Envoyer à un ami

Sur les Traces de l’Ours des Pyrénées - spécial ChevalNiveau 4

Une itinérance à cheval, pour les adultes ! ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Sur les Traces de l’Ours des Pyrénées - spécial ChevalNiveau 4

Une itinérance à cheval, pour les adultes ! ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Traces Ours (niveau 4) - Entre 7 et 15 jours - Pyrénées
Des séjours de vacances qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Introduction

Découvrez les autres séjours scientifiques sur les traces de l’Ours pour enfants, jeunes ou adultes, à pied ou à cheval, sur cette autre page

Si les techniques de suivi de la faune sauvage vous interpellent et vous questionnent, venez accompagner l’équipe d’Objectif Sciences International, et découvrez comment les animaux nous dévoilent leur présence au fil des indices. L’occasion également de prendre de superbes photographies de la faune et de la flore pyrénéenne.

Le Séjour

Dans les vallées sauvages des Pyrénées, le programme Biodiversita de l’ONG Objectif Sciences International vous emmène sur les traces du légendaire Ours brun. C’est en apprenant à mener un suivi animal non-invasif, le plus respectueux possible, que vous aurez peut-être aussi l’occasion de faire la connaissance de plusieurs autres animaux aussi emblématiques qu’originaux : le Rat trompette (ou Desman des Pyrénées), le Grand Tétras, le Gypaète barbu, l’Isard ou encore le Lagopède (ou Perdrix des neiges).

L’ours joue un rôle majeur dans le fonctionnement des écosystèmes. Toutes les espèces d’un biotope vivent en interaction les unes avec les autres. Chacune à sa spécificité, et sa vie conditionne celle d’une ou plusieurs autres espèces. L’extinction brutale de l’une d’elle bouleverse un équilibre qui a mis des milliers d’années à se mettre en place. Qui peut appréhender les bouleversements écologiques que cela entraîne ? L’homme n’échappe pas à ce réseau de prédation mutuelle qu’il chamboule. Une espèce disparaît et le monde change ses équilibres. Personne n’en mesure encore les conséquences.

© OSI / Ambre JARAUD-DARNAULT

Voici donc une expédition à cheval organisée pour étudier la présence de l’Ours et son interaction avec les autres espèces des forêts et des montagnes pyrénéenne. L’occasion de vivre l’aventure de la recherche participative sur le terrain lors d’une expédition en équipe, à cheval et à pieds selon les jours, dans les zones les plus sauvages des Pyrénées françaises.

L’ours brun appartient au patrimoine des Pyrénées, pour le protéger et pérenniser sa place au sein de ces montagnes, il est nécessaire de développer une approche durable de notre relation à la nature. Il est dans notre intérêt, aussi, de la protéger. Les montagnes sont un lieu de mystères et de ressources pour tous, la faune et la flore y sont cependant trop souvent dérangées voire délogées par les activités humaines. La complexité du juste équilibre à trouver entre l’Homme et la nature, ainsi que la nécessité croissante de sauvegarder ces richesses seront des questions que nous aurons l’occasion d’aborder durant le séjour, au détour d’un buisson ou autour d’un bon plat dans un refuge !

Le séjour s’articule autour de séances de randonnée pédestre et équestre ainsi que de séances de travail scientifique de suivi-animal en montagne. Les notions abordées touchent principalement la biologie animale, l’éthologie et l’écologie mais elles dépendent aussi des compétences apportées par chacun d’entre vous. La mission « Sur les Traces de l’Ours » c’est aussi l’occasion de partager son savoir et ses savoir-faire, qu’ils soient scientifiques ou non-scientifiques.

© OSI / Camille LE GOUIL

Cette expédition appartient au Programme de Recherche Programme de recherche Collaborer avec des structures scientifiques. Participer activement à des programmes de recherche de sciences participatives. C’est possible avec nos expéditions à la voile, découverte du plancton. Biodiversita d’Objectif Sciences International, un programme qui s’intéresse à l’étude et à la conservation de la biodiversité dans sa globalité.

