Envoyer à un ami

Science ? Les Filles aussi !Niveaux 1 à 4

OSI, la science, le développement durable, pour l'égalité homme/femme ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓ Niveaux 1 à 4

Science ? Les Filles aussi !Niveaux 1 à 4

OSI, la science, le développement durable, pour l'égalité homme/femme ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓ Niveaux 1 à 4

Accueil > Présentation > Science ? Les Filles aussi !

Inciter les filles à poursuivre des carrières scientifiques c’est un enjeu de société et aussi économique, qui dit ce que nous sommes. Nous avons besoin de plus d’ingénieures et de chercheuses dans le domaine scientifique et technologique (S&T). Il y a urgence à ce que les filles investissent la filière S&T, il est économiquement non viable de se priver de la moitié des cerveaux.

La recherche a montré que les filles perdent généralement leur intérêt pour les S&T à la fin du collège, lorsqu’elles commencent à se sentir très gênées ou à se soucier de ce que pensent leurs pairs.

OSI tente de maintenir leurs intérêts, pour combler le vide, et ensuite pour cultiver leurs intérêts comme ils persistent à l’université et au-delà.
Compte tenu des obstacles et des défis, il est essentiel de fournir un soutien aux filles, aux femmes dans les étapes dont elles ont besoin pour accéder à une carrière S&T.
OSI travaille pour changer les choses, inspirer les filles en S&T mais aussi et surtout en les aidant financièrement.
OSI proposons une bourse « Sciences au Féminin » aux filles et aux femmes afin qu’elles puissent partir en Sciences.

Comme l’a dit au XIIIe siècle le poète persan Djalâl ad-Dîn Rûmî : « Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît. »

OSI propose, entre autres, des séjours scientifiques, linguitisques de sciences et aussi des expéditions scientifiques partout dans le monde pour les jeunes filles et pour les femmes.
Elles peuvent vivre des expériences de haut niveau accessibles à toutes.
Ces séjours, intensifs, peuvent se dérouler dans leur pays mais aussi loin ailleurs (Suisse Colonie de vacances
Valais
Suisse
L’ONG Objectif Sciences International propose chaque année plusieurs colonies de vacances scientifiques dans le Valais Suisse, avec différentes thématiques (faune & flore, architecture, paléontologie, géologie, drones...). Vous trouverez des informations en suivant ce lien sur les séjours nature.
, France, Québec, Madagascar, Buenos Aires…) et dans tous les domaines des Sciences & Techniques.
Ensuite chacune d’entre elles sera capable d’envisager une carrière à long terme.

OSI fait tomber les barrières qui empêchent les filles et les femmes de sciences de poursuivre

Encore trop peu de filles et femmes partent dans des séjours scientifiques au contraires des garçons.
Les parents, surtout les mamans, n’envoient pas leurs filles participer à ces camps scientifiques.
En 2019, les femmes ne représentent que 28% des effectifs universitaires en sciences fondamentales en France.

Il faut en finir avec les stéréotypes omniprésents dans l’ensemble des S&T, idem en ce qui concerne l’absence de modèles féminins dans une culture très dominée par les hommes.
OSI veut encore plus contribuer à l’égalité des chances entre hommes et femmes au sein des entreprises de R&D.
Nous devons continuer de soutenir toutes les filles sur le chemin de leur carrière en S&T et normaliser le fait de voir des femmes dans les S&T afin que les filles acquièrent la confiance nécessaire pour parler et la persévérance pour surmonter les nombreux obstacles auxquels nous faisons face.

Grace à cette bourse pour les filles et les femmes de science Science La science est désormais l’affaire de tous. Découvrez la science d’une manière ludique et active. Nous vous proposons d’en découvrir plus sur nos expéditions à la voile, découverte du plancton. , nous visons des centaines de bourses régionales, nationales et internationales pour ces jeunes scientifiques de tous pays afin qu’elles commencent ou poursuivent leurs travaux de recherche. Ainsi, ce programme sera une référence de l’excellence Rencontres de l’Excellence
Excellence
Les Rencontres de l’Excellence organisées par Objectif Sciences International ont été créées sur le constat chaque année plus frappant de l’incroyable capacité des jeunes qui passent sur nos séjours de sciences participatives à exprimer spontanément de fortes prédispositions pour des compétences transversales qui sont très prisées aujourd’hui dans la vie sociale et professionnelle. Voici un stage qui vous donnera tout de suites les outils d’excellence habituellement réservés aux adultes en fin de carrière. Gagnez donc plusieurs décennies !

