DRONE CONNECTION SuisseNiveaux 1 à 4

Venez piloter, concevoir et fabriquer des drones volants, roulants, flottants au service de la science et de la nature. ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

DRONE CONNECTION SuisseNiveaux 1 à 4

Venez piloter, concevoir et fabriquer des drones volants, roulants, flottants au service de la science et de la nature. ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Drone - Conception & pilotage - 7 ou 15 jours - Suisse
Des séjours de vacances qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Introduction

Nous sommes à l’ère de la technologie, entourés d’outils et de gadgets truffés d’électronique, de capteurs, d’écrans, chaque jour nous sommes témoins de l’assistance que peuvent procurer nos téléphones, nos ordinateurs. Et si nous mettions un peu la technologie au service de la science Science La science est désormais l’affaire de tous. Découvrez la science d’une manière ludique et active. Nous vous proposons d’en découvrir plus sur nos expéditions à la voile, découverte du plancton.  ? De la nature ? Pour faire avancer des sujets scientifiques concrets, répondre à des problématiques de terrain pour les chercheurs ?

Le Séjour

Vous rêvez de voler la tête dans les nuages, de partir à la découverte de la faune et la flore depuis le ciel ? De créer les outils volants, roulants et flottants permettant de belles avancées scientifiques ? Alors ce séjour est fait pour vous ! Au cœur d’une vallée bordée de montagnes verdoyantes, où la biodiversité est foisonnante et les paysages magiques, venez vivre une aventure unique.

Les séjours sont adaptés à tous les âges, avec un système de niveau qui prend en compte l’âge et les connaissances du monde du drone. Cliquez sur l’onglet qui vous intéresse !

  • Niveau 1 : 7-9 ans et 10-12 ans débutants
  • Niveau 2 : 10-12 expérimentés et 13-15 ans débutants
  • Niveau 3 : 13-15 ans expérimentés et 15-18 ans débutants
  • Niveau 4 : 15-18 ans expérimentés et adultes

Niveau 1

Suivant vos préférences, vous pourrez vous initier et vous perfectionner selon deux grands axes :

  1. Piloter un drone volant. Vous commencerez par des exercices à faire sur simulateur puis sur de petites machines sans risques. Vous passerez de figures simples comme le vol stationnaire, les translations, les carrés, aux vols en « huit », pour enfin passer sur des machines plus sophistiquées qu’il vous faudra apprendre à maîtriser !
  1. Construire et réparer un drone. Vous pourrez apprendre les compétences de base permettant de réparer voire de monter des drones, comme la soudure, l’électronique et la gestion des batteries.

Vous rencontrerez évidemment les participants des autres séjours OSI qui vous demanderont peut-être de les aider avec vos drones pour leur programme de recherche Programme de recherche Collaborer avec des structures scientifiques. Participer activement à des programmes de recherche de sciences participatives. C’est possible avec nos expéditions à la voile, découverte du plancton. . Vous pourrez éventuellement échanger avec des spécialistes du monde animal pour vous aider dans votre mission qui commencera en milieu de séjour…

Vous pourrez également vous amuser avec de nombreux jeux organisés autour des drones. Au programme : concours d’atterrissage de précision, parcours d’obstacles ou encore parcours d’agilité. Bien d’autres jeux de plein air et des veillées vous seront proposés tout au long de ce séjour pour vous faire vivre une aventure extraordinaire et inoubliable.

Niveau 2

Vous pourrez, suivant vos préférences, vous perfectionner suivant 2 axes :

  1. Pilotage de drones, avec des exercices spécifiques permettant d’acquérir une grande dextérité, avec au programme : simulateur, pilotage en double commande, exercices de vol stationnaire, en translation, les carrés puis les « huit ». Vous évoluerez ensuite sur des machines plus grosses et plus sophistiquées, avec pour but de participer ensuite à la mise au point et la réalisation de protocoles répondant à certaines missions sur le terrain.
  1. Apprendre les compétences pour réparer, et monter un drone en équipe. Il faudra pour cela comprendre le fonctionnement d’un drone, de ces composants, savoir les brancher, souder, connaître les précautions à prendre concernant les batteries.

