Envoyer à un ami

Progresser dans sa pratique naturaliste AUTOMNE Pyrénées

Cinquième session du cycle annuel de formation naturaliste BIODIVERSITA ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Progresser dans sa pratique naturaliste AUTOMNE Pyrénées

Cinquième session du cycle annuel de formation naturaliste BIODIVERSITA ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Menez à bien d'incroyables projets de recherche !
Des séjours de vacances qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Introduction

Cette formation généraliste se déroulera à Iraty en pleine moyenne montagne. Considéré comme un des hauts lieux de l’ornithologie pour l’observation et le suivi scientifique des oiseaux migrateurs notamment grâce au passage d’une importante diversité de rapaces, ce territoire est également très riche du fait de l’enclavement des vallées. Ainsi de nombreuses espèces endémiques de plantes, d’insectes, d’amphibiens et d’oiseaux ne sont présents en France que dans ce secteur géographique. L’occasion de faire de belles rencontres !
D’un point de vue ornithologique, la période choisie pour cette formation (Septembre) est la plus intéressante de la saison car elle correspond au pic de passage des rapaces en migration. Nous aurons ainsi la chance d’observer une diversité d’oiseaux importante, mais également dans des effectifs considérables. Une situation idéale pour apprendre à observer la migration des oiseaux !

Le Séjour

Lieu

Pour cette formation, nous seront basés à la frontière entre le Pays Basque et le Béarn (commune de Larrau en Pyrénées Atlantiques), à proximité du fameux Col d’Organbidexka, l’un des sites d’observation de la migration d’oiseaux les plus célèbres en Europe. Dans ces paysages vallonnés qui sont les premiers contreforts à plus de 1000m d’altitude en provenance de l’océan, nous prospecterons aussi dans un secteur particulièrement riche d’un point de vue naturaliste : le territoire d’Iraty. Cette forêt de Hêtres tout à fait unique en Europe laisse place à des sommets arrondis, pâturés, pouvant aller jusqu’à 2000m d’altitude. Ici l’immensité du ciel domine les cols et les crêtes tandis qu’en contrebas, des zones humides tourbeuses voient fleurir quelques plantes carnivores.
JPEGJPEGJPEG

Dates

Lundi 28 septembre 2020 au vendredi 2 octobre 2020.
Début de la formation le lundi à 9h, fin de la formation le vendredi vers 16h.
Arrivée conseillée le dimanche en fin d’après-midi (à réserver à l’inscription).

Les autres formations du cycle

- Le cycle de formations sur l’année
Nota : chaque formation peut être suivie indépendamment
- Formation d’hiver dans les Alpes du 27 au 31 janvier 2020
- Formation de printemps en Camargue du 4 au 8 mai 2020
- Formation d’été dans les Alpes du 8 au 12 juin 2020
- Formation d’automne en Camargue du 14 au 18 septembre 2020

Contact, informations et inscriptions

Sylvain Allombert : direction osi-biodiversita.org ou +33 7 81 46 72 37

Pré-requis et niveau de la formation

Cette formation se veut à la fois accessible aux débutants, donc sans pré-requis, mais aussi pertinente pour les naturalistes déjà compétents. En effet, un des objectifs de la formation est de permettre aux participants de se construire une culture solide à travers l’ensemble des domaines naturalistes. Les débutants pourront donc s’initier à différents domaines et les naturalistes déjà expérimentés se consacrer plus particulièrement aux domaines dans lesquels ils sont le moins à l’aise tout en complétant leur formation dans leur domaine de prédilection et en acquérant de nouvelles méthodes durant les temps de formation trans-disciplinaires.
Des sessions en parallèles permettront également de diviser le groupe en deux pour s’adapter aux différences de niveaux (sessions d’initiation et de perfectionnement).

Contenu et objectifs

Cette formation sera polyvalente mais avec une dominante sur l’ornithologie. L’objectif majeur est pour les participants de se construire une culture naturaliste solide à travers l’ensemble des principaux domaines naturalistes.

Ornithologie

Pour tous les passionnés d’oiseaux, Septembre, c’est le mois où il faut être à Iraty. La formation même des vallées crée un véritable entonnoir de la migration pour tous ces oiseaux qui s’élancent vers le Sud à la recherche de leurs terres d’hivernages. Basés, entre autre, sur le col mythique d’Organbidexka qui est le tout premier site d’étude des oiseaux migrateurs en France, nous serons sur un site privilégié pour observer au plus près cet incroyable voyage migratoire.
Cette vallée est le passage obligé pour les oiseaux migrateurs, surtout les rapaces d’ailleurs qui se retrouvent un peu coincés entre des montagnes de trop haute altitude (difficiles à franchir) et l’océan trop dangereux pour ces oiseaux qui ne sont pas faits pour voler au dessus de l’eau.
Sur une saison de migration d’automne, toutes les espèces de rapaces migrateurs observables en France, peuvent être vue à Iraty, surtout en Septembre. Les balais aériens de ces planeurs qui prennent des ascendances thermiques pour passer les crêtes ne vous laissera que de beaux souvenirs. Pourtant les rapaces ne sont pas les seuls à migrer par ces vallées. De nombreuses autres espèces pourront également être observées ou entendues. Nous devrons ouvrir l’oeil, et les oreilles.

