Envoyer à un ami

Sur les Traces de l’Ours des Pyrénées – spécial Prairies de (...)Niveaux 1 à 4

Un séjour pour décerner la présence de l''ours dans les Pyrénées Un séjour nuit et jour pour mieux connaître le monde des chauve souris et (...) ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Sur les Traces de l’Ours des Pyrénées – spécial Prairies de (...)Niveaux 1 à 4

Un séjour pour décerner la présence de l''ours dans les Pyrénées Un séjour nuit et jour pour mieux connaître le monde des chauve souris et (...) ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

CHAUVE-SOURIS ET PRAIRIES FLEURIES
Des séjours de vacances qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Introduction

Mission FBI ; CHAUVE-SOURIS ET PRAIRIES FLEURIES
Un séjour nuit et jour pour mieux connaître le monde des chauve souris et leurs besoins d’une nature saine pour leur survie.
Au menu ;
enregistrement sonore de la faune nocturne autour des sites de reproduction des chauve-souris et recensement des fleurs, papillons et abeilles des prairies naturelles exploités par les eleveurs en montagne.

Le Séjour

Découvrez les autres séjours scientifiques sur les traces de l’Ours pour enfants, jeunes ou adultes, à pied ou à cheval, sur cette autre page

Le programme Biodiversita recherche des agents spéciaux pour intégrer son équipe d’enquêteurs dans les Pyrénées

Votre mission si vous l’acceptez : fouiller de fond en comble et accumuler un maximum de connaissances sur la biodiversité de notre zone d’étude. En plus de la recherche des indices de présence de l’ours, une attention particulière sera portée aux animaux nocturnes, à la faune et la flore des prairies fleuries.

Où : au cœur du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises, en compagnie de multiples animaux.

Quand : cela se passe pendant les vacances d’été au mois de juillet, dépêche-toi de rejoindre la mission !

Moyens techniques pour votre mission : tu utiliseras tout le matériel expert du LINABIO (Laboratoire d’Identification Naturaliste Biodiversita) : piège photo, enregistreur à ultrasons, loupes à main, loupes binoculaires, filets & pièges à insectes, clés de détermination...

Moyens humains : en plus de vos collègues enquêteurs, les conseillers spéciaux faune et flore de Biodiversita seront là pour vous guider et vous aider dans cette mission.

Vos objectifs : déceler la présence de l’ours, recenser le plus d’espèces présentes sur la zone d’étude.

Votre mission complémentaire : outre les données collectées, votre équipe devra mettre au point des outils d’identification afin de faciliter le travail de vos futurs collègues enquêteurs.
Votre rapport de mission : tous les éléments de vos travaux devront être présentés (photos, spécimens...). Des découvertes intéressantes sont attendues.

Le Projet de Recherche

Pendant notre séjour, nous allons avoir comme partenaires de recherche le PNR Pyrénées Ariégeoises et la Zone Natura 2000 Mont Ceint, Mont Béas et Tourbière de Bernadouze.

Pourquoi cette recherche sur les indices de présence de l’ours ?
Depuis son introduction dans les Pyrénées, l’ours est devenu une espèce a haut enjeu patrimoniale en France. La polémique engendré auprès de l’opinion publique entre pour et anti-ours est devenu un sujet majeur d’actualité dans les Pyrénées. Nous allons essayer de déceler sa présence dans la zone d’étude pour enrichir les bases de données des différents acteurs de la montagne Pyrénéenne dans l’espoir d’apporter notre grain de sel pour désamorcer cette polémique et répondre aux questions que se posent les uns et les autres.

Pourquoi cette recherche sur les chauves-souris ?
La sauvegarde des espèces sauvages comme les chauve souris ne peut être assuré que si des prises de décisions favorables s’appliquent à tous les échelons de nos sociétés, des gouvernements aux autorités territoriales et aux particuliers. Afin de repérer les espèces sensibles, il est nécessaire de faire des inventaires pour aider aux décisions.

