Sur les Traces de la Panthère des Neiges (Kirghizie)Niveau 4

Tu désires participer à un projet de protection d'un félin en danger d'extinction, tu adores la faune sauvage, l'aventure et les voyages ? Alors (...) ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Sur les Traces de la Panthère des Neiges (Kirghizie)Niveau 4

Tu désires participer à un projet de protection d'un félin en danger d'extinction, tu adores la faune sauvage, l'aventure et les voyages ? Alors (...) ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Panthère - 19 jours - Kirghizie
"Za Panthera !"
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Introduction

Rejoignez une équipe d’éducateurs scientifiques d’Objectif Sciences International au cœur des réserves naturelles de Kirghizie afin d’étudier ce félin Félin
Félidés
Les Félins
méconnu : la panthère des neiges ! Accompagnée de gardes-chasse des réserves, l’équipe arpentera les vallées, pentes et crêtes à la recherche d’indices de présence de la panthère, et d’une manière générale de la faune sauvage des montagnes célestes kirghizes...

Le Séjour

Sur ce film vous voyez la Panthère des neiges se déplacer, observée en août 2018 sur nos Expéditions. Entraînez vous à l’observer, et remarquez à quel point son mimétisme avec les rochers est impressionnant !

Cette expédition est proposée aux enfants accompagnés de leurs parents, aux ados seuls à partir de 16 ans, aux étudiants (cherchant ou non à valider un stage de terrain) et aux adultes de tout âge !
Bébé panthère des neiges (photo de Pierre Peyret)

Ce petit animal sur la photo est l’un des deux jeunes de panthère des neiges qui ont été observés en liberté dans les Monts Célestes du Kyrgyzstan, par les membres de l’Expédition OSI PANTHERA d’août 2014.


Les Expéditions « Sur les Traces de la Panthère des Neiges » organisées par l’ONG Objectif Sciences International (OSI) ne sont pas qu’un voyage de découverte de la Nature, ne sont pas qu’une aventure dans le Tian Shan. Ces Expéditions scientifiques sont aussi un voyage au travers de vous-mêmes.
Si vous vous armez de patience et d’humilité afin d’étudier et protéger la faune sauvage durant cette expédition, vous y trouverez une richesse insoupçonnée faite d’observations animalières fascinantes en contact quotidien avec une nature sauvage...

Les panthères des neiges occupent un immense territoire en Asie centrale, et en Kirghizie elles font partie intégrante de la culture depuis des millénaires. Pourtant, bien que ce soit un pays où vit encore un grand nombre d’individus (environ 10% de la population estimée), elles sont peu étudiées et parfois encore braconnées. D’autres menaces pèsent sur elles, telles que la réduction et la fragmentation de leur territoire, la diminution du nombre de leurs proies sauvages (bouquetins et mouflons), ou encore les conflits avec les éleveurs de bétail. D’ici quelques années nous pourrions également voir apparaitre les premier effets du réchauffement climatique...

Le Séjour

De longue heures à jumeler (par Anne-Lise Cabanat) Prospection en crête (par Anne-Lise Cabanat)

L’association Objectif Sciences International (OSI) emmène avec succès des jeunes, des adultes et des familles au Kirghizstan tous les ans depuis l’année 2006 !

La première phase du projet consiste à définir l’état actuel de l’espèce en Kirghizie grâce à l’identification des individus et de leur territoire. Pour cela, vous partirez sur le terrain équipé de vos jumelles, d’un carnet de terrain, de pièges photographiques, longues-vues, et autre GPS de randonnée afin de localiser et d’observer la faune sauvage sous toutes ses coutures !

Vous vous lancerez à l’aventure dans les montagnes kirghizes, et avec les autres participant-e-s de l’opération vous optimiserez le suivi des individus en réalisant des transects Transect
Transects
Ligne virtuelle ou physique que l’on met en place et que l’on suit pour étudier un phénomène où l’on comptera les occurrences. Dans notre cas, sur cette ligne virtuelle nous compterons les indices de présence de la faune sauvage (grattage, empreinte, fèces, etc...).
.