Les particularités du séjour « Sur les Traces de l’Ours » :

Remarque : Il faut bien garder en tête qu’une mission scientifique est un voyage particulier et ne relève pas du séjour touristique à part entière. Ce que nous allons observer, admirer et vivre ne se commande pas. L’incertitude a sa place et la nature ses caprices. L’inscription nécessite une pleine conscience de sa condition physique, de sa capacité à s’adapter et à vivre l’aventure en équipe. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations !

Le Projet de Recherche

L’ours brun



Connu comme le plus grand mammifère terrestre français, Ursus arctos est également le plus menacé de tous.

Après avoir vu sa population décliner jusqu’à sa disparition des Vosges, du Jura, du Massif central, et enfin, des Alpes, la population d’Ours en France se restreint à une demi-douzaine d’individus dans les années 1990 dans les Pyrénées. En 1996-1997, le relâché de trois ours slovènes marque le lancement d’un projet de renforcement. En 2006, cinq nouveaux ours slovènes rejoignent les précédents, pour atteindre, aujourd’hui, une vingtaine d’individus au sein des massif pyrénéens.

Mais les menaces pèsent toujours : fragmentation et destruction de son habitat, collisions routières des oursons, actes de braconnage, perte de la diversité génétique … Toutes ces menaces sont liées les unes aux autres. La cohabitation, quelques fois difficile, de l’ours brun avec les humains met en avant la relation que l’être humain entretient avec les autres animaux, avec les grands prédateurs en particulier, avec la nature qui l’entoure en général.

Le rétablissement de la population de ces grands plantigrades dans les Pyrénées françaises, dépend de différents facteurs. Il est nécessaire que ces animaux exploitent les ressources du milieu de façon adaptée et optimale (d’où l’importance d’étudier son comportement et de réaliser son suivi), que les dangers qui les menacent soient réduits et enfin, que la cohabitation avec l’Homme soit rendue possible.

Les expéditions réalisées sur les traces de l’ours brun s’insèrent dans le cadre de la stratégie d’Objectif Sciences International de valorisation de la biodiversité. L’expédition 2020 a lieu en Ariège, dans la zone de plus forte densité de présence de l’Ours dans les Pyrénées. La mission organisée par Objectif Sciences International se déroule sous forme d’une randonnée en itinérance d’une semaine avec bivouacs au cœur d’un séjour de 12 jours. Sur les contreforts nord de la frontière franco-espagnole, nous cheminerons entre forêts, alpages, lacs d’altitude et pics pyrénéens !

Concept Appris sur le séjour

Ecosystèmes - Réintroduction d’espèces animales - Suivi animal - Pistage - Chaines alimentaires - Reproduction et territoires - Cycle de croissance - Biotope - Camouflage - Comportements - Stratégies d’adaptation - Transects - Empreintes - Prélèvements - Orientation - Cartographie - Découvertes du cheval

Le Matériel Utilisé

Carte topographique - Jumelles - Lunettes d’observation - Piège à poils - gps - Gants - Clés de détermination - Boussoles - Pièges-photos - Filet de camouflage - Moulage pour empreintes - Boites à échantillonnage - Carnet de terrain - Matériel d’équitation

Le lieu

Suc-et-Sentenac est un petit village authentique des montagnes Ariègeoises au cœur des Pyrénées. A environ 1h30 de Toulouse et 35 minutes de Foix, notre centre de vacances est bâti dans l’ancienne école du village, à environ 1000 mètres d’altitude. Dans le cadre des expéditions pour adultes, nous occupons différents gîtes alentours et profitons des bivouacs sous tentes !

Suc-et-Sentenac est en réalité une petite commune réunissant deux hameaux de 60 habitants. Les habitants de Suc s’appellent les Sucatels et les habitants de Sentenac les Sentenacois. Dans le patois local, ils se désignent « les crapaous » (crapauds) pour Suc car cette partie du village compte de nombreuses sources et les « sinsolos » (lézards) pour Sentenac car ce dernier bénéficie d’un large ensoleillement. L’ensoleillement privilégié de cette région est d’ailleurs idéal pour mener à bien toutes nos activités extérieures et aériennes !