Une fois les bases de pilotages et d’utilisation des machines acquises, il vous faudra les mettre à l’épreuve en situation réelle. Vous choisirez vos missions et apprendrez à les planifier de A à Z, à les exécutez et à en exploiter les résultats. Chaque mission sera ensuite expliquée et analysée avec tous les participants et les éducateurs du séjour. Un bilan sera établi et de nouvelles recommandations pourront ainsi être émises pour l’amélioration des machines ou de leur utilisation.

Niveau 3

Vous aurez la possibilité de choisir entre 2 orientations pour votre séjour :

  1. Apprendre à piloter des drones ou à vous perfectionner. Au programme : simulateur, pilotage en double commande, exercices de vol stationnaire, en translation, les carrés puis les « huit ». Vous évoluerez ensuite sur des machines plus grosses et plus sophistiquées et terminerez sur votre machine de terrain. Une fois les bases de pilotages et d’utilisation des machines acquises, il vous faudra les mettre à l’épreuve en situation réelle, avec des machines bien plus sophistiquées.
  1. Apprendre à réparer, monter, et même concevoir un drone. Vous apprendrez alors ce qu’il faut savoir en électronique, soudure, batteries, sécurité, aérodynamique, résistance des matériaux, pour être capables de concevoir une machine répondant à une demande spécifique, un besoin pour une mission.

Vous serez amenés à participer à l’adaptation de protocoles existants voire à l’élaboration de nouveaux, et surtout à leur mise en application ! Il faudra ensuite rassembler les données obtenues, les traiter et les analyser, et même les interpréter, afin qu’elles puissent faire avancer le projet de recherche. Il faudra également se servir de l’expérience accumulée pour améliorer les protocoles et permettre aux prochains séjours de bénéficier des avancées faites.

Ainsi vous pourrez partir sur des expéditions comme « PANTHERA » au Kirghizstan sur le suivi de la panthère des neiges, le suivi du loup ou de l’ours dans les Pyrénées, avec pour rôle le pilotage et ou le cadrage avec un drone, ainsi qu’apporter vos compétences dans la réalisation de protocoles scientifiques.

Niveau 4

Suivant votre choix, vous pourrez :

  1. Devenir un pilote de drone aguerri, peu importent vos bases, avec au programme : simulateur, pilotage en double commande, exercices de vol stationnaire, en translation, les carrés puis les « huit ». Vous évoluerez ensuite sur des machines plus grosses et plus sophistiquées et terminerez sur votre machine de terrain.
  1. Vous spécialiser dans la conception de nouvelles machines, avec mise au point de drones innovants pouvant répondre à des problématiques de terrain concrètes, et qui pourront dans l’idéal, partir sur le terrain pour remplir de véritables missions scientifiques.

Ce séjour vous permettra de vous immerger le monde de la recherche participative, et de participer à des projets scientifiques concrets. Vous pourrez mettre votre créativité à profit pour concevoir et optimiser des protocoles scientifiques répondant à des problématiques scientifiques soulevées au sein ou à l’extérieur d’OSI. Vous irez jusqu’à proposer de nouvelles solutions techniques lorsque c’est nécessaire !

Des exemples d’expéditions sur lesquelles vous pouvez choisir de partir sont la mission PANTHERA pour aller observer les panthères des neiges au Kirghizstan et contribuer à sa préservation, ou aller faire de la paléontologie avec le séjour « Sur les traces des dinosaures ».

Encadrés par des éducateurs expérimentés pour garantir une progression sécurisée et aboutir à une maîtrise des drones, vous pourrez valider les compétences acquises au cours du séjour avec un certificat de compétences.

De plus, depuis la nouvelle législation mise en place concernant le pilotage des drones de loisir en France, qui impose d’avoir un certificat pour pouvoir piloter des drones de plus de 800 grammes, nous faisons passer le test en ligne qui permet d’obtenir cette certification. Cela permet d’acquérir les connaissances nécessaires en termes de réglementation et de sécurité.

POUR ALLER PLUS LOIN

Vidéo

Cette vidéo est un reportage réalisé par France 3 Provence pour parler de la technologie au service de la nature avec notre séjour drone ainsi que de notre équipement en impression 3D, avec notamment la 3D45 de marque Dremel.

Le Projet de Recherche

Cliquez sur le niveau qui vous intéresse !