Dans le nord de Sarychat août 2017 (par Anne-Lise Cabanat) Prospection à Sarychat juin 2017 (par Anne-Lise Cabanat)

Vous pisterez les panthères en suivant les traces qu’elles laissent derrière elles et les pièges photographiques - que vous contrôlerez et/ou installerez pour de longs mois sur leur lieu de passage - pourront prendre de jour comme de nuit des clichés exceptionnels de la faune sauvage.
Vous serez à l’écoute du moindre bruit, du moindre souffle, attentif à chaque mouvement... Vous vous confondrez avec la montagne pour découvrir les richesses inestimables qu’elle abrite. Oubliant votre propre confort, vous apprendrez à ne pas éveiller les sens des animaux afin de pouvoir les approcher au plus près.

Panthère des neiges sur un piège photos à Sarychat Empreinte de « dynosaure » ! (probablement du vautour de l'Himalaya) (par Anne-Lise Cabanat)

Vous relèverez dans vos carnets de terrain tous les détails importants pour l’étude : le type d’indice, l’espèce concernée, le sexe, les effectifs, l’heure de la journée, le lieu précis des observations... Vous constituerez une véritable base de données sur les panthères des neiges et son écosystème. Vos résultats seront analysés par notre équipe accompagnés de stagiaires et spécialistes une fois la saison terminée. Vos conclusions permettront ensuite d’ajuster en partenariat avec les réserves et les organisations locales les mesures de conservation nécessaires !

Empreinte de panthère des neiges (Anne-Lise Cabanat) Panthère des neiges sur un piège photos à Sarychat Fèces d'ours (par Anne-Lise Cabanat)

Vous vivrez une expérience unique et intense sur le territoire des panthères des neiges. En déambulant parmi les steppes composées d’Edelweiss ou à l’affût au pied d’un glacier, vous surprendrez la faune dans son intimité, au cœur des vallées cernées par les immenses sommets enneigés.

Le soir, vous rejoindrez votre camp de base et c’est par exemple autour du feu de camp que vous pourrez admirer la voute étoilée. Vous partagerez des moments inoubliables avec les autres participants de l’expédition et découvrirez la culture du peuple kirghize.
Vous reviendrez des souvenirs plein la tête et avec le sentiment d’avoir apporté votre pierre à l’édifice, permettant la sauvegarde d’un trésor inestimable : la mystérieuse panthère des neiges et son habitat fascinant.

Pré-requis

ATTENTION : l’inscription à ce séjour nécessite une pleine conscience de son niveau de difficulté physique, sportive et morale. Loin de vous décourager, ces défis pourront au contraire vous séduire, mais vous devez avoir connaissance des points suivants :

  • Les déplacements dans la Réserve Naturelle d’État se font à cheval. Aucun niveau équestre ou pédestre n’est exigé par l’association, cependant une certaine capacité physique est indispensable pour apprécier le voyage ; vous devez avoir l’assurance que vous n’avez pas peur des chevaux, ni de les monter, et que vous êtes à l’aise sur des déplacements de plusieurs heures. Nous allons presque quotidiennement faire 1 à 6 heures de cheval et 4 à 8 heures de marche en montagne (entre 300 et 1500 mètres de dénivelés par jours à pied sachant que nous serons entre 2500 m et 4300 m d’altitude). Enfin, les sentiers sont absents des montagnes kirghizes, il faut donc avoir le pied sûr en montagne et l’habitude de faire du tout-terrain (pierriers, pentes fortes, crêtes, etc.)
    Néanmoins, avec une grande motivation, de l’entraînement physique, de belles randonnées en montagne (hors des sentiers battus) et quelques cours d’initiation à l’équitation, l’expédition est accessible à tous !
  • Les équipes bénéficient de camps de base (dans le meilleur des cas un refuge de montagne très sommaire, un wagon ou bien votre camp de toiles de tentes) situés à environ 5-6 heures de cheval les uns des autres. Ensuite de quoi, chacune des équipes se déplacent en étoile à partir de leur camp de base, l’une pouvant par exemple s’occuper du milieu environnemental de la panthère, l’autre s’occupant de son suivi (pistage), mais toutes sont susceptibles d’observer la panthère ou... les ours  ! Et ces rôles sont inversés dans le temps. Lorsqu’une équipe s’occupe du pistage, elle laisse les chevaux en bas des vallées et monte à pied jusqu’aux crêtes où sont généralement posés les pièges-photographiques. Le dénivelé de cet aller-retour éclair est de 700 m en moyenne, parfois plus. Pour les participants procédant à l’étude du milieu environnemental, les vallées sans trop de dénivelé pourront être votre lieu de prédilection.
  • L’hébergement, une fois dans la réserve, se fait sous tentes, le plus souvent au niveau des camps de base. Le refuge (maisonnette ou wagon) sert alors de pièce de vie commune et les tentes de chambres. Lors de déplacements plus longs, ou d’affûts tardifs, il pourrait nous arriver d’effectuer un bivouac sans revenir au campement (sous tente ou à la belle étoile avec un sur-sac de couchage).

