Envoyer à un ami

Le BLOB peut-il aider la ville ?Niveaux 1 à 4

Est-ce que le blob, petit être vivant mysterieux, peut nous aider à améliorer l’urbanisme de Kinshasa, en Congo RDC ? ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓ Niveaux 1 à 4

Le BLOB peut-il aider la ville ?Niveaux 1 à 4

Est-ce que le blob, petit être vivant mysterieux, peut nous aider à améliorer l’urbanisme de Kinshasa, en Congo RDC ? ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓ Niveaux 1 à 4

Menez à bien d'incroyables projets de recherche !
Le BLOB peut-il aider la ville ?
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Accueil > Liste des Séjours > Vacances Enfants et Ados > Destinations > Afrique > République Démocratique du Congo (RDC) > Le BLOB peut-il aider la ville ?

Dates Places et Tarifs

Ajouter à ma liste de souhait

Immersion Nature

Endurance physique

Production de données

Accessibilité

Introduction

En participant à ce projet de recherche participative, vous allez apprendre à faire une expérience scientifique, à utiliser des outils informatiques, et vous allez contribuer à un gros projet visant à améliorer les conditions d’urbanisme à Kinshasa.

Vous allez pouvoir vérifier si l’algorithme numérique que vous avez écrit a choisi le meme chemin que le BLOB, dans les méandres de la ville ! Et vous allez ainsi contribuer à améliorer l’urbanisme.......étonnant non ? Venez nous voir pour en savoir plus !

Le Séjour

A Kinshasa, la population est confrontée à un enjeu de taille : Les conditions d’urbanisme sont épouvantables, de très nombreuses voies sont encombrées et embouteillées à longueur de journées, ce qui génère notamment une pollution invivable, des temps de latence exagérément longs pour se déplacer d’un point A à un point B, et malgré ces conditions compliquées, sans mettre en place de solutions durables pour résoudre cette situation, la ville ne cesse de croitre, de manière chaotique et non-contrôlée, de tous côtés....

Plusieurs études scientifiques ont montré que certains être vivants sont capables d’élaborer des solutions pour optimiser leur trajectoire vers un objectif précis (par exemple une source de nourriture) dans un environnement complexe parsemé d’obstacles.

  • C’est le cas par exemple des fourmis, grâce à une stratégie de groupe permettant d’explorer un vaste territoire, combiné à un comportement de traçage via le dépôt de phéromones pour communiquer la trajectoire optimale aux uns et aux autres
  • Un être vivant très particulier, unicellulaire, est capable de faire exactement la même chose, à lui tout seul ! Il est capable d’explorer son environnement, puis de maximiser ses dépenses d’énergie en optimisant sa trajectoire vers les diverses sources de nourriture présentes dans un vaste terrtoire complexe, et cela tout en étant une seule cellule !! C’est LE BLOB

Ce projet de recherche participative a pour objectif de tenter de trouver des solutions bio-inspirées par le blob face à cet enjeu d’urbanisme majeur.

Ce projet entremêle donc des problématiques liées à la biologie, à l’éthologie, et à l’urbanisme. Il entremêle du travail de terrain, des expériences scientifiques, et de la programmation informatique.

Il ne tient plus qu’à vous de nous rejoindre, si l’aventure vous tente !

Le Projet de Recherche


Durant ce voyage scientifique, nous allons étudier la ville de Kinshasa en RDC : ses voies, ses routes, ses chemins, ses quartiers, ses raccourcis, de divers points de vue et perspectives.

Puis nous allons tenter de proposer des solutions bio-inspirées par le comportement des blobs