Niveau 1 : 7-9 ans et 10-12 ans débutants

En tant que jeunes naturalistes en herbe, OSI cherche par ce séjour à vous faire découvrir le monde du drone, mais pas seulement. Nous voulons vous faire découvrir la faune et la flore d’un point de vue différent. Une fois ces merveilles à portée de main, vous découvrirez la beauté de la nature mais aussi sa fragilité. Nous vous montrerons comment le drone peut aider à préserver les animaux et leur environnement.

Puis ce sera à vous de jouer : à partir de vos expériences en pleine nature, nous établirons ensemble les plans d’action pour l’utilisation des drones pour les séjours et expéditions OSI comme le programme de recherche et d’éducation « PANTHERA » au Kirghizstan sur le suivi de la panthère des neiges, ou encore pour le suivi de l’ours dans les Pyrénées ou du loup dans les Alpes. Quoi de mieux que de partir à la quête d’images inédites de grands animaux comme le loup, l’ours ou la panthère des neiges pour sensibiliser le public à la protection de ces animaux ?… Mieux encore : vous pourrez passer votre certificat de compétence qui vous permettra de postuler au rôle de pilote ou cadreur pour ces fameuses expéditions et ce sera à vous d’observer les animaux !

Niveau 2 : 10-12 ans expérimentés et 13-15 ans débutants

Les drones peuvent faire une multitude de choses : ils peuvent décoller verticalement, voler très haut ou rouler au sol, sur courte ou longue distance, voler quelques minutes ou plusieurs heures, se déplacer en terrain difficile, sonder les puits les plus profonds, etc. Ils peuvent être gérés manuellement ou automatiquement, prendre des échantillons, des mesures, des images dans plusieurs longueurs d’onde (visible, UV, IR). Toutes ces performances en font l’outil idéal pour mener des actions d’observation et de protection de la faune et la flore de notre planète.

Grâce à cet outil ludique et attrayant qu’est devenu le drone, OSI cherche à mettre en valeur notre planète et à la protéger par la prise de conscience, auprès des adultes de demain, de sa richesse et de sa fragilité. Ainsi, en plus d’apprendre à maîtriser en toute sécurité ces machines terrestres et aériennes, vous pourrez découvrir sous un œil nouveau la faune et la flore locales. Il vous faudra adapter vos actions à votre environnement pour pouvoir mener à bien vos missions. Toutes ces réflexions seront mises à profit afin d’établir les futurs protocoles d’utilisation de ces outils et feront l’objet d’une retransmission, chaque séjour apportant ainsi sa pierre à l’édifice.

Toutes ces remarques seront transmises aux participants des séjours « conception » qui pourront ainsi améliorer les machines. Fort de ces évolutions et des protocoles d’utilisation validés pendant votre séjour « pilotage », vous participerez à l’élaboration des outils de demain et permettrez à la recherche de progresser, dans le but de mieux connaître notre planète et de mieux la préserver.

Niveau 3 : 13-15 ans expérimentés et 15-18 ans débutants

Les drones peuvent faire une multitude de choses : ils peuvent décoller verticalement, voler très haut ou rouler au sol, sur courte ou longue distance, voler quelques minutes ou plusieurs heures, se déplacer en terrain difficile, sonder les puits les plus profonds, etc. Ils peuvent être gérés manuellement ou automatiquement, prendre des échantillons, des mesures, des images dans plusieurs longueurs d’onde (visible, UV, IR). Toutes ces performances en font l’outil idéal pour mener des actions d’observation et de protection de la faune et la flore de notre planète.

Grâce à cet outil ludique et attrayant qu’est devenu le drone, OSI cherche à mettre en valeur notre planète et à la protéger par la prise de conscience, auprès des adultes de demain, de sa richesse et de sa fragilité. Ainsi, en plus d’apprendre à maîtriser en toute sécurité ces machines terrestres et aériennes, vous pourrez découvrir sous un œil nouveau la faune et la flore locales. Il vous faudra adapter vos actions à votre environnement pour pouvoir mener à bien vos missions. Toutes ces réflexions seront mises à profit afin d’établir les futurs protocoles d’utilisation de ces outils et feront l’objet d’une retransmission, chaque séjour apportant ainsi sa pierre à l’édifice.