Témoignages de « panthéristes »

Si vous souhaitez lire l’intégralité des témoignages que nous avons reçu, veuillez cliquer sur ce lien !

Merci à Arthur pour ce témoignage vidéo.

D’autre part, si vous souhaitez lire l’intégralité de la FAQ (foire aux questions) à votre disposition, afin de vous préparer au mieux pour l’aventure, veuillez cliquer sur ce lien !

Informations pratiques

Plusieurs dates, plusieurs zones et plusieurs durées vous sont proposées de mai à octobre dans différentes zones.
Contactez-nous pour plus de détails !

Afin d’étendre la zone d’étude tout au long de la saison nous travaillons sur différentes zones dont deux réserves naturelles d’Etat (Sarychat-Ertash et Naryn) mais aussi la région des Pamirs Alaï et les vallons de Shamshy et Chon Jarguilchak.

Avion

Le voyage jusqu’au Kyrgyzstan n’est pas compris dans les frais de participation à l’expédition. Vous devez vous rendre par vos propres moyens à l’aéroport de Manas à Bishkek où nous vous accueillerons le premier jour de l’expédition de très bonne heure.

IMPORTANT : Pour les participants mineurs qui ne seraient pas habitués à voyager seuls, sachez que le vol pour Bishkek s’effectue via un seul changement d’avion entre deux vols d’une même compagnie depuis de nombreuses villes dans le monde. Vous pouvez donc demander aux hôtesses de l’air d’accompagner les jeunes mineurs. Elles nous remettront alors votre enfant à la sortie de l’avion à Bishkek.
Pour tous les détails, n’hésitez pas à nous contacter (lien « Contacts » sur cette page).

Pour organiser votre voyage, quelle que soit votre lieu de départ et vos dates d’expédition choisies, l’arrivée à l’aéroport de Bishkek (accueil par l’encadrant de l’expédition) se fait le premier jour de l’expédition très tôt le matin.

Les trois compagnies aériennes courantes qui permettent d’aller jusqu’au Kirghizstan sont Aeroflot, Turkish Airlines et Pegasus Airlines .
Nous vous déconseillons la compagnie AtlasGlobal suite à plusieurs mésaventures...

Pour toutes questions ou pour être sûr de votre choix, n’hésitez pas à nous contacter.

Partenaires

  • La Réserve Naturelle de Sarychat-Ertash, au Kirghizstan :
Logo réserve de Sarychat-Ertash

Créée en 1995, la réserve naturelle intégrale de Sarychat-Ertash œuvre depuis maintenant plus de 20 ans à la protection de la faune sauvage et des écosystèmes qui la composent. Outre la panthère des neiges, ce sont les grands mammifères tels que ours, loup, lynx, mouflons et bouquetins qui occupent ses 150 000 Ha.

Plus de détails sur le site internet de la réserve : http://www.sarychat.kg/







Logo réserve de Naryn
  • La Réserve Naturelle de Naryn, au Kirghizstan :

Créée en 1983 pour préserver les forêts de sapin et les écosystèmes des Tien Shan intérieurs, elle couvre environ 1 000 km2 (soit 100 000 ha). Le cerf maral du Tien Shan (Cervus canadensis songaricus) quasiment disparu du reste du pays y est un résident habituel.



  • Natural Resources DNA Profiling and Forensic Centre (Ontario) - Laboratoire canadien :

Chercheurs et doctorants de ce laboratoire en recherche génétique nous ont permis durant plusieurs années d’analyser nos échantillons biologiques (fèces, poils) de panthères des neiges afin d’en savoir d’avantage sur l’évolution de la population de ce félin Félin
Félidés
Les Félins
en danger d’extinction, ceci grâce au partenariat mis en place entre nos deux organismes.