  • Pour commencer, nous irons faire une immersion directement sur le terrain, afin de nous confronter à la réalité de cette ville immense, dense et vivante ! Nous serons munis de GPS afin d’enregistrer tous nos déplacements, et nous essayerons de nous frayer un chemin, en utilisant les moyens mis en place par la communauté, pour nous déplacer d’un point A à un point B, d’un point B à un point C, d’un point C à un point D...
    Cette immersion nous permettra notamment :
    • de faire connaissance avec cette ville,
    • de nous confronter aux enjeux d’urbanisme qui la concerne,
    • d’identifier les zones ou la circulation est fluide, et les zones ou la circulation ne l’est pas,
    • de repérer les lieux ou points d’influence, d’intéret, stratégiques, etcarrefour de la ville
  • Par la suite, nous créerons une maquette de la ville de Kinshasa. Et nous materialiserons les zones d’influence de la ville en y aposant une source de nourriture. Nous laisserons alors un blob se mouvoir au sein de ce labyrinthe. Celui-ci recherchera de la nourriture, puis, nous le supposons, optimisera sa trajectoire : Nous traquerons ses mouvements tout au long de l’expérience.
    Cette expérience nous permettra notamment :
    • de prendre, grâce à la maquette, du recul sur la structuration urbaine de Kinshasa,
    • d’étudier le comportement et la mobilité de cet être-vivants unicellulaire aux facultés si intéressantes,
    • de visualiser les ’’choix’’ du blob dans ce labyrinthe qui ne sera autre que Kinshasa en miniature, et de vérifier si le blob aura fait les mêmes choix et cheminements que nous, lorsque nous étions dans la ville à tenter d’aller d’un point A à un point B
  • Enfin, nous écrirons un petit programme informatique qui calculera et tracera les trajectoires les plus optimales dans ce dédale urbain.
    Cela nous permettra notamment :
    • de nous initier à l’informatique et à la programmation.
    • de décortiquer et de comprendre de manière théorique les facteurs et éléments clefs qui entrent en jeu dans le cas de déplacements entre différents points dans l’espace

Pour les participants désirant aller plus loin, nous pourrons travailler sur un algorythme plus complexe en ajoutant des éléments tels que différents types moyens de locomotion (par exemple : piétons, voiture, bus, ...), différents types de trajets (par exemple : trajets professionnel, trajets d’étudiants, trajets pour achats alimentaires, trajets lors des congés), différentes densités d’individus (par exemple : les flux de population diffèrent d’une heure à l’autre de la journée), différents types de points stratégiques (par exemple : écoles, commerces, institutions politiques, ...)

A l’issue de ce voyage scientifique, il sera possible de comparer les 3 réseaux de trajets et trajectoires mis en évidence par notre étude :
1) nos trajets lors de l’immersion dans la ville,
2) les trajets du blob,
3) les parcours calculées par notre algorythme informatique.

Nous serons alors capable de vous exposer nos conclusions !

Et si le blob était capable d’aider la ville........

.....alors l’objectif final serait que les participants à ce projet puissent présenter le résultat et les conclusions de leurs investigations aux urbanistes et personnes influentes quant aux décisions concernant l’urbanisme à Kinshasa...

Lire plus

Concepts Appris sur le Séjour

  • Concepts scientifiques : Urbanisme, geographie, intelligence artificielle, informatique, programmation, reseaux, trajectoires, écologie, ecosystème urbain, biomimétisme, solutions bio-inspirées...
  • Concepts naturalistes : Developpement durable, Blob, organisme unicellulaire, cellule, ecosystème, forêt, sous-bois, écosystème forestier, écosystème urbain, ...
  • Concepts humains : Decouverte d’une autre culture, Echanges interculturaux, ouverture sur le monde, travail de groupe, équipe, partenariat, ...

Le Matériel Utilisé

  • Pour le travail de terrain et de repérage dans la ville : GPS, plan de la ville, calepin, appareil photo
  • Pour le travail biologique avec le blob : boite de Petri, blob, avoine, gélose,
  • Pour le travail de maquette expérimentale : plan de la ville, sel, caméra, appareil photo
  • Pour le travail informatique : Ordinateurs, GPS,

Le lieu

Si ce projet porte ses fruits, nous prévoyons de le répliquer dans plusieurs villes de la planète où des problématiques d’urbanisme sont présentes.

Ce projet a lieux à Kinshasa, en République Démocratique du Congo.

Lire plus

L'Équipe

Rémy MATHOREL, Chloé LAROSE et Louison KALAMBAYI sont les co-auteurs de ce projet de recherche participative.

Jeancy MULE est éducateur scientifique sur ce projet, urbaniste de formation.

Chloé (biologiste de formation), Rémy (informaticien et ingénieur de formation, passionné de biologie) et Louison (instituteur et logisticien de formation, impliqué pour le développement local et durable de la RDC), tous 3 également éducateurs scientifiques OSI, se relaieront d’un séjour à l’autre, pour accompagner les participants lors de ce voyage scientifique palpitant hors du commun !

Lire plus

L'Hébergement

Lors de ce séjour, les participants seront logés dans le centre OSI de Kinshasa (RDC).

Lire plus

Photos / Vidéos

A voir aussi



Nos partenaires

Voir également