Suc-et-Sentenac est implanté en plein cœur du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

Ce parc naturel, conciliant protection de l’environnement et développement maîtrisé, est donc en plein cœur d’une zone montagneuse (avec des pics à plus de 3000 mètres d’altitude). Il est parcouru par plusieurs rivières majeures, et compte également 69 lacs et étangs d’altitude, 33 tourbières, 133 mares et de nombreuses sources souterraines. Ce parc naturel est, de plus, à la confluence de trois influences climatiques : le climat océanique, méditerranéen, et montagnard. Il en résulte de nombreux microclimats locaux dépendant plus ou moins de ces influences climatiques, ainsi que de l’altitude, de l’exposition et de la saison.

La montagne ariégeoise est particulièrement préservée et abrite un patrimoine naturel exceptionnel. De nombreuses espèces rares y vivent : le gypaète barbu, le vautour percnoptère, le grand tétras, le desman des Pyrénées ou encore le lys des Pyrénées. De plus cette région a été au cœur de réintroductions d’espèces telles que l’ours des Pyrénées ou le bouquetin ibérique. 85% du territoire couvert par le parc naturel figure à l’inventaire des Zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique. Le patrimoine géologique est également particulièrement riche, avec de nombreux sites préhistoriques et historiques tels que les grottes ornées de Niaux, la grotte de Bédeilhac, ou l’immense et impressionnante grotte du Mas d’Azil.

La région entourant notre centre de vacances et les gîtes que nous occupons pour nos expéditions adultes regorge donc d’une multitude d’habitats naturels diversifiés à découvrir et étudier, ainsi que d’une faune et une flore extrêmement riches, ce qui en fait un lieu parfait pour mener à bien nos expérimentations et tester nos outils.

Le Quotidien sur Place

Nous rejoindrons à cheval, la zone d’étude et il sera alors possible, grâce à votre engagement, de mettre en œuvre les méthodes et techniques de suivi-animal.

Le séjour comprend une journée de préparatifs et quelques jours de randonnée pédestre, de mise en commun des données récoltées et de préparation des résultats et conclusions à communiquer à l’équipe suivante.

© OSI / Julien PALAYODAN

L'Hébergement

Les gîtes et lieux de bivouac de Suc-et-Sentenac vous permettront de vivre immergés au cœur de la nature.

En parallèle des projets et activités du séjour, nous avons de multiples objectifs liés à notre impact écologique, en collaboration avec les gestionnaire des gîtes. Notre consommation alimentaire privilégie la production locale et implique des collaborations avec les agriculteurs respectueux de l’environnement qui vivent aux alentours. Les menus sont allégés en aliments carnés et sont réfléchis pour apporter tous les nutriments nécessaires, en maximisant les produits frais. Nous essayons d’ailleurs de réduire nos déplacements, notre consommation d’impressions papier, et de privilégier un maximum les consommables en matière recyclée.

Pour arriver sur place vous pouvez :
- Venir par vos propres moyens (vous recevrez l’heure exacte du rendez-vous par email)
- Organiser un départ de toutes les villes du monde : Contactez-nous pour en savoir plus
- Soit en voyage accompagné par train ou minibus depuis votre ville
- Soit en avion : Contactez-nous pour en savoir plus.

FAQ

Posez une question

Formule qui nous plairait énormément. Mon épouse et moi réunissons les pré-requis. Pour cette année, malheureusement, ce n’est pas possible. Ce séjour sera-t-il reconduit l’année prochaine ?

Bonjour,
Oui cette itinérance est déjà programmé en 2021 du 4 au 15 août 2021. En espérant vous y rencontrer !

Merci pour votre réponse. Y a-t-il une préinscription dès à présent ?

Répondre à ce message


Posez une question

Photos / Vidéos

© OSI / Julien PALAYODAN

A voir aussi



Nos partenaires

Voir également