Les Rencontres de l’Excellence sont un temps d’une grande valeur, que vous trouvez au sein du catalogue des vacances scientifiques Objectif Sciences International ; Sur ces stages de formation organisés sous la forme de loisirs et de pratique de haut niveau, les jeunes de 13 à 25 ans bénéficient d’un contenu de formation à la méthodologie de projet et de formation à l’excellence qui est habituellement divulgué dans un cadre professionnel aux adultes ayant des postes de dirigeants.
scientifique à l’échelle internationale et révèlera chaque année les contributions de ces femmes de science Science La science est désormais l’affaire de tous. Découvrez la science d’une manière ludique et active. Nous vous proposons d’en découvrir plus sur nos expéditions à la voile, découverte du plancton. .
Ceci favorisera votre accès, vous les femmes, aux postes scientifiques de haut niveau et aux postes décisionnels. De part la portée de vos travaux, vous contribuerez à relever les grands enjeux planétaires.

VOUS avez la capacité à proposer des solutions scientifiques à des enjeux de société auxquels l’Humanité fait face.
N’hésitez pas à nous contacter !

Ce programme a pour but de promouvoir et de soutenir l’implication des jeunes femmes dans la recherche scientifique Recherche Scientifique Participer à des programmes de recherche scientifique. Etre acteur de l’avancement de la recherche sur les océans en aidant à mieux les comprendre. C’est possible avec nos stages nature baleines et dauphins. .
Face à des défis mondiaux comme l’accélération des nouvelles technologies, le vieillissement de la population, ou la biodiversité menacée, nous sommes convaincus que ces chercheuses laisseront une empreinte forte et représentent le socle de l’avenir.
Venez donc contribuer à leur reconnaissance et leur donner les moyens de continuer leur engagement avec force et passion.

OSI compte sur les dons généreux de particuliers, de fondations, de sociétés et de la collectivité locale pour que nous puissions promouvoir l’équité dans l’éducation en S&T et dans les possibilités économiques pour toutes les filles, sans exception !

Votre contribution appuie nos efforts visant à offrir des programmes de S&T la plus haute qualité aux filles des collectivités à faible revenu.
Nous sommes ensuite en mesure d’exciter, d’éduquer et d’outiller les filles pour qu’elles puissent faire carrière dans les S&T, et d’atteindre la mobilité économique et de meilleures chances de vie.
Donc votre soutien fera en sorte que toutes les filles auront l’occasion d’être parmi nos futurs scientifiques, leaders, innovateurs, penseurs et changeurs.
Faire un don à OSI pour « Science au Féminin » , c’est soutenir une structure à taille humaine et nous permettre d’agir. 

Noubliez pas que si vous êtes une entreprise ce don peut enclencher des avantages en termes de management (développement d’une culture d’entreprise) et en termes commercial avec le mécénat comme statégie de communication.

Vous et OSI font le pari de reconnaitre celles qui, par la portée de leurs travaux, contribuent à relever les grands enjeux planétaires.

Changez l’avenir d’une jeune fille grâce aux S&T, parrainez une fille.

Pour aller plus loin

Objectif Sciences International est une ONG spécialisée dans l’organisation de séjours de vacances Séjours de Vacances Il s’agit de vrais séjours où vos enfants pourront à la fois découvrir le domaine scientifique de leurs choix mais également partir dans une région de leur pays ou du monde qu’ils ne connaissent pas. Objectif Sciences International propose une large gamme de séjours pour les vacances de vos enfants selon le lieu et le domaine scientifique. Ils pourront choisir entre un stage de sept, quatorze et vingt huit nuits, et faire des combinaisons entre les différents domaines scientifiques. scientifiques participatifs à des programmes de recherches de haut niveau pour le développement durable. Son objectif premier est que les jeunes comme les adultes, quelles que soient leurs conditions, auront été amenés à changer réellement dans leurs pratiques, dans leur vision du monde, et puissent devenir des leaders de la nouvelle génération écologique pour réaliser un réel impact sociétal dans le développement durable. Ses activités doivent donc s’inscrire dans les défis sociétaux actuels en garantissant la plus large diversité sociale possible d’origines chez ses bénéficiaires (au sens large du terme, catégorie socio-économique, géographique, ethnique, âges…) et des pratiques en adéquation avec sa philosophie (infrastructure écologique, transport écologique…).