Tout le monde est d’accord : identifier les chauves-souris ce n’est pas toujours évident ! En effet, il s’agit souvent de dire à quelle espèce appartient un morceau de nez ou d’oreille ou une vague forme suspendue au plafond à plus de 5 m de haut. Quand on sait en plus qu’on doit rester le moins longtemps possible près de l’animal pour éviter de le déranger, le stress monte ! Même quand la chauve-souris est tout près et qu’on la voit entièrement, les critères d’identifications permettant de la déterminer avec certitude ne sont pas toujours si faciles !
Alors nous allons étudier ces charmants et étonnants animaux en enregistrant les ultrasons qu’ils émettent pour leur écholocalisation. Cette méthode permet de recenser la plupart de chauves-souris et orthoptères de notre zone d’étude sans aucun dérangement.

Pourquoi cette recherche sur les prairies fleuries ?
Sous nos climats, les prairies permanentes (qui ne sont pas labourées depuis au moins 5 ans et qui représentent 8 millions d’hectares en France), sont les principaux réservoirs de biodiversité. La diversité des régimes de fauche, de pâturage et de fertilisation permettent à ces milieux d’offrir une grande diversité des espèces observées et créent des hauteurs d’herbe différentes qui sont autant d’habitats variés pour les petits insectes et animaux.
Nous utiliserons la Méthode d’identification des prairies et parcours (Liste nationale des plantes indicatrices de la diversité floristique) proposé par le PNR Pyrénées Ariégeoises pour établir la qualité de celles-ci. La liste de plantes indicatrices permet d’évaluer facilement le niveau de diversité des parcelles. L’observation de l’abondance des espèces permet d’aller plus loin dans l’expertise.
Pourquoi cette recherche sur les chauves-souris ?
La sauvegarde des espèces sauvages comme les chauve souris ne peut être assuré que si des prises de décisions favorables s’appliquent à tous les échelons de nos sociétés, des gouvernements aux autorités territoriales et aux particuliers. Afin de repérer les espèces sensibles, il est nécessaire de faire des inventaires pour aider aux décisions.

À quoi va servir notre recherche ?
Les informations récoltées seront incluses dans la base de données du PNR afin de consolider leur étude sur la connaissance de la faune et la flore de montagne au sein du PNR Pyrénées Ariégeoises.
Enfin, d’un point de vue méthodologique, il s’agit de mettre au point des méthodes d’inventaire et de suivi de la biodiversité efficaces et adaptées à des groupes de personnes débutantes mais motivées. En effet, notre connaissance très partielle de la biodiversité en lien avec laquelle nous vivons vient en grande partie du peu de spécialistes à même de l’étudier : développer les initiatives citoyennes d’étude de la biodiversité est donc un enjeu majeur !

JPEGJPEGJPEG

Concept Appris sur le séjour

Ecosystèmes - Biologie de la conservation - Insectes - Lépidoptères - Orthoptères - Biotope - Transects - Botanique - Entomologie - Milieux naturels - Inventaire de biodiversité - Comptage - Identification - Collection de référence - Espèce

Le Matériel Utilisé

Moyens techniques pour votre mission : tu utiliseras tout le matériel expert du LINABIO (Laboratoire d’Identification Naturaliste Biodiversita) : enregistreur a ultrasons, loupes à main, loupes binoculaires, filets & pièges à insectes, clés de détermination...
Moyens humains : en plus de vos collègues du FBI, les conseillers spéciaux faune et flore de Biodiversita seront là pour vous guider et vous aider dans cette mission.

