Envoyer à un ami

Le gouvernement portugais se tourne vers les Etats-Unis pour repondre au retard de la Science et de la Technologie au Portugal

↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Le gouvernement portugais se tourne vers les Etats-Unis pour repondre au retard de la Science et de la Technologie au Portugal

↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Accueil > Liens > Actus sciences > Le gouvernement portugais se tourne vers les Etats-Unis pour repondre au retard de la Science et de la Technologie au Portugal

Le 4 octobre 2006, le conseil des ministres a approuve une resolution qui
autorise la signature de trois accords de partenariats scientifiques et
technologiques avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT), la
Carnegie Mellon University (CMU) et l’University of Texas at Austin (UTA).
Cette resolution s’inscrit dans le cadre du plan technologique dont
l’objectif general est de favoriser une mutation radicale et rapide de
l’economie et de la societe. Selon le premier ministre, Jose Socrates, ces
accords visent a l’internationalisation des connaissances portugaises et
seront mises au service du developpement du Portugal. Des cooperations
Scientifiques et Technologiques seront developpees dans le cadre desquelles
chercheurs, professeurs et etudiants portugais et americains collaboreront.
Trois protocoles initiaux ont permis de definir les objectifs et ont donne
un cadre a des missions d’evaluation specifiques dirigees par les
responsables scientifiques de chaque institution americaine dont le but
etait d’evaluer les institutions portugaises.
L’accord envisage un financement public global de 141 millions d’euros
reparti sur 5 ans, dont 65,5 millions d’euros pour l’accord MIT - Portugal,
55,5 millions d’euros pour le programme CMU - Portugal et 20 millions
d’euros pour le programme UTA - Portugal. L’accord prevoit que 50 pour cent
des fonds seront destines aux institutions portugaises et que le reste
servira a remunerer les prestations des universites americaines.
Le programme MIT - Portugal est l’accord le plus important d’une part car il
est le premier accord de ce genre et d’autre part car il est question d’un
des meilleurs laboratoires au monde. Ce protocole prevoit une collaboration
dans les domaines des « systemes d’ingenierie » et de la Gestion sous forme de
consortiums impliquant professeurs, chercheurs, etudiants de 7 universites
portugaises. Il s’agit de l’Universite de Minho (UM), la Faculte des
Sciences de l’Universite de Lisbonne (FCUL), la Faculte des Sciences et
Techniques de l’Universite de Coimbra (FCTUC), l’Universite Nouvelle de
Lisbonne (UNL), la Faculte d’Ingenierie da Universite de Porto (FEUP),
l’Institut Superieur d’Economie et de Gestion de l’Universite Technique de
Lisbonne, (ISEG) et l’Institut Superieur Technique de l’Universite Technique
de Lisbonne (IST). L’accord dans le domaine de l’Ingenierie, coordonne par
la « Engineering system division », propose 4 thematiques principales : 1)
Conception et systemes avances de production industrielle, 2) Energie, 3)
Systemes de Transport et 4) Bio-ingenierie. Ces consortiums recevront
respectivement un investissement de 7 millions d’euros, 6