Envoyer à un ami

Les sceptiques du changement climatique pedalent sur des cycles solaires

↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Les sceptiques du changement climatique pedalent sur des cycles solaires

↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Accueil > Liens > Actus sciences > Les sceptiques du changement climatique pedalent sur des cycles solaires

Dans un livre intitule « Unstoppable global warming - Every 1,500 years », le
professeur Fred Singer et un senior fellow du think tank conservateur
« Hudson Institute », Dennis Avery, cherchent a discrediter la these du
rechauffement climatique induit par l’homme en affirmant que le climat est
regule par des cycles de 1500 ans dont l’origine serait a rechercher dans
les fluctuations de l’activite solaire.
Cet ouvrage, presente jeudi 9 novembre au Hudson Institute, utilise un
argumentaire bien rode par les sceptiques qui oppose, en en amplifiant
l’importance, des faits scientifiques reels a des incertitudes ou des
incoherences dans la science Science La science est désormais l’affaire de tous. Découvrez la science d’une manière ludique et active. Nous vous proposons d’en découvrir plus sur nos expéditions à la voile, découverte du plancton. « officielle ». Il n’y manque pas la reference
habituelle a un pretendu complot des tenants du changement climatique Réchauffement climatique
Dérèglement climatique
Changement climatique
La question de savoir si on est en réchauffement ou en changement climatique fait partie de nombre de nos séjours de recherches participatives et de sciences citoyennes :
, avec
pour figures emblematiques l’ancien vice-president americain Al Gore, son
film « An Inconvenient Truth » et l’economiste brittanique Nicholas Stern,
auteur recent d’un rapport sur les effets economiques du rechauffement
global. En point d’orgue, le rechauffement climatique est presente comme un
fait positif. « Sinon », ironise M. Avery, "pourquoi autant de personnes
reveraient-elles d’aller s’installer en Floride ?« , tout en soulignant »(qu’)il y aura des perdants"...
Si les propos de Dennis Avery, qui n’a aucune expertise sur le sujet
semblent relever de l’anecdote, en revanche la connaissance du sujet par le
Professeur Singer est incontestable. Ainsi, il ne nie pas le phenomene
d’effet de serre anthropique, mais le juge tout a fait minime dans le
phenomene actuel de rechauffement. Malheureusement, ce distingue professeur