Toutes ces remarques seront transmises aux participants des séjours « conception » qui pourront ainsi améliorer les machines. Fort de ces évolutions et des protocoles d’utilisation validés pendant votre séjour « pilotage », vous participerez à l’élaboration des outils de demain et permettrez à la recherche de progresser, dans le but de mieux connaître notre planète et de mieux la préserver.

Niveau 4 : 15-18 ans expérimentés et adultes

Les drones peuvent presque tout faire : ils peuvent décoller verticalement, voler très haut ou au ras du sol, sur courte ou longue distance, voler quelques minutes ou plusieurs heures, se déplacer en terrain difficile, sonder les puits les plus profonds, etc. Ils peuvent être gérés manuellement ou automatiquement, prendre des échantillons, des mesures, des images dans plusieurs longueurs d’onde (visible, UV, IR). Toutes ces performances en font l’outil idéal pour aider technologiquement les équipes de recherche là où elles ne peuvent pas aller aujourd’hui.

Votre expérience et vos compétences seront sollicitées pour apporter des réponses à des problématiques scientifiques non résolues et pour imaginer des protocoles réalisables avec les drones dont les retombées pourront apporter des solutions aux programmes de recherche existants ou à venir.
Toutes vos avancées et questionnements seront capitalisés et transmis aux séjours suivants qu’ils soient pour la conception de nouvelles machines ou la mise en pratique de nouveaux protocoles.

Voici une liste donnant quelques idées de projets pouvant être réalisés sur un séjour dans nos camps de vacances :

  • Cartographie de forêts pour suivi de la flore par photo aérienne
  • Détection des nids de chenilles processionnaires par survol aérien
  • Détection et analyse de plantes inaccessibles en montagne
  • Analyse de la santé des plantes par photos aériennes

Pour voir plus de projets, rendez-vous sur la page Nos Actions.

Concept Appris sur le séjour

AÉRODYNAMIQUE - SUIVI ANIMAL - PHOTOGRAPHIE AÉRIENNE - PILOTAGE AU SOL - CARTOGRAPHIE - CONCEPTION ET AVANCEMENT DE PROJET - COMPTAGE - PILOTAGE - TRAITEMENT DE L’IMAGE - TRANSMISSION - FPV - PLANIFICATION - RÉGLEMENTATION - SÉGRÉGATION DE L’ESPACE AÉRIEN - AÉROLOGIE - MÉTÉOROLOGIE - MOBILITÉ - CHECK-LIST - OBSERVATION ET SURVEILLANCE

Le Matériel Utilisé

GPS - BAROMÈTRE - DRONE - ROVER - TÉLÉCOMMANDES - ORDINATEURS - HÉLICES - MAGNÉTOMÈTRE ET COMPAS - BATTERIES LIPO - VARIATEUR ESC - OUTILLAGE - CAMERA - CIRCUIT VIDÉO - LOGICIEL INFORMATIQUE - AÉRONEF SANS PILOTE - SIMULATEUR - ACCÉLÉROMÈTRE - STATION SOL - LUNETTES D’IMMERSION

Venir avec un drone n’est absolument pas obligatoire, mais si vous en possédez un, vous pouvez l’apporter sur le lieu du séjour.
Vous pourrez l’utiliser durant les temps libre lorsqu’un éducateur spécialisé en drones est disponible pour vous accompagner.
Votre appareil sera mis en lieu sûr en dehors des temps de pilotage (voir Conditions de Participations au Séjours).

Que vous possédiez déjà un drone ou pas, dans les deux cas, vous recevrez durant le séjour toutes les informations, et la pratique, qui vous permettront de vous orienter sur le drone qui vous convient le mieux pour la suite de votre évolution, selon les différents critères qui existent (budget, objectif, usages…).