Le lieu

Suc-et-Sentenac est un petit village authentique des montagnes Ariègeoises au cœur des Pyrénées. A environ 1h30 de Toulouse et 35 minutes de Foix, notre centre de vacances est bâti dans l’ancienne école du village, à environ 1000 mètres d’altitude.
Suc-et-Sentenac est en réalité une petite commune réunissant deux hameaux de 60 habitants. Les habitants de Suc s’appellent les Sucatels et les habitants de Sentenac les Sentenacois. Dans le patois local, ils se désignent « les crapaous » (crapauds) pour Suc car cette partie du village compte de nombreuses sources et les « sinsolos » (lézards) pour Sentenac car ce dernier bénéficie d’un large ensoleillement. L’ensoleillement privilégié de cette région est d’ailleurs idéal pour mener à bien toutes nos activités extérieures et aériennes !
Suc-et-Sentenac est implanté en plein cœur du Parc Naturel Régional des Pyrénées ariégeoises.
Ce Parc Naturel, conciliant protection de l’environnement et développement maîtrisé, est donc en plein cœur d’une zone montagneuse (avec des pics à plus de 3000 mètres d’altitude). Il est parcouru par plusieurs rivières majeures, et compte également 69 lacs et étangs d’altitude, 33 tourbières, 133 mares et de nombreuses sources souterraines. Ce parc naturel est, de plus, à la confluence de trois influences climatiques : le climat océanique, méditerranéen, et montagnard. Il en résulte de nombreux microclimats locaux dépendant plus ou moins de ces influences climatiques, ainsi que de l’altitude, de l’exposition et de la saison.
La montagne ariégeoise est particulièrement préservée et abrite un patrimoine naturel exceptionnel. De nombreuses espèces rares y vivent : le gypaète barbu, le vautour percnoptère, le grand tétras, le desman des Pyrénées ou encore le lys des Pyrénées. De plus cette région a été au cœur de réintroductions d’espèces telles que l’ours des Pyrénées ou le bouquetin ibérique. 85% du territoire couvert par le parc naturel figure à l’inventaire des Zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique. Le patrimoine géologique est également particulièrement riche, avec de nombreux sites préhistoriques et historiques tels que les grottes ornées de Niaux, la grotte de Bédeilhac, ou l’immense et impressionnante grotte du Mas d’Azil.

La région entourant notre centre de vacances regorge donc d’une multitude d’habitats naturels différents et diversifiés à découvrir et étudier, ainsi que d’une faune et une flore extrêmement riches, ce qui en fait un lieu parfait pour mener à bien nos expérimentations et tester nos outils.

JPEGJPEGJPEG

Le Quotidien sur Place

Ce séjour s’adresse à toutes les tranches d’âges, avec des niveaux adaptés à chaque groupe.
Nous quitterons à pied ou en voiture notre base fixe que sera le Centre de Vacances pour aller à la rencontre des diverses zones d’étude de terrain où nous aurons les opportunités de mettre en place nos techniques, nos méthodes, et notre matériel de suivi faune et flore. Partir par exemple le soir pour enregistrer les ultrasons émis par les chauves-souris et autres animaux nocturnes, ou encore aller dans les prairies fleuries à la rencontre des fleurs, papillons et abeilles mettant en œuvre des protocoles de suivi animal ou végétal. Pendant nos parcours nous placerons des pièges photo, à poils et à empreintes pour tenter de déceler la présence de l’ours dans notre zone d’étude. Nous tenterons des expérimentations, chercherons à répondre à nos questions par la pratique, rencontrerons des spécialistes et acteurs locaux…
Selon la météo, nous pourrons passer une ou deux nuits en bivouac (tente ou refuge), bercée par les contes des hauteurs pyrénéennes et les cris de la faune sauvage !
Mais nous allons aussi faire des jeux en compagnie des autres acteurs des séjours OSI qui se dérouleront en même temps sur le centre de Suc-et-Sentenac.

JPEGJPEGJPEG

L'Équipe

À l’origine de ce séjour se trouve Eloy Sanchez, expert naturaliste et éthologue, membre de l’équipe d’éducateurs scientifiques de OSI depuis 2017, au sein du programme Biodiversita dirigé par Sylvain Allombert. Il sera l’éducateur référant de ce séjour phare sur la biodiversité pyrénéenne.

Passionné dès son enfance par le monde vivant, Eloy Sanchez s’est investi depuis de nombreuses années dans le monde associatif ainsi que dans des structures naturalistes et d’éducation à l’environnement. Son statut d’expert naturaliste est confirmé par plus de 25 années d’expérience professionnelle, notamment comme pédagogue et chercheur de terrain dans des associations nature et environnement.
Technicien naturaliste et expert indépendant, il réalise des inventaires sur la plupart des groupes d’espèces de la faune et la flore en Europe. Son expérience sur tous les types de terrain et ses connaissances dans le fonctionnement des écosystèmes lui permet d’argumenter des réflexions sur les impacts de certains projets, la gestion de la faune, de la flore et de leurs habitats. Dans cette logique, il propose des démarches participatives permettant d’élaborer des projets partagés, gage de l’adhésion de l’ensemble des parties prenantes, acteurs et partenaires concernés. De telles approches permettent d’être en accord avec les nouveaux modes de gouvernance et d’assurer la durabilité des projets. Ayant participé à de nombreux projets pédagogiques auprès des écoles, collèges et lycées, il est en mesure de proposer des projets éducatifs destinés au jeune public.

