vignes (labourer 1 hectare libère en effet une demi-tonne de CO2 dans l’air !), un autre agriculteur a permis une diminution de la pollution des sols en cessant d’utiliser des produits chimiques. Cet exemple, en plus de démontrer l’importance de l’éducation, prouve qu’un petit changement de comportement peut avoir un grand impact écologique, et donc être efficace même à l’échelle d’un seul être humain !

Tous nos Voyages éco-solidaires et compensés carbones !
Europe lien : Angleterre
Europe lien : Monte Negro
Europe lien : Islande
Europe lien : Italie
Pacifique lien : Tahiti
Amériques lien : Canada
Amériques lien : USA
Amériques lien : Guyane Amazonie
Amériques lien : Chili
Asie lien : Kirghizstan
Asie lien : Népal
Afrique lien : Maroc
Afrique lien : Togo
Et pour revenir à la pédagogie ?
Une tête bien pleine dans une tête bien faite !

Pédagogie de projet

La pédagogie de projet se caractérise par l’engagement de l’apprentissage grâce aux actions réalisées directement par les participants. En plus d’être compatible avec un cadre scolaire ordinaire, la Pédagogie de Projet elle correspond également à ce qui se passe quotidiennement lors d’apprentissage par observation et imitation que font les enfants en nous observant (comme lorsqu’ils jouent à la dînette et nous copient en train de cuisiner), ou lors de vacances apprenantes, où ils apprennent par la pratique, en jouant (nettoyer un fossile sans le casser, réparer un drone, programmer une carte électronique...). Afin d’assurer une bonne éducation aux élèves dont l’année a été perturbée par la pandémie de coronavirus, Les ministres de l’Education nationale des différents pays ont d’ailleurs fait la promotion de la nécessité d’envoyer ses enfants participer à ces vacances éducatives cet été pour maintenir leurs niveaux scolaires et intellectuels. Cela est d’autant plus important pour les élèves en difficulté puisque ces vacances apprenantes leur permettent un apprentissage ludique dans un environnement naturel, loin de l’enseignement classique, qu’il n’est pas pertinent de reproduire avec eux puisqu’ils... sont déjà en difficulté avec l’enseignement classique. Comme dirait Einstein : « La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent ». Un enfant rencontrant des difficultés d’apprentissage sur les bancs d’écoles a alors de grandes chances de ne plus avoir ces mêmes difficultés en étudiant autrement. !

Les séjours proposés par OSI sont donc tout à fait d’actualité puisqu’ils permettent de partir en vacances scientifiques durant lesquelles les participants apprennent directement en agissant. L’enseignement par la pratique a été prouvé très efficace dans de nombreuses expérimentations puisqu’il sollicite tous les canaux d’apprentissage, utilise différentes stratégies personnelles d’acquisition d’information et implique tous les sens de l’individu. De plus, l’apprentissage devient encore plus efficace lorsque nous offrons aux participants la possibilité de réaliser leurs propres projets de recherche. En s’impliquant personnellement dans une étude scientifique, la motivation est grande et l’apprentissage se fait donc de manière naturelle. L’intégralité des séjours proposés par OSI pour les enfants et les adolescents sont organisés de manière à engager tous les participants dans des projets scientifiques réels pour lesquels ils sont donc amenés à acquérir des connaissances spécifiques pour y adhérer et les réaliser jusqu’au bout avec l’aide des encadrants. Puisque l’offre est grande, vos enfants peuvent choisir le sujet qui les passionne et donc apprendre facilement tout en s’amusant ! Ils reviendront alors enrichis aussi bien au niveau des connaissances qu’ils auront acquises, qu’intérieurement grâce au développement de leur autonomie et de l’incroyable aventure humaine qu’ils auront vécu !

Education à l’environnement

L’éducation à l’environnement permet de recréer des liens de respect entre l’Homme et son habitat naturel, social et culturel. Cet apprentissage vise à diffuser des connaissances et des valeurs aux individus qui pourront alors adopter des comportements adéquats vis-à-vis de leur entourage. Cela leur permet également d’utiliser leurs compétences pour participer de manière responsable à la prévention de l’impact humain sur le monde vivant et non vivant, et donc de prendre part de façon active à la préservation et la conservation de la nature. Sur tous les séjours scientifiques d’OSI, en centre ou en expédition sur le terrain, nous proposons des activités ludiques d’éducation à l’environnement qui amènent les participants à prendre de nouvelles habitudes saines et favorables à la biodiversité. En plus de favoriser les circuits courts, nous essayons d’adopter une économie industrielle circulaire au niveau des matériaux utilisés, c’est-à-dire que nous agissons de sorte à ce que « Rien ne se perds, rien ne se crée, tout se transforme ». Nous amenons également les participants à réfléchir sur la gestion des déchets, aussi bien pour leur recyclage qu’au niveau de leur production. En effet, notre influence peut être d’autant plus grande si nous réussissons à diminuer la production de déchets, puisqu’il sera alors aussi plus facile de gérer le tri du nombre réduit de détritus. Certains de nos éducateurs scientifiques sont d’ailleurs membres de plusieurs autres association et une communautés de voyageurs qui se réunissent afin de nettoyer ensemble la planète, la montagne, les océans… de petits gestes simples, rapides et efficaces qui peuvent se faire partout et à tout moment !