Si vous n’avez pas de drone mais que vous souhaitez en acheter un, voici nos préconisations de modèles adaptés pour pilotes débutants comme confirmés, souhaitant faire un peu de prise de vue :

Parrot Bebop (Lien Amazon)

Parrot Bebop 2 (Lien amazon)

DJI Mavic Pro (Lien amazon)


DJI Spark (Lien amazon)

DJI Mavic Air (Lien Amazon)

ATTENTION : si vous amenez un drone avec vous, et que vous venez sur le séjour en avion, vous devrez :

  • Mettre le drone, sans ses batteries, dans la soute
    (veillez à ce qu’il soit bien protégé des chocs)
  • Mettre les batteries dans votre bagage personnel, dans la cabine
    (2 maximum, chacune rangée séparément dans un sac indépendant)

Le lieu




Le village montagnard de Saint-Luc se situe dans le val d’Anniviers, vallée sauvage et charmante du Valais Suisse. Les sommets environnants culminent au-dessus de 3’000 m dont 4 au dessus de 4’000 mètres ! et nous pouvons y contempler le Cervin (Matterhorn) montagne la plus célèbre de Suisse. La géologie est particulièrement riche dans cette vallée, dû, entre autre, à la formation des Alpes, et cet endroit a ainsi connu une forte activité minière du temps de la préhistoire (cristaux, métaux...). Aujourd’hui, il est possible de visiter certaines mines avec Objectif Sciences International et les divers minéraux affleurent. D’ailleurs, l’un d’entre eux est un peu spécial... car il brille la nuit !






Le cadre de montagne est magnifique en été comme en hiver. Que nous regardions depuis la fenêtre ou que nous partions en ballade, les lacs, cols, sommets et prairies d’altitudes sont époustouflants. Il y a encore de nombreux glaciers, comme celui du Moiry, au pied duquel nous allons bivouaquer l’été. Le gigantisme de cette eau endormie se reflétant dans le miroir d’un lac d’altitude, associé aux vues d’altitudes provoquent toujours une certaine émotion. La biodiversité qui pousse, qui court et qui vole est elle aussi remarquable et abondante, de la flore alpine aux aigles royaux, cerfs et autres criquets originaux. Ainsi, c’est le cadre idéal pour apprendre toutes les étapes de la randonnée et de la gestion d’un feu de camp.

Dans le val d’Anniviers, il n’y a que quelques villages rustiques, et c’est une vallée assez préservée, bien qu’habitée depuis fort longtemps. En effet la vallée a une riche histoire. On peut y trouver deux sites de pierres à cupules, vestige mystérieux du néolithique, et de nombreux moulins du XVIIIe siècle témoins d’une forte activité autour de la farine de seigle. Vous le verrez, l’architecture rustique est très particulière et complètement adaptée aux contraintes propres à cet étage montagnard.

L’été, les villages de Saint-Luc, Zinal et Grimentz sont les bases de départ en randonnée des amoureux de la nature et de la montagne, pour des parcours adaptés aux débutants comme aux confirmés, qui permettent de marcher ou de faire du VTT devant de superbes paysages.

Un avantage important du lieu est le bus de La Poste Suisse qui nous permet de nous rejoindre facilement tous les points de la vallée, en limitant notre empreinte carbone.


Les Observations Astronomiques !

Enfin, été comme hiver, nous avons la chance de pouvoir visiter et profiter de l’observatoire François-Xavier Bagnoud implanté à Saint-Luc. Il possède, entre autre, un télescope de 600 mm et des animateurs spécialistes et passionnés qui collaborent avec l’ONG Objectif Sciences International.

Le Village de St-Luc est un village de montagne qui vit au rythme des Planètes, des Étoiles et des Galaxies ! Au détour des rues, vous découvrirez Mars, Pluton, le soleil, Venus... peints sur les murs. Tandis que certains chalets portent des noms... galactiques.

Saint-Luc et le val d’Anniviers nous offrent donc une richesse tant historique que géologique, architecturale et bien évidemment biologique, dans un contexte humain assez bien intégré à l’environnement : idéal pour assouvir notre curiosité !

Fête Nationale Suisse

Sur les séjours qui tombent autour du 1er août, nous fêtons la Fête Nationale Suisse comme il se doit, vraiment typique en ces altitudes de montagnes, avec ses feux d’artifice, son grand feu de joie, ses lampions, ses musiques traditionnelles... et sur les séjours d’hiver nous fêtons le Nouvel-An.

Ci dessous quelques photographies réalisées par notre partenaire photographe Armando SIN, lors de la Fête Nationale du 1er août 2011 dans le Val d’Anniviers. Ces prises de vues ont été composées dans une démarche artistique relative aux couleurs « passées » de ces images des métiers d’antan présentés à l’occasion de cette journée de fête.