Une des problématiques adressée par OSI est donc l’égalité homme/femme dans la science pour appuyer une égalité sociétale globale. Il se traduit d’abord pour l’ONG par l’obtention d’une égalité de participation dans le pourcentage des participants (50/50) mais aussi par une intégration Intégration scolaire
intégration
intégrative
inclusion
inclusif
inclusive
ségrégation
ségrégatif
ségrégative
Se dit des enfants à besoins éducatif particuliers et qui doivent être éduqués dans un dispositif normal qui s’adapterait à leurs besoins. C’est une philosophie et un ensemble de pratiques pédagogiques permettant à chaque élève de se sentir confiant, sécurisé par l’équipe éducative notamment. Ceci est bénéfique pour ses propres apprentissages comme la lecture, la compréhension. Cette notion repose sur un ensemble de valeurs et de croyances qui permettent le développement de sa curiosité, de l’écoute… Plus précisément, l’inclusion scolaire est réalisée dans les communautés scolaires qui appuient la diversité et qui veillent au mieux-être et à la qualité de l’apprentissage de chacun de leurs membres. L’inclusion scolaire se finalise par la mise en place de programmes et de services publics mis à la disposition de tous les élèves ainsi que de sa famille
de ce thème dans le contenu des séjours.

Situation à OSI : 40% c’est le pourcentage de filles parmi nos participants. OSI a établi une politique proactive pour l’inscription des femmes, portée par le Programme Mix It Up, chargé de la mixité au sein des activités de l’ONG. L’une de ses spécialités au sein du réseau OSI est de créer et développer le plus d’opportunités possibles qui permettent aux filles, jeunes femmes et femmes d’accéder aux activités d’aventures et de développement en Sciences.

L’égalité homme/femme dans la science pour le développement durable

Les activités de l’ONG ont un lien direct fort avec l’égalité homme/femme. Elles interviennent en effet au cœur du débat puisque les notions utilisées dans le combat pour l’égalité se retrouvent dans l’essence même des activités de OSI :

  • C’est la science qui a établi l’égalité naturelle (au sens essence par opposition au culturel) homme/femme
  • Le marché du travail scientifique est un porte-parole et une vitrine du combat social pour l’égalité homme/femme
  • Dans une approche plus anthropologique, le genre féminin et les comportements de son oppression présentent des similitudes avec les comportements anti-écologiques. Les deux combats sont donc intimement liés dans leur résolution.

On regroupe donc ici tous les aspects de l’énoncé « l’égalité homme/femme dans la science pour le développement durable ». Ce constat conduit donc à une responsabilisation importante et la nécessité d’une attention particulière de l’ONG sur cette thématique. On parle ici d’une inégalité sociale et culturelle, qui se répercute fortement dans le domaine scientifique, et dont certaines clefs de la problématique et sa résolution font écho à celle du développement durable et de l’écologie (peut-on parler d’une inégalité sociale de la nature ?). Les approches et champs d’actions de l’ONG sont nombreux et peuvent être souvent mis en parallèle avec les courants et mode de pensée féministe qui désignent précisément le combat pour l’égalité (politique, économique, culturelle, personnelle, sociale et juridique) entre les femmes et les hommes.

L’approche incitative de Objectif Sciences International pour atteindre l’égalité de la participation : bon ou mauvais exemple ?

Une des premières approches pour augmenter le nombre de participantes femmes que peut développer OSI est l’incitatif en mettant en valeur les composantes des séjours qui sont attractif pour la représentation sociale stéréotypée du genre féminin. Il s’agit notamment d’adapter le contenu scientifique par exemple avec des séjours en relation avec la biologie animale (chevaux, félins, dauphins etc), la botanique (fleurs etc), l’environnement, la créativité/l’esthétique (la chimie des couleurs, la mode et les vêtements écologique, le féerique sur camps Islande etc). C’est également proposer des activités ludiques annexes adaptées (pas que du foot mais aussi : danse du monde, artisanat, bijoux pierre semi-précieuse sur camps géologique, cuisine, poésie, photo, cosmétique-chimie etc). Par ces mesures OSI peut garantir un séjour réussi en adéquation avec les goûts des participantes. En poussant la logique proactive plus loin, l’association peut également publiciser ses activités avec une marraine (Maud de Fontenoy ?), des concours (miss environnement)° pour placer les participantes comme ambassadrice des valeurs féminines dans la science (ex Le modèle L’Oréal – Unesco) ou même mettre en place des réductions tarifaires ou organiser des camps spéciale fille au détriment de la mixité.