Au programme sera prévu des temps de formation en intérieur, et bien entendu, un maximum de temps d’observation en extérieur sur le terrain. Ce sont finalement plus les conditions météorologiques qui conditionneront l’organisation du séjour.
Nous auront l’occasion d’évoquer les points suivants :
• Connaître la morphologie des oiseaux et savoir les décrire
• Savoir repérer les critères nécessaires à leur identification
• Le phénomène migratoire : pourquoi les oiseaux migrent et de quelle manière leur corps s’est adapté pour survivre à un tel voyage.
• Les différentes stratégie de vols pour le franchissement de la barrière pyrénéenne
• Focus sur les rapaces : savoir reconnaître les différentes espèces de rapaces en France
• Comment compter et étudier les oiseaux migrateurs
• La mue, ou comment savoir donner un âge et trouver de quel sexe est un rapace

JPEGJPEGJPEG

Botanique

Entomologie

Compétences naturalistes transversales

Outre les compétences spécifiques ces disciplines, un certain nombre de compétences naturalistes transversales seront également développées :

  • Méthodes de progression autonome dans le naturalisme
  • Prise de note naturaliste pour permettre ou confirmer l’identification a posteriori
  • Enregistrement sur le terrain ou a posteriori des données naturalistes récoltées
  • Utilisation de bases de données naturalistes
  • Utilisation de clés d’identification
  • Techniques d’inventaire naturaliste

Les plus et les spécificités de cette formation

Une formation multi-disciplinaire

Comme toutes les formations que nous proposons, c’est une formation multi-disciplinaire ayant pour objectif de former les participants à l’ensemble des disciplines naturalistes et d’avoir une vision d’ensemble des milieux parcourus. Ainsi, même si cela n’est pas précisé dans le contenu, tous les sujets pourront être abordés au gré des rencontres sur le terrain !

Une formation adaptée à chacun

Afin d’adapter le niveau de la formation à différents niveaux de connaissances préalables, il y aura des sessions en parallèle avec une session d’initiation sur un thème et une session perfectionnement sur un autre. Cela sera organisé en fonction des personnes présentes et de leurs compétences respectives. De plus, en terme de contenu, et dans la mesure du possible, nous aurons également une flexibilité pour adapter le programme de la formation aux demandes en amont des participants.

Des outils de formation et d’identification innovants

Au fil des années, le programme Biodiversita d’Objectif Sciences International a mis au point de nombreux outils afin de faciliter l’apprentissage de l’identification naturaliste aux débutants. Ces outils de terrain serviront de base à notre formation et une copie de chaque outil vous sera distribuée afin que vous puissiez continuer à les utiliser après la formation.

Recherche participative

Ces formations ont une forte dimension de recherche participative, car non seulement nous étudions les techniques et outils pour que les stagiaires puissent suite à la formation participer activement à l’amélioration globale des connaissances sur la biodiversité, mais de plus les données récoltées sur le terrain lors des séances pratiques de la formation servent également pour des projets de suivi de la biodiversité.

Matériel et bibliothèque complète sur place

Tout le matériel nécessaire sera disponible sur place (jumelles en prêt, longue-vue, loupe binoculaire, etc.).
Par ailleurs, une importante bibliothèque naturaliste sera disponible durant la formation concernant les thèmes abordés (>60 ouvrages). Cela vous permettra d’avoir les meilleurs ouvrages pour progresser efficacement quelque soit votre niveau et d’avoir à disposition tous les éléments pour une recherche bibliographique sur un thème précis.

Une formation conviviale

Nos formations sont denses et complètes, mais cela n’empêche pas d’avoir une ambiance très conviviale, tous les anciens participants pourront en témoigner !
Ainsi, en marge des temps de formation, des temps de détente et de jeu sont proposés, notamment en soirée. Par ailleurs, entre autres avantages (flexibilité, produits bio, prix), la préparation en commun des repas permet toujours de créer une ambiance très sympathique entre participants ! Enfin, une partie des participants sont des éducateurs scientifiques de l’ONG Objectif Sciences International : comptez sur eux pour mettre la bonne ambiance !

Venir sur place

En voiture :
Pour atteindre les crêtes d’Iraty, vous pouvez venir avec votre propre véhicule. Depuis la commune de Larrau ou celle de Saint-Jean-Pied-de-Port vous devrez monter vers « les Chalets d’Iraty » (station de ski de fond). Les autoroutes à proximité passent par Toulouse-Pau, Bordeaux-Bayonne, Mont de Marsan-Orthez-Saint Palais.

En covoiturage : Parce que vous souhaitez mutualiser les frais de déplacement, nous pouvons vous mettre en contact avec d’autres membres de la formation pour partager votre trajet.

En train :
La gare la plus proche est celle de Saint-Jean-Pied-de-Port. Nous pouvons organiser un convoyage depuis la gare jusqu’au gîte de la formation le Dimanche dans l’après midi. Il reste tout de même presque 45 minutes de route de montagne. Une participation aux frais sera demandée pour ce transport.