Toute l’après-midi et la soirée du 1er août c’est fête dans la Vallée. On en profite pour dormir à la belle étoile après la fête.

Le Quotidien sur Place

Une journée commence par le petit déjeuner, suivi par un temps pour ranger sa chambre, et ensuite par un forum. Le forum est un moment de partage, de discussion, de réveil en douceur, nous faisons le point sur les envies, les choses que l’on a aimées ou moins aimées

C’est ensuite le temps d’activité scientifique qui dure jusqu’à l’heure du repas. Cette activité peut se dérouler dans une salle dédiée au séjour, sur le terrain du centre, ou à quelques dizaines de minutes de marche, ou de voiture. Nous pouvons donc être amenés à marcher un peu pour atteindre notre lieu de mission !

Le déjeuner est suivi par un temps libre, moment propice à des jeux de société, constructions de cabanes, jeux d’extérieurs, lecture ou sieste au calme dans sa chambre.

Suit alors la seconde activité scientifique, qui dure elle jusqu’à l’heure du goûter que nous prenons tous ensemble, puis directement par l’activité extra-scientifique : c’est un jeu ou une activité sportive en extérieur (si le temps le permet bien sûr) que l’on fait avec les autres participants OSI.

Il y a ensuite le temps des douches, puis le dîner, et enfin la veillée.

Pour ceux qui le souhaitent, un bivouac près du centre pourra être organisé en été, avec nuit à la belle étoile au sol, en hamac ou sous une tente ! Les intéressés prendront leur duvet bien chaud pour affronter la fraîcheur de la nuit !

Vous pouvez trouver le programme détaillé d’une journée type sur centre en cliquant sur ce LIEN.

L'Équipe

Stéphane est responsable du Programme Drone Connection ainsi que Chip Hack’ademy et Robotique. Participant convaincu du programme OSI Panthera, il adore l’aventure, la pleine nature et la recherche. Il a plusieurs expéditions à travers le monde à son actif et organise maintenant des séjours pour faire partager ses passions. Il est également ingénieur informatique ancien responsable d’une société avant ses prises de fonctions dans OSI.
François, pilote de drone professionnel, pilote de drone de course amateur, aime l’escalade et la montagne
Mathieu est ingénieur en mécanique et a travaillé quelques années en entreprise. Il est pilote de drone amateur, professionnel en devenir. Il est titulaire du BAFA et a de nombreuses expériences en animations scientifiques avec OSI depuis l’été 2017
Jérôme est pilote professionnel, spécialisé dans la prise de vue aérienne. Passionné de drones depuis ses 14 ans, il est autoentrepreneur et propose depuis 2016 ses services de pilotage de drone et de prise de vue aérienne après une longue expérience dans la technologie et l’informatique. Chaque année et dès qu’il en a l’occasion, Jérôme n’hésite pas à prendre quelques jours pour venir au contact des participants et transmettre sa passion en tant qu’éducateur professionnel.
Xavier
Après avoir voyagé et vécu en différents endroits du monde (EU, US, AUS, SA), ce passionné d’aéronautique à la fibre entrepreneuriale, souhaite transmettre les Savoirs Aéronautique et Aérospatiale, grâce aux études qu’il a suivies en sciences et en éducation.

Parrains

Jérome Mathey, fondateur et directeur de la société DroneGo et télépilote de drone professionnel, est Conseiller Science & Pédagogie du Centre de Ressources l’ONG (lien vers le site).

L'Hébergement


Notre hébergement dans le val d’Anniviers est le Grand Hôtel du Cervin. Magnifique hôtel datant de la romantique des Alpes, qui fût construit en 1883 et qui est aujourd’hui classé bâtiment historique par le Valais. Cet hôtel, qui se trouve au cœur de Saint-Luc, offre une situation qui nous permet d’accéder très facilement aux pistes en hiver et aux randonnées en été, car nous sommes à moins d’une quinzaine de minutes à pied du funiculaire. Cela nous permet aussi d’aller à l’observatoire astronomique qui se trouve en haut du funiculaire, et d’avoir le funiculaire rien que pour nous en pleine nuit, sacrée expérience ! Ceci nous permet de réduire nos déplacements et notre bilan carbone. De plus, nous avons facilement accès au bus de La Poste Suisse qui dessert tous les points importants de la vallée.