Voici le lien vers leur site internet : http://web.nrdpfc.ca/



  • Fioravanti Production

Réalisateurs, photographes et scientifiques sont les créateurs et acteurs de l’équipe de l’association Fioravanti Production. Ce qu’ils recherchent c’est le partage et la sensibilisation des plus jeunes comme des plus âgés aux sujets sensibles tels que la protection des milieux et des espèces.

"Ce que nous voulons, c’est partager notre vision optimiste et être les témoins de l’harmonie fragile du monde et de la place de l’Homme dans cet équilibre. Nous travaillons sur des sujets que nous maîtrisons et affectionnons particulièrement, ce qui nous permet d’en révéler les facettes les plus intimes...
...et de faire ce que nous aimons !"
Ils réalisent ainsi des films et photographies documentaires, et proposent des expositions pédagogiques.

C’est dans ce cadre qu’est née notre collaboration.
Éric CHATEAUMINOIS et Julien PALAYODAN ont participé à l’expédition PANTHERA 2009, leur permettant ainsi de mettre sur pieds une exposition itinérante « Sur les traces de la panthère des neiges » ainsi qu’un film documentaire intitulé « Za Panthera - carnet d’expé » , dont vous pouvez voir quelques images sur ce lien : http://www.prog-panthera.com/Sortie...

Voici le lien vers leur site internet : http://www.fioravanti-production.org/



  • Piège Photographique.fr

Née d’un naturaliste passionné, Frédéric SALGUES, cette entreprise française propose la vente de matériel de piégeage photographique et vidéographique à toute personne, association, collectivité désireuse d’acquérir du matériel de haute qualité en vue de répondre à des besoins tels que la surveillance d’espèces animales réputées difficiles à photographier, ou la surveillance d’espèces sur des points donnés comme par exemple les sites de nourrissage, ou encore le dénombrement d’animaux présents sur un secteur géographique à la fois en nombre d’espèces et en nombre d’individus.

Au printemps 2010, Frédéric SALGUES nous a permis de mettre en place un partenariat de prêt de matériel entre son entreprise et notre association, nous permettant ainsi de travailler avec 2 pièges-photographiques supplémentaires sur le terrain au Kirghizstan.

Voici son site internet : http://www.piegephotographique.fr/site/

  • Snow Leopard Preservation Project

Nous sommes un groupe de quatre étudiants de Biologie de l’Université de Poitiers et pour notre projet de fin d’étude, nous avons décidé de nous impliquer dans la préservation de la Panthère des neiges (Panthera Uncia) au Kirghizstan et au Kazakhstan. Cet animal est en voie de disparition depuis les années 80. Grâce à notre superviseur, le professeur Thierry Bergès, nous avons pu entrer en collaboration avec l’ONG Objectif Sciences International (OSI) à travers son Programme de recherche Programme de recherche Collaborer avec des structures scientifiques. Participer activement à des programmes de recherche de sciences participatives. C’est possible avec nos expéditions à la voile, découverte du plancton. Participative PANTHERA et le Zoo Parc de Beauval qui ont accepté de donner de la visibilité à notre projet.

De manière rapide, ce projet est un sujet innovant, scientifique et surtout participant à la protection de l’environnement par la protection d’une espèce en voie de disparition.

Notre travail consiste à identifier, au moyen d’analyses génétiques, les individus de panthères des neiges vivant dans des réserves naturelles du Kirghizstan et du Kazakhstan. Les seuls échantillons biologiques permettant ces approches sont des fèces récoltées sur le terrain au cours de campagnes de prospections organisées depuis une dizaine d’années dans le cadre du programme OSI-Panthera piloté par l’ONG Objectif Sciences International. Notre groupe va extraire l’ADN présent dans ces fèces afin de recenser les individus de panthère des neiges vivant dans les réserves et d’étudier le pool génétique au sein de ces réserves.

