Intégration scolaire / intégration / intégrative / inclusion / inclusif / inclusive / ségrégation / ségrégatif / ségrégative

Se dit des enfants à besoins éducatif particuliers et qui doivent être éduqués dans un dispositif normal qui s’adapterait à leurs besoins. C’est une philosophie et un ensemble de pratiques pédagogiques permettant à chaque élève de se sentir confiant, sécurisé par l’équipe éducative notamment. Ceci est bénéfique pour ses propres apprentissages comme la lecture, la compréhension. Cette notion repose sur un ensemble de valeurs et de croyances qui permettent le développement de sa curiosité, de l’écoute… Plus précisément, l’inclusion scolaire est réalisée dans les communautés scolaires qui appuient la diversité et qui veillent au mieux-être et à la qualité de l’apprentissage de chacun de leurs membres. L’inclusion scolaire se finalise par la mise en place de programmes et de services publics mis à la disposition de tous les élèves ainsi que de sa famille

les travaux réalisés en Europe du Nord, dès le début des années 1960, par Bank Mikkelsen, et popularisés par Nirje (1969) et Wolfensberger (1972) sous le nom de principe de normalisation (principle of normalization).

Les travaux des chercheurs américains O’Brien, Forest, Snow, Pearpoint et Hasbury (1989) ou Stainback et Stainback (1990, 1992), qui ont été parmi les premiers à employer le terme d’inclusion scolaire dans le contexte de l’école.

En France, Vial (1986) montre que l’approche médicale dominante pendant cette période amenait à prévoir des soins et de la rééducation pour les enfants extra-ordinaires, rendant ainsi illogique de scolariser à l’école ordinaire des élèves qui avaient des besoins extraordinaires. Le système spécialisé offrait donc un détour ségrégatif (Mège-Courteix, 1999), destiné à faciliter la future intégration de ces élèves dans la société.

https://www.erudit.org/fr/revues/rs...



Aucun articles trouvés

Nos partenaires

Voir également