Sur les Traces de l'OursNiveau 4

Vous avez toujours rêvé de partir à cheval sur les traces de la faune sauvage ? De randonner en cavalière ou cavalier au cœur des massifs (...) Voir descriptif détaillé

Sur les Traces de l'OursNiveau 4

Vous avez toujours rêvé de partir à cheval sur les traces de la faune sauvage ? De randonner en cavalière ou cavalier au cœur des massifs (...) Voir descriptif détaillé

Traces Ours (niveau 4) - Entre 7 et 15 jours - Pyrénées
Des séjours de vacances qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Introduction

Si les techniques de suivi de la faune sauvage vous interpellent et vous questionnent, venez accompagner l’équipe d’Objectif Sciences International et découvrez comment les animaux nous dévoilent leur présence au fil des indices. L’occasion également de prendre de superbes photographies de la faune et de la flore pyrénéenne.

Le Séjour

Dans les vallées sauvages des Pyrénées, l’ONG Objectif Sciences International vous emmène sur les traces du légendaire ours brun. C’est en apprenant à mener un suivi animal non-invasif, le plus respectueux possible, que vous aurez l’occasion de faire la connaissance de plusieurs autres animaux aussi emblématiques qu’originaux : le rat trompette (ou desman des Pyrénées), la marmotte, le grand tétra, le gypaète barbu, l’isard ou encore le lagopède (ou perdrix des neiges).

L’ours joue un rôle majeur dans le fonctionnement des écosystèmes. Toutes les espèces d’un biotope vivent au dépens les unes des autres. Chacune à sa spécificité, et sa vie conditionne celle d’une ou plusieurs autres espèces. L’extinction brutale de l’une d’elle bouleverse un équilibre qui a mis des milliers d’années à se mettre en place. Qui peut appréhender les bouleversements écologiques que cela entraîne ? L’homme n’échappe pas à ce réseau de prédation mutuelle qu’il chamboule. Une espèce disparaît et le monde change ses équilibres. Personne n’en mesure encore les conséquences.

© OSI / Ambre JARAUD-DARNAULT

Pour la première fois, en 2014, une expédition est organisée comme celle réalisée au Kirghizstan, avec les encadrants de l’équipe « PANTHERA - Sur les traces de la panthère des neiges » [1]. L’occasion de vivre l’aventure de la recherche réelle sur le terrain lors d’une expédition en équipe, à cheval, sur les traces ... pourquoi pas … de l’ours brun dans les Pyrénées.

L’ours brun appartient au patrimoine des Pyrénées, pour le protéger et pérenniser sa place au sein de ces montagnes, il est nécessaire de développer une approche durable de notre relation à la nature. Il est dans notre intérêt, aussi, de la protéger. Les montagnes sont un lieu de mystères et de ressources pour tous, la faune et la flore y sont cependant trop souvent dérangées voire délogées par les activités humaines. La complexité du juste équilibre à trouver entre l’Homme et la nature, ainsi que la nécessité croissante de sauvegarder ces richesses seront des questions que nous aurons l’occasion d’aborder durant le séjour, au détour d’un buisson ou autour d’un bon plat dans un refuge !

Le séjour s’articule autour de séances de randonnée pédestre et équestre ainsi que de séances de travail scientifique de suivi-animal en montagne. Les notions abordées touchent principalement la biologie animale, l’éthologie et l’écologie mais elles dépendent aussi des compétences apportées par chacun d’entre vous. La mission « Sur les Traces de l’Ours » c’est aussi l’occasion de partager son savoir et ses savoir-faire, qu’ils soient scientifiques ou non-scientifiques.

© OSI / Camille LE GOUIL

Cette expédition appartient au Programme de Recherche Programme de recherche Collaborer avec des structures scientifiques. Participer activement à des programmes de recherche de sciences participatives. C’est possible avec nos expéditions à la voile, découverte du plancton. « Vie Sauvage » d’Objectif Sciences International, un programme qui vient tout juste de voir le jour, et qui s’intéresse particulièrement à l’étude de la relation entre l’Homme et la faune sauvage afin d’améliorer leur cohabitation.

Les particularités du séjour « Sur les Traces de l’Ours » :

Remarque : Il faut bien garder en tête qu’une mission scientifique est un voyage particulier et ne relève pas du séjour touristique à part entière. Ce que nous allons observer, admirer et vivre ne se commande pas. L’incertitude a sa place et la nature ses caprices. L’inscription nécessite une pleine conscience de sa condition physique, de sa capacité à s’adapter et à vivre l’aventure en équipe. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations !

Le Projet de Recherche

L’ours brun



Connu comme le plus grand mammifère terrestre français, Ursus arctos est également le plus menacé de tous.

Après avoir vu sa population décliner jusqu’à sa disparition des Vosges, du Jura, du Massif central, et enfin, des Alpes, la population d’Ours en France se restreint à une demi-douzaine d’individus dans les années 1990 dans les Pyrénées. En 1996-1997, le relâché de trois ours slovènes marque le lancement d’un projet de renforcement. En 2006, cinq nouveaux ours slovènes rejoignent les précédents, pour atteindre, aujourd’hui, une vingtaine d’individus au sein des massif pyrénéens.

Mais les menaces pèsent toujours : fragmentation et destruction de son habitat, collisions routières des oursons, actes de braconnage, perte de la diversité génétique … Toutes ces menaces sont liées les unes aux autres. La cohabitation, quelques fois difficile, de l’ours brun avec les humains met en avant la relation que l’être humain entretient avec les autres animaux, avec les grands prédateurs en particulier, avec la nature qui l’entoure en général.

Le rétablissement de la population de ces grands plantigrades dans les Pyrénées françaises, dépend de différents facteurs. Il est nécessaire que ces animaux exploitent les ressources du milieu de façon adaptée et optimale (d’où l’importance d’étudier son comportement et de réaliser son suivi), que les dangers qui les menacent soient réduits et enfin, que la cohabitation avec l’Homme soit rendue possible.

Les expéditions réalisées sur les traces de l’ours brun s’insèrent dans le cadre de la stratégie d’Objectif Sciences International de valorisation de la biodiversité. L’expédition 2014 a lieu dans les vallées des Pyrénées Centrales, le départ se fait à proximité de la commune d’Arbas, zone de relâché de plusieurs ours slovènes. A Arbas se situe également le siège de l’association « Pays de l’Ours - ADET », association à l’origine du retour de l’ours dans les Pyrénées et spécialisée dans la protection et la valorisation de ce plantigrade [2]. La mission organisée par Objectif Sciences International se déroule sous forme d’une randonnée en itinérance de 5 à 6 jours avec bivouacs au cœur d’un séjour de 10 jours. La zone d’étude se situe au sein du territoire de l’ours brun, à cheval sur le département de l’Ariège et de la Haute-Garonne. Sur les contreforts nord de la frontière franco-espagnole, nous cheminerons entre lacs d’altitude et pics pyrénéens, tel que le pic du Crabère (2 629 m).

Concept Appris sur le séjour

Ecosystèmes - Réintroduction d’espèces animales - Suivi animal - Pistage - Chaines alimentaires - Reproduction et territoires - Cycle de croissance - Biotope - Camouflage - Comportements - Stratégies d’adaptation - Transects - Empreintes - Prélèvements - Orientation - Cartographie - Découvertes du cheval

Le Matériel Utilisé

Carte topographique - Jumelles - Lunettes d’observation - Piège à poils - gps - Gants - Clés de détermination - Boussoles - Pièges-photos - Filet de camouflage - Moulage pour empreintes - Boites à échantillonnage - Carnet de terrain - Matériel d’équitation

Le Quotidien sur Place

Nous rejoindrons à cheval, la zone d’étude et il sera alors possible, grâce à votre engagement, de mettre en œuvre les méthodes et techniques de suivi-animal.

Le séjour comprend une journée de préparatif, permettant aussi la rencontre d’acteurs locaux (spécialistes de la protection de l’ours, éleveurs ovins, …) et quelques jours de randonnée pédestre, de mise en commun des données récoltées et de préparation des résultats et conclusions à communiquer à l’équipe suivante.

© OSI / Julien PALAYODAN

L'Hébergement

L’hébergement se fera à la fois en gîte, sous tente ou en refuge lorsque la randonnée équestre fera halte, tout au long de l’itinérance. L’occasion de rester de jour comme de nuit, au plus près de la faune pyrénéenne, permettant la réalisation d’affûts au coucher ou au lever du soleil.

FAQ

Posez une question

Bonjour,
Y a t-il un séjour similaire pour les non cavaliers(et adultes) ?
MERCI

Répondre à ce message


Posez une question

Notes:

[1*pour en savoir plus, visitez le descriptif de ce séjour sur ce même site web

[2*Plus d’informations sur cette association sur www.paysdelours.com

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également