Le but principal de notre projet est donc de mettre en place des protocoles pour pratiquer des études génétiques de panthères des neiges, fiables et à faible coût, afin de pouvoir proposer ces méthodes aux personnes impliquées dans des programmes de recherche visant à la protection de cet animal. Ce projet pourra être étendu à d’autres pays, notamment le Kazakhstan, où des scientifiques participant au suivi des populations de panthères des neiges, se sont montrés très intéressés par la possibilité de pratiquer ce type d’études. Pour mettre en place ces protocoles, le Zoo Parc de Beauval nous a fourni des échantillons de sang, nous permettant de travailler avec de l’ADN de très bonne qualité, pour passer ensuite à l’analyse de l’ADN via les fèces.

Comme ces expérimentations sont coûteuses, nous avons mis en place une collecte de fond par Crowdfunding. Malheureusement, la difficulté majeure d’un tel projet est la communication. En effet, pour que celui-ci ait de l’impact auprès des gens, pour que la population entende parler de notre collecte de fond, nous nous devons d’atteindre un maximum de personnes.

L’équipe Snow LeopardPreservation Project

PS : Vous pouvez retrouver plus d’informations sur notre projet à ces adresses :
Site : http://preservationproject.wixsite....
Facebook :https://www.facebook.com/SnowLeopar...
Campagne de récolte de fonds : https://fr.ulule.com/snow-leopard-p...

Vidéo

Voici un petit aperçu vidéo de ce qu’est une expédition OSI-Panthera. Merci à Bruno Cédat réalisateur de cette vidéo et participant à l’expédition d’août 2017 dans la réserve de Naryn.

Et voici un autre petit aperçu vidéo de nos expéditions OSI-Panthera. Merci à Claire Lambert réalisatrice de cette vidéo et participante aux expéditions 2017 en juillet dans la réserve de Naryn et en août dans la réserve de Sarychat-Ertash.

Le Projet de Recherche

Ce séjour de Vacances Scientifiques est proposé dans le cadre des contributions volontaires au Programme de Recherche et d’Éducation dédié à l’étude et à la protection de la Panthère des Neiges.
Le Programme OSI-PANTHERA est décrit sur ce site web.

Prélèvement de fèces de panthère (par Anne-Lise Cabanat) Réglages d'un piège photographique (par Anne-lise Cabanat)

Concept Appris sur le séjour

Anthropologie - Ethologie - Biologie des populations - Co-évolution - Connaissances ancestrales - Grands fauves - Suivi d’espèces animales - Affut - Pistage - Découverte d’une Culture et de Traditions -Découverte d’une langue

Le Matériel Utilisé

Carte topographique - Mallette de prélèvements - GPS - Carnet de terrain - Photographie numérique - Piège photographique - Talkie-Walkie - Vidéo numérique

Le lieu

Bain dans Issyk Koul (par Anne-Lise Cabanat)

Prenez votre visa pour les Monts-Célestes et le grand lac Issik Kul !

Situé au sud du grand lac Issik Kul, sur les Montagnes situées à la frontière du Kirghizstan et de la chine, la Réserve d’Etat de Sarychat-Ertash ne laisse pas entrer qui veut. Il faut un permis frontalier spécifique.
De même, une autorisation est nécessaire pour accéder à la Réserve de Naryn située au centre du pays.

L’association Objectif Sciences International (OSI) maîtrise elle-même l’ensemble des éléments logistiques de ses Expéditions en Kirghizie sans passer par aucun prestataire. L’intégralité de nos activités dans les Réserves est toujours co-organisée avec l’équipe permanente de la réserve, qui participe à toutes nos expéditions. Tout cela nous permet de garantir une activité 100% dédiée à nos objectifs scientifiques et culturels.

En dehors des réserves nous logeons chez l’habitant en yourte ou dans les maisons de village. Au fil des années, nos hôtes de Bishkek, Teuleuk et Chong-Jargilchak, les chauffeurs et les gardes des réserves sont devenus bien plus que nos partenaires, ce sont des amis dévoués et adorables que nous avons toujours hâte de revoir et de vous faire rencontrer.

Le Quotidien sur Place

Après votre arrivée à Bichkek, les premiers jours vous permettront de vous préparer autant sur le plan logistique que scientifique, tout en découvrant les premiers paysages typiques de Kirghizie, ainsi qu’en profitant des premières rencontres. Ensuite de quoi vous rejoindrez une des zones d’études à prospecter avec les autres participants.