Autres éducateurs scientifiques :
Konan :
Parfois, j’ai l’impression de ne pas être né à la bonne époque, j’aime les choses simples, marcher pied nu, ou regarder un feu brûlé.... Si bien que je me sens décalé par rapport à l’attrait que beaucoup ont pour les nouvelles technologies. Je suis attiré par le monde et pourrais faire ma vie des voyages et des rencontres, en ayant toujours le même émerveillement face à la beauté de la nature. Je voudrais traverser des étendues sauvages, à pied ou à cheval, et vivre, tout simplement.

« Lorsque le dernier arbre aura été abattu, le dernier fleuve pollué, le dernier poisson capturé, vous vous rendrez compte que l’argent ne se mange pas. »
Chef Seattle, 1854

Quand on me demande de quel pays je viens, j’ai tendance à répondre de la Bretagne, je suis né dans une ferme équestre et ai toujours été au contact des animaux à qui j’accorde énormément d’importance. Surtout aux arthropodes dans lesquels je vois toujours quelque chose de magique et sans qui nous ne serions pas là.

Ma vie suit une promesse que je me suis faite, celle de servir à quelque chose sur terre et de m’engager en faveur de l’environnement !

Camila :
Bolivienne, Biologiste-agroécologue passionné par les connaissances naturalistes surtout des mammifères.

L'Hébergement

Le centre de séjours scientifiques de Suc-et-Sentenac vous permettra de vivre immergés au cœur de la nature. Vous bénéficierez également de plusieurs salles d’activités, ludiques et scientifiques, sur l’ensemble de l’infrastructure du centre. Le centre dispose de deux salles équipées d’ordinateurs, d’un espace vidéo, d’une bibliothèque, d’une salle de réunion qui permettra entre autres la retransmission par participants à la fin des séjours mais également des moments de loisirs (boums, grands jeux, …), et d’une salle de restauration avec un coin cheminé. Il dispose également d’une grande terrasse ensoleillée et est entouré d’un grand pré propice aux jeux et aux activités en extérieur.

En parallèle des projets et activités des séjours, nous avons de multiples objectifs liés à notre impact écologique, en collaboration avec le gestionnaire du centre. Notre consommation alimentaire privilégie la production locale et implique des collaborations avec les agriculteurs respectueux de l’environnement qui vivent aux alentours. Les menus sont allégés en aliments carnés et sont réfléchis pour apporter tous les nutriments nécessaires, en maximisant les produits frais. Nous essayons d’ailleurs de réduire nos déplacements, notre consommation d’impressions papier, et de privilégier un maximum les consommables en matière recyclée.
Concernant les parents des participants enfants, ils pourront décider de profiter d’un hôtel dans la région, que ce soit la veille de leur arrivée sur les lieux, ou bien pour venir assister à la retransmission de leurs enfants la veille du départ. Les parents pourront ainsi visiter cette magnifique région pendant toute la durée du séjour s’ils le souhaitent.
C’est essentiellement via Tarascon-sur-Ariège et Toulouse que nous organisons les transferts accompagnés de participants enfants. Si vous venez par vos propres moyens, différentes autres voies d’accès s’offrent à vous selon votre point d’origine.
Pour arriver sur place vous pouvez :
Venir par vos propres moyens (vous recevrez l’heure exacte du rendez-vous par email)
- Organiser un départ de toutes les villes du monde : Contactez-nous pour en savoir plus
- Soit en voyage accompagné par train ou minibus depuis votre ville
- Soit en avion : Contactez-nous pour en savoir plus.

JPEGJPEGJPEG

Le Programme au Jour le Jour

Il s’agit d’un séjour de Recherche Participative, le Programme est donc adapté à la météo, aux contraintes des protocoles à mettre en place, et à la situation du Projet de Recherche en date du Séjour.

JPEGJPEGJPEG

A voir aussi



Nos partenaires

Voir également