Education à la nature

Contrairement à l’éducation à l’environnement qui est anthropocentrique, l’éducation à la nature est tout à fait différente puisqu’elle inclut l’Homme dans le cercle des éléments naturels. Le petit schéma ci-dessous résume bien de manière visuelle cette différence : l’être humain se retrouve au centre du cercle dans le premier cas alors qu’il correspond à l’un des éléments formant le cercle dans l’éducation à la nature. De plus en plus d’études scientifiques démontrent qu’être dans la nature apporte de nombreux effets thérapeutiques. En plus de procurer un énorme bienfait neurologique apaisant (comme par exemple une diminution de la fréquence cardiaque et des hormones liées au stress), être au contact de la nature permet un excellent développement personnel. Se retrouver en nature provoque des effets importants qui concernent tout le monde et qui aident au développement des personnalités, de l’autonomie, d’importantes capacités et permettent d’améliorer la construction des individus en société grâce notamment à de meilleures réflexions plus approfondies.

Tous les séjours scientifiques proposés par OSI sont connectés à la nature, allant des vacances en centre de vacances loin des grandes villes (à 2h de Lyon, 3h de Paris ou 3h de Genève) jusqu’à vivre dans la nature et dormir à la belle étoile lors d’expéditions sur le terrain ! De plus, les sciences participatives sciences participatives Les sciences participatives et sciences citoyennes sont au cœur de notre projet. En effet, c’est un moyen ludique et citoyen de compléter des travaux scientifiques.

Lors des différentes missions, nous regroupons les données que nous avons récoltées et les partageons avec le monde de la recherche. Cela permet à tous ceux qui sont intéressés par la recherche scientifique, sans pour autant avoir une implication directe dans la recherche, de s’informer des dernières avancées
Votre action contribue donc à l’avancée de la science !


L’exercice de vulgarisation scientifique prend différentes formes. Il peut s’agir de l’observation de différentes espèces animales : oiseaux, insectes, reptiles et mammifères, afin de les répertorier. Cela peut également s’appliquer à la biodiversité marine. La vulgarisation peut également être appliquée à la géologie grâce au développement des technologies satellites qui se sont démocratisées grâce à l’essor du drone (géo-référencement), et même dans le domaine de l’astronomie par la cartographie du ciel.

Les possibilités sont nombreuses et ne demandent qu’à être saisies.

L’expérimentation des nouvelles technologies de collecte scientifique fait partie intégrante de nos séjours. L’utilisation de la photographie numérique, des Spectrophotomètres, ainsi que de microscopes et de drones font partie du matériel que nous mettons à disposition dans nos colonies de vacances.
Les séjours que nous proposons sont aussi variés que les outils scientifiques à notre portée : observation de l’éclipse totale aux Etats-Unis en 2017, suivi des cétacés à Tahiti, ou encore découverte de la somptueuse panthère des neiges au Kirghizstan sont au programme.
sont un excellent outil d’éducation au changement du comportement en faveur du climat et des droits de la Nature, souvent peu connus du grand public. A ce sujet, Thomas EGLI, fondateur d’Objectif Sciences International, a été invité par le Programme des Nations Unies pour l’Harmonie avec la Nature à New York afin de présenter les différents projets d’éducation aux sciences par la pratique et de sciences citoyennes présents dans l’ONG. En plus d’avoir accès à une plateforme pour échanger entre différentes communautés, les participants des vacances scientifiques sont sensibilisés afin de prendre conscience que la nature possède autant de droits que l’Homme, ce qui par la suite les encourage à mieux la respecter.

L’Union Européenne a par ailleurs lancé un appel d’offre pour effectuer des recherches scientifiques visant à comprendre pourquoi et comment certaines personnes atteintes de troubles neurologiques ou de troubles de la personnalité peuvent se soigner en se retrouvant simplement dans la vraie nature (contrairement au fait de se situer dans un parc d’espace vert, qui ne fait pas le même effet de guérison). De nombreuses souffrances, telles que l’autisme Autisme
Autiste
Autistes
Se caractérise par la perturbation du développement cognitif et/ou affectif.
, les tocs, la dépression ou certains problèmes comportementaux, peuvent être apaisées voire résolues par la reconnexion avec la nature. Puisqu’il faut le vivre pour le comprendre, OSI inclut également cette valeur éducative au sein de ses séjours scientifiques qui offrent à certains participants souffrant d’une pathologie la possibilité de se reconnecter avec la nature en ayant un encadrement adéquat, avec notamment des éducateurs spécialisés. Alors que de nombreux centres ne sont pas forcément adaptés pour accueillir des individus ayant des besoins spécifiques, les camps proposés par notre ONG sont à proximité directe de la nature et offrent donc un cadre idéal qui permet de les apaiser en leur redonnant confiance et en leur amenant une certaine autonomie. Tous les ans, OSI reçoit d’ailleurs des enfants ayant des troubles de la personnalité qui ressortent ravis de leurs vacances scientifiques, tout comme leurs parents !