Merci de nous prévenir à l’avance de votre mode de transport afin que nous puissions organiser au mieux votre arrivée.

Déplacements sur place

Pour les temps sur le terrain, nous partirons parfois directement depuis le gîte et nous prendrons souvent la voiture pour aller sur d’autres secteurs. En ce cas, un covoiturage sera réalisé avec les participants venus en voiture.
Sur le terrain, nous nous déplacerons à pied, mais nos marches ne seront pas intensives car entrecoupées de nombreux temps d’observations.

Le Matériel Utilisé

Une bibliothèque naturaliste complète sur tous les domaines naturalistes concernés sera à disposition lors de la formation. De nombreux ouvrages spécifiques sur la région seront également disponibles.
Outre le matériel personnel (voir « A prendre avec soi » ci-dessous), nous utiliserons sur le terrain des longues-vues d’observation, des filets entomologiques (filets à papillons, filets fauchoir, troubleau), divers petits matériels entomologiques (fioles, pinces...), des guides naturalistes, des clés d’identification ainsi que smartphones et tablettes pour enregistrer nos observations, voire pour consulter de la documentation.
Des loupes binoculaires seront à disposition à l’hébergement pour des observations d’échantillons.

Le Quotidien sur Place

La formation sera divisée entre temps sur le terrain (prédominants) et temps en salle.
Des sessions matinales (ornithologie) voire nocturnes seront au programme.
Un planning détaillé sera présenté en début de formation. Néanmoins, il y aura très probablement de nombreuses adaptations pour suivre la météo et aller sur les différents terrains de prospection aux moments les plus favorables pour les différents groupes systématiques ciblés.

L'Équipe

Equipe de formateurs principaux :
Sylvain Allombert, responsable du programme de recherche et d’éducation BIODIVERSITA au sein d’OSI. Sylvain possède 12 ans d’expériences dans la formation naturaliste, et a pu ainsi former des publics extrêmement variés : agents de parc nationaux, de bureau d’étude, de collectivités territoriales, de l’éducation nationale, éducateurs à l’environnement, accompagnateurs en montagne mais aussi beaucoup de naturalistes amateurs et de particuliers.

Hélène Larnac est une naturaliste passionnée par l’ornithologie qui a fait des études dans le domaine de la mise en valeur du patrimoine naturel et de la sensibilisation à l’environnement. Elle accumule les expériences en tant que guide nature sur des thématiques variées, toujours en lien avec l’environnement et le biodiversité. Ainsi elle a été guide nature au Parc Ornithologique du Marquenterre (Picardie), elle a encore pu être « aide bagueur » sur des différents camps de baguage, mais a aussi était guide naturaliste sur des bateaux de transport de passagers pour des visites guidées et des excursions en France et à l’étranger.
C’est auprès de la Ligue pour la Protection des Oiseaux qu’Hélène va se spécialiser sur l’étude de la migration des oiseaux. Responsable scientifique et pédagogique, elle assure la mise en place des études de terrain sur les sites de la Pointe de Grave (Nord Médoc) et plusieurs saisons sur le col d’Organbidexka (Pays Basque). Puis c’est en Géorgie, Europe de l’Est, qu’elle va remplir à nouveau cette fonction de responsable de site d’étude sur le territoire de Batumi, au pied de la mer noire.
Son travail l’a conduite à animer des formations en ornithologie pour tous types de niveau afin de sensibiliser le public et espérer transmettre sa passion pour l’observation des oiseaux.

L'Hébergement

Nous seront accueillis sur le territoire des « Chalets d’Iraty » dans les montagnes en haut du bourg de Larrau. Des chalets tout confort éparpillés sur les crêtes et dans la forêt d’Iraty nous offrent d’excellentes conditions d’hébergement ainsi qu’une vue imprenable sur les montagnes. Des chambres de 2, 3 ou 4 personnes, plusieurs salles de bain, un vaste séjour, une cuisine tout équipée… La collectivité en charge de la gestion et le location des chalets nous met à disposition une grande salle avec vidéo projecteur pour les temps de formation. Pensez à retirer des sous en basse vallée si vous souhaitez ramener quelques souvenirs et à faire le plein d’essence également au pied des montagnes.
Pour découvrir à l’avance les chalets d’Iraty, rendez-vous sur leur site internet : http://www.chalets-iraty.com/

A prendre avec soi

Pour la progression sur le terrain, des vêtements chauds et imperméables sont indispensables. Des bottes pour les marais, et des chaussures de marche convenables pour les autres terrains sont nécessaires.
Pour les activités naturalistes, le matériel suivant vous sera utile : jumelles, petite règle, appareil photo, smartphone (pour l’enregistrement des données d’observation) ou carnet de terrain, loupe à main, guides naturalistes, lampe frontale ou lampe de poche pour les activités nocturnes.
Jumelles, règles, loupes, guides naturalistes voire smartphones pourront vous être prêtés si besoin.
Si vous en possédez, une longue-vue terrestre d’observation, des filets et du matériel entomologique seront utiles (tout vous sera prêté dans le cas contraire).

Photos / Vidéos

A voir aussi



Nos partenaires

Voir également