Une fois arrivé dans la zone d’étude, vous arpenterez les hautes montagnes du Kirghizstan à dos de cheval et à pied pour collecter toutes sortes d’informations sur ce félin, ses proies et ses concurrents. Par petits groupes de 6-7 participants, 1-2 encadrants OSI, 1 guide local et 3 gardes, vous allez être un véritable acteur de la recherche, et le maniement du matériel scientifique n’aura plus de secret pour vous. Ce travail vous permettra d’établir entre autre une étude de la population présente sur la zone prospectée, une cartographie du territoire de la panthère et d’accroître nos connaissances sur ce félin.

Chaque expédition vous permet de découvrir le pays, ses coutumes et sa culture.
Vous laisserez place ensuite aux décors grandioses des réserves de Sarychat-Ertash ou de Naryn ou de la région des Pamirs Alaï, mélange de steppes et de montagnes vertigineuses, habitées également par des mouflons, bouquetins, loups, ours, lynx, cerfs, aigles, vautours....
Au retour, un bain de soleil au majestueux lac Issik Kul, fierté des kirghizes, sera votre dernière halte avant le retour en France.

L'Équipe

L’équipe du Programme OSI-PANTHERA Kirghize est constituée depuis des années d’un noyaux fort de passionnés.
Suivant la période vous aurez l’occasion de rencontrer l’un de ses membres : Anne-Lise, Bastien, Pierre ou Simon.

L’équipe est décrite sur ce site web.

Equipe OSI-Panthera 2018

Parrains

Voici deux professionnels qui ont des parcours très différents en biologie.
Cependant ils ont un point commun : ils croient en notre programme OSI-PANTHERA, en ses valeurs et ils souhaitent nous soutenir !

Thierry Bergès,
Professeur de Génétique à l’Université de Poitiers, membre du Laboratoire Signalisation & Transports Ioniques Membranaires (CNRS ERL7368)

Participer à une expédition OSI-Panthera, c’est l’assurance de vivre une expérience inoubliable.

Qui n’a rêvé de chevaucher au milieu de paysages quasiment vierges, grandioses, époustouflants ? D’arpenter des crêtes sur les traces d’animaux sauvages dont on ressent la présence toute proche, de partager ses émotions avec la petite troupe un soir de bivouac autour d’un feu de camp ?

Les échanges avec les gardes de la réserve et les populations locales à la découverte de leur mode de vie et des traditions locales font également de ces séjours une formidable aventure humaine. Si on ajoute que l’organisation est sans faille, que les accompagnateurs sont extrêmement compétents et possèdent une grande expérience du terrain, on ne peut évidemment que recommander à qui est tenté par un séjour nature dans un pays lointain de se lancer dans une telle aventure !

Marie Dorin-Habert,
Vice-championne olympique de biathlon à Vancouver, 2010, nombreux titres en coupe du monde et diplômée d’un Master Pro en Biodiversité Écologie Environnement

Sportive de haut niveau en biathlon depuis des années, j’ai toujours eu un penchant pour les romans d’aventure, la vie sauvage et les voyages au bout du monde. De part mon métier j’ai pu voyager et observer des paysages bien différents sans jamais avoir franchit le cap de me couper du confort de la civilisation pour entrer dans le monde fantastique et étonnant de la vie animale qui était le notre des millions d’années auparavant. Et pourtant….

Certaines nuits, des paysages s’invitent dans nos rêves, comme autant de promesses de folles équipées dans des immensités vierges et sauvages. Inspirés par des reportages ou des livres d’aventure, ils nous transportent dans un monde où la nature joue le rôle principal. Panthera fait partit de ces organisations qui inspirent ces songes de part son implication dans la protection de ces espaces vierges, et permet également aux plus audacieux d’être acteur de ses rêves en embarquant pour des expéditions riches en enseignements et émotions.

L'Hébergement

En Kirghizie nous logeons chez l’habitant lorsque nous sommes en plaine et ou en ville.
Lorsque nous sommes en montagne ce sont nos toiles de tentes et nos duvets qui nous abriteront !
Parfois une cabane de gardes chasses ou un wagon pourra nous permettre un peu plus de confort pour cuisiner et manger en groupe.