Protection active de la nature

Bien que tous nos éducateurs scientifiques suivent obligatoirement une formation de haut niveau à la pédagogie de projets appliquée à la recherche participative, chacun est sélectionné de manière attentive afin que nous puissions avoir une équipe complète riche en diversité, répondant ainsi à la demande des participants généralement très curieux. Chaque encadrant est spécialiste de son domaine du fait de son parcours de vie qui lui a permis de développer différentes techniques de métiers, indispensables pour accompagner les voyageurs en toute sécurité et sans impacter la nature. Par exemple, certains de nos éducateurs anciennement chercheurs biologistes ou guides naturalistes, utilisent les connaissances qu’ils ont acquises durant leurs travaux de recherche sur le terrain pour faire de la science citoyenne et encadrer les séjours scientifiques proposés par OSI. L’équipe de notre ONG ainsi formée est donc capable de vous faire voyager sereinement aussi bien à la découverte de la lave sur les volcans actifs des îles paradisiaques d’Italie, qu’à l’exploration des minéraux et cristaux des Alpes Suisses, ou prochainement (voyage scientifique en cours de conception) à l’observation des comportements fascinants des primates lors d’un safari en Afrique du Sud. En plus d’être capable de se déplacer dans la nature sans l’impacter, nos éducateurs scientifiques amènent les groupes à être capable de carrément soutenir et préserver les écosystèmes par les bonnes actions menées par les participants dans le cadre de leurs séjours, chose utile aussi bien pour la planète que pour la société ! à Objectif Sciences International, la B.A. ou la « Bonne Action », n’est pas une action réalisée sur l’un ou l’autre des journées du séjours de vacances Séjours de Vacances Il s’agit de vrais séjours où vos enfants pourront à la fois découvrir le domaine scientifique de leurs choix mais également partir dans une région de leur pays ou du monde qu’ils ne connaissent pas. Objectif Sciences International propose une large gamme de séjours pour les vacances de vos enfants selon le lieu et le domaine scientifique. Ils pourront choisir entre un stage de sept, quatorze et vingt huit nuits, et faire des combinaisons entre les différents domaines scientifiques. , c’est tout le projet du séjour lui-même qui consiste la B.A !

Agissez directement avec l’ONU

Sur tous nos séjours scientifiques, nous proposons aux enfants, adolescents, adultes et, sur les classes découvertes des écoles, aux élèves, de porter leurs actions au plus haut niveau en s’impliquant directement sur le terrain et en poursuivant les efforts de l’ONU. En plus d’apprendre de manière ludique et agréable, nous informons et formons les participants sur le fonctionnement de cet organisme qui vise à amener la paix, la dignité et l’égalité sur une planète saine en réunissant ses 193 états membres.

Avec une meilleure compréhension aboutissant à des actions plus efficaces, nous espérons ainsi que chaque citoyen puisse prendre conscience de l’impact qu’il a sur le futur. En construisant leur avenir, les êtres humains ne sont alors plus consommateurs mais deviennent acteurs de leur vie et peuvent influencer des organismes tels que l’ONU en élaborant des plans qui sont en accord avec leurs valeurs. Cet organisme étant international, les nouvelles initiatives qui en émergent sont ensuite utilisées par les gouvernements et touchent de nombreuses personnes. C’est le cas notamment de la recommandation « 5 fruits et légumes par jour » qui a été inventée à l’ONU et réutilisée ensuite par les gouvernements afin de sensibiliser leurs populations sur l’importance d’avoir une alimentation équilibrée.

A la place d’attendre qu’une action se produise ou soit proposée par une quelconque association, nous encourageons tout le monde à devenir responsable de leur destin en concrétisant leurs projets personnels qu’ils peuvent ensuite présenter à l’ONU, par exemple lors des séjours « Excellence » organisés par OSI.

Le dispositif « Give hand to the United Nations » est basé sur l’idée que par nos actions, nous donnons des coups de main remarquables ; à l’intérieur de l’empreinte de la main nous retrouvons le drapeau de l’ONU, symbole d’action et de volonté de paix dans le monde, de nourriture pour tous, etc.
Et, de la même manière qu’aujourd’hui l’empreinte du pied évoque notre empreinte écologique sur la planète, l’empreinte de la main, ici, représente l’empreinte de l’action, « je ne consomme pas, je n’attend pas qu’on le fasse à ma place, j’agis ».

Avec nos formations, nous rendons l’ONU accessible à tous afin que chacun puisse s’y impliquer, soit en devenant acteur sur l’ensemble de nos séjours, soit en s’impliquant directement sur les feuilles de routes en collaboration avec l’ONU pour avoir un impact immédiat en participant à nos séjours excellence.

Nos partenaires

Voir également