L’intérieur du Grand Hôtel du Cervin a été régulièrement entretenu depuis sa construction initiale, et a été rénové en respectant l’histoire et l’architecture de ce lieu. Nous utilisons des chambres spacieuses de quatre lits avec deux lits superposés dans les chambres d’enfants, et d’un lit double dans les chambres des parents. Cette grande bâtisse nous permet d’avoir de nombreux espaces pour nos activités, ou juste pour flâner.

Les repas sont pour la plupart typiques, de la cuisine montagnarde à la cuisine italienne. Nous avons la chance d’avoir une raclette traditionnelle une fois par semaine (ici ce sont de grandes meules de fromage qui fondent, mais nous n’en dirons pas plus). C’est donc dans une atmosphère familiale et chaleureuse que nous vivrons dans cet hôtel historique, au cœur de la culture Suisse et surplombant une magnifique vallée.

FAQ

Posez une question

Bonjour,

Puis-je vous demander si une place est disponible pour ce camp et ceci en août ?

Cordialement.

Christophe Koscher

Répondre à ce message

Faut il un bon niveau de pilotage pour participer à ce séjour ?

Les notions de pilotage sont les bienvenues et permettront de profiter au maximum des machines , mais nous sommes également là pour faire découvrir l’activité. Ainsi des mini-drones et des simulateurs sont mis à disposition des débutants. Cela leur permet de progresser très vite et d’acquérir un bagage suffisants pour réaliser leurs objectifs.

Répondre à ce message

Le camp respecte il la réglementation sur les drones civils en France ? Y a t il des dangers particuliers pour les participants ?

OSI s’appuie sur la société INTERDRONES SERVICES pour l’organisation et l’encadrement des séjours DRONES CONNEXION. C’est société est agréer par la DGAC et dispose de toutes les autorisations nécessaires pour encadrer ce type de prestations. Fort de plus de 2 ans d’existences, elle met également à disposition son encadrement de qualité en la personne de pilotes qualifiés qui exercent cette profession.

Nous mettons également l’accent sur la sécurité grâce à du matériel spécifique. Nous avons ainsi recours au simulateur pour les initiations sans risque. Nous utilisons aussi des filets de protection ainsi que des doubles commandes pour un maximum de sécurité.

Répondre à ce message

| 1 | 2 |


Posez une question

Le Programme au Jour le Jour

Le séjour se déroule dans le cadre de la recherche participative, le programme est donc adapté à la météo, aux contraintes des protocoles à mettre en place, et à la situation du Projet de Recherche en date du Séjour.

Chaque séjour démarre par une prise de contact. Il s’agit de faire connaissance avec les autres participants comme avec les animateurs, de découvrir le centre, de partager ses envies et voir tout ce qu’il est possible de faire sur le centre.

Le début de semaine est également l’occasion d’apprendre les bases nécessaires à la réalisation de projets plus tard dans la semaine : on apprend donc à piloter, ou on se perfectionne, on apprend les bases de la conception, comme la soudure, l’électronique, les composants d’un drone, etc.

Viennent ensuite les phases de projets, donc à des activités spécifiques visant à faire réaliser ou mettre au point un protocole, à monter voire imaginer et concevoir une machine...

Cette phase de projet est suivie par l’exploitation des résultats récoltés sur le terrain s’il y en a eu, ou aux tests des machines montées ou fabriquées, dans des conditions réelles.

Enfin, vous montrerez vos résultats lors d’une retransmission à laquelle seront conviés vos parents et les différents responsables de projet. Grâce à votre travail et celui des autres, OSI pourra ainsi améliorer l’utilisation de ses drones lors des expéditions scientifiques qu’il sera possible de suivre via Internet.

Journaux de Bord

Voici les liens des journaux de bords pour des étés 2017 et 2018, qui vous donneront une idée sur le support de suivi des vacances de vos enfants :

Ces articles sont mis à jour quotidiennement sur ce qui a été fait dans la journée, en terme d’avancées, d’activités.

Dans la presse

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également