Campement (par Anne-Lise Cabanat) Cabane en rondins à Naryn Wagon à Sarychat (par Anne-Lise Cabanat)

Témoignages

Par Matthieu W.

Très bonne expérience ! De belles rencontre avec des Kirghizes, une parenthèse de vie dans une nature grandiose, des découvertes et des enseignements quotidiens sur la faune et la flore du Tian Shan... Le tout pour faire avancer un projet qui a du sens et qui ne doit pas s’arrêter ! Anne-Lise a su créer l’alchimie qui a fait fonctionner le groupe et grâce à sa connaissance du pays, de ses habitants et de sa nature, elle a permis à l’expédition de se dérouler dans de très bonnes conditions. Espérons que nos prélèvements et observations feront avancer le projet autant que ce séjour a pu nous apporter ! Matthieu, 36 ans, Sarychat-Ertash août 2018.

Par Cyril B.

On s’est très bien entendu entre les participants et l’encadrant, l’organisation de l’expédition était souvent modifiée sur le tas (je m’y attendais un peu pour ce genre d’expédition) Aucun souci sur la santé et la sécurité, des petits bobos au cours du voyage, mais la prise en charge était à la hauteur. Je suis globalement très satisfait du séjour, de la découverte, de activités variées, un très bon accueil, des péripéties et de la bonne fatigue. Cyril, 29 ans, Pamir Alaï juillet 2018.

Par Daniel Z.

L’avis général sur le séjour est très bon : l’organisation et la gestion, tant logistique qu’humaine, étaient excellentes, malgré les imprévus inhérents à ce type d’expédition. De ce point de vue, tant Pierre que les gardes-chasse, ont su appréhender au mieux les différentes situations pour que nous ne manquions de rien. Sur le plan santé / sécurité, il n’y a eu aucune mise en danger injustifiée, même si les activités recèlent nécessairement une part de risque acceptable. Concernant l’aspect sciences / pédagogie, le séjour dans les Pamirs comporte un temps important consacré au transport et à la gestion logistique, de sorte qu’à mon sens, il a pu manqué de temps dédié à la découverte et à l’approfondissement de la faune et de la flore, même si Pierre a était irréprochable dans son approche. La dimension humaine et relationnelle de ce séjour avec la population kirghize, est un point fort et nécessaire puisqu’il s’agit des babutiements de la présence OSI dans cette région. L’ambiance a enfin était de très bonne qualité, avec une réelle solidarité entre tous, parfaitement portées par Pierre. Daniel, 30 ans, Pamir Alaï juillet 2018


| 1 | 2 | 3 |

Déposer un témoignage

FAQ

Posez une question

Est-il possible de partir sur ce séjour en étant asthmatique ?

Tout dépend si c’est un asthme très léger en montagne en France ou s’il est déjà important à faible altitude et faible effort...
L’asthme sera aggravé avec l’altitude et le climat (air plus sec —> irritation des bronches et oxygène en plus faible concentration en altitude)
On ne fait pas d’effort très violent comme on marche doucement en observant les indices de présence, mais suivant le niveau sportif de la personne et son degré d’asthme l’altitude peut faire comme si on faisait un effort violent.

Nous conseillons d’en parler avec un médecin et d’insister sur le fait qu’on va être en altitude (plus de 2500 m jusqu’à 4000m).
Dans tous les cas il faut partir avec le nécessaire en cas de crise (ventoline et autre)

Répondre à ce message

Bonjour,

Les enfants accompagnés peuvent-ils participer au séjour ? Si oui, à partir de quel âge et sous quelles conditions (physique, etc.) ?

Merci

Les enfants, accompagnés d’un parent (père, mère, frère ou sœur majeur, grand-mère, etc.) peuvent participer à une expédition à partir de 13 ans.
Entre 10 et 13 ans, il est envisageable de faire partir un jeune accompagné, mais chaque enfant étant différent, il est nécessaire de prendre la décision au cas par cas. Dans le cas d’un enfant si jeune, le projet doit être un projet commun avec le parent participant à l’expédition, et qu’il s’agisse d’une envie forte de l’enfant (et pas seulement du parent !). Si l’enfant envisage ce projet à reculons, nous ne souhaitons pas qu’il y participe, car les conditions de vie en expédition sont tout de même difficiles, et ce doit donc être une envie partagée.
L’enfant devra être muni d’une autorisation de sortie du territoire et d’un passeport en cours de validité.
*Nous exigeons également qu’il soit équipé d’une bombe d’équitation.*

Tous les détails valables pour un adulte le sont de façon encore plus importante pour un mineur :
- n’avoir aucun problème de santé avéré ;
- être à jour de tous ses vaccins (pensez également à regarder avec votre médecin ceux recommandés pour le Kirghizstan) ;
- être sportif (dans la limite des capacités d’un enfant de son âge) ;
- avoir un intérêt pour l’observation animalière, car c’est le cœur du projet et nous ne pourrons pas nous en détourner pour satisfaire les besoins d’un enfant ;
- ne pas avoir d’appréhension face à un cheval, ni pour le monter ;
- être très bien équipé pour la pluie, le froid et le vent (c’est encore plus important que pour un adulte, et notamment au niveau des mains, des pieds et de la tête).
Nous vous demanderons d’aller passer plusieurs nuits en bivouacs dès le printemps pour être certains que ce mode de vie convienne à l’enfant. Si possible, minimum 2 nuits autour de 3000 m d’altitude (afin de vérifier toute intolérance à l’altitude).
Quelques balades et randonnées équestres d’initiations en montagne sont également recommandées.
Enfin, pensez que c’est l’éducateur scientifique qui est responsable de son groupe. Le parent devra donc accepter que certaines décisions concernant la sécurité de l’enfant notamment soient prises par l’éducateur même si celui-ci a un avis qui diffère. Parent et enfant feront parti du groupe à part entière !

Répondre à ce message

Faut-il réellement du matériel pour le froid ?

Votre expédition va se dérouler en montagne à des altitudes supérieures à 2500 - 3000 m et jusqu’à 4500 m. Si vous regardez la météorologie actuelle à Bichkek ou Naryn, les températures sont souvent bonnes puisque ces villes sont situées autour des 1000 m d’altitude sous un climat continental. Retour ligne automatique
N’oubliez pas que nous partons en haute montagne et en autarcie pendant une dizaine de jours... Retour ligne automatique
On a l’habitude de dire qu’en montagne, on peut avoir les 4 saisons dans une même journée !Retour ligne automatique
Il est donc impératif de toujours avoir au fond de son sac à dos : bonnet, gants, veste (du type doudoune) et une sur-veste imperméable, respirante et coupe vent (type Gore-Tex).

Répondre à ce message

| 1 | 2 | 3 |


Posez une question

Le Programme au Jour le Jour

Le programme n’est pas fixe à l’avance et dans ce séjour participatif, vous serez vous même acteur de votre programme !
La météo et la fatigue impacteront également votre quotidien et feront parfois changer les plans du groupe à la dernière minute.

Vous trouverez ici les descriptifs des différentes expéditions avec une proposition de programme qui sera voué à évoluer une fois sur place http://www.osi-panthera.org/Documen... .

Journaux de Bord

Ici vous pourrez vous plonger dans notre quotidien d’expédition et partager ces beaux moments avec nous via les Journaux de Bord !
http://www.osi-panthera.org/-Conges...,13-.html

Documents produits

Vous trouverez ici les nombreux rapports de stages réalisés par nos participants :
http://www.osi-panthera.org/Rapport...

Couverture du rapport de Naryn 2017

Et ici les différents rapports scientifiques qui ont été établis par l’équipe :
http://osi-panthera.org/Rapports-sc...

Dans la presse

La presse française mais aussi étrangère parle de nos expéditions participatives et de la panthère des neiges !
http://www.osi-panthera.org/La-pres...

Affiches & Flyers

Voici notre affiche :

Affiche OSI-Panthera

Et ici un de nos petits dépliants :

A prendre avec soi

Vous trouverez ici la [liste du matériel->http://www.osi-panthera.org/Documents-de-preparation-de-l-Expedition.html] que nous recommandons pour nos expéditions en Kirghizie. Elle contient du {{matériel indispensable}} notamment le duvet, tapis de sol, la bombe d'équitation et les jumelles mais aussi du {{matériel facultatif}}.

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également