Si cette politique proactive peut s’avérer être très efficace pour l’augmentation des participantes filles, et obtenir par ce biais une certaine égalité (tous du moins de participation), elle s’avère très vite limitée. Elle repose en effet sur une représentation sociale de la théorie des genres et d’une construction sociale des stéréotypes. Sans rentrer dans les détails, en désignant certains domaines de la science comme plus adapté ou plus au goût des femmes, cette approche contribue indirectement à les exclure d’autres domaines et donc maintenir une certaine inégalité et une construction purement culturelle des prédispositions. On peut opposer à cette affirmation la philosophie de l’égalité dans la différence naturelle : les prédispositions et capacités naturelles (dans le sens inné, par exemple capacité physique) peuvent être différentes sur des domaines distincts mais de même valeur et doivent donc être assumées. Néanmoins, il faut constater que d’une part, la représentation patriarcal actuelle valorise socialement nettement plus les domaines supposés prédisposés aux hommes (un effort sur ce point est donc nécessaire si l’on suit cette approche) et que d’autre part le domaine des métiers scientifiques s’affranchit dans sa globalité des différences innées si elles existent.

L’approche sociale de Objectif Sciences international pour atteindre l’égalité homme/femme

Le discours principal de OSI c’est de défendre que la science dans sa totalité est destinée aux garçons comme aux filles, que les inégalités homme/femme dans le milieu ne sont que le fruit d’une injustice sociale qui doit être éliminé. Un exemple (certes basique), des participantes peuvent très bien prendre plaisir et être inventive dans l’activité drone et mécanique, loin des clichés. Les séjours sont donc un moyen d’augmenter pour les femmes leurs d’accessibilités Accessibilité
Accessibilités
Il est du devoir de chacun-e de rendre accessible à toutes et à tous une multitude d’objets, de services et d’expériences. Se dit lorsque que quelqu’un a le droit et la possibilité d’avoir accès : L’accessibilité permet de palier à de nombreuses inégalités. Les séjours OSI sont accessibles à toutes et tous et les éducateurs agissent pour que chacun trouve sa place.
et chances pour de futures intégrations/vocation dans la science.

Concrètement dans les séjours, cela passe par une attention et une mise en place particulière d’un espace pour contribuer à leur épanouissement scientifique en encourageant leur confiance en elle, leur sens de l’organisation, leur créativité et leur leadership ; qualités que d’autres espaces d’expression courants (écoles, travail, etc) ne leur permettent pas forcément de développer. Cet espace d’intégration Intégration scolaire
intégration
intégrative
inclusion
inclusif
inclusive
ségrégation
ségrégatif
ségrégative
Se dit des enfants à besoins éducatif particuliers et qui doivent être éduqués dans un dispositif normal qui s’adapterait à leurs besoins. C’est une philosophie et un ensemble de pratiques pédagogiques permettant à chaque élève de se sentir confiant, sécurisé par l’équipe éducative notamment. Ceci est bénéfique pour ses propres apprentissages comme la lecture, la compréhension. Cette notion repose sur un ensemble de valeurs et de croyances qui permettent le développement de sa curiosité, de l’écoute… Plus précisément, l’inclusion scolaire est réalisée dans les communautés scolaires qui appuient la diversité et qui veillent au mieux-être et à la qualité de l’apprentissage de chacun de leurs membres. L’inclusion scolaire se finalise par la mise en place de programmes et de services publics mis à la disposition de tous les élèves ainsi que de sa famille
doit reposer sur un suivi personnalisé, l’inculcation de la solidarité Solidaire
Solidarité
Passez des vacances solidaires ? Aider à approfondir la compréhension actuelle des océans ? C’est possible avec nos stages nature baleines et dauphins.
entre participants, la notion de vivre ensemble ou la promotion de la diversité comme meilleur moyen de résolution de défi. Il faut insister sur le fait que le travail participatif (marque OSI) sur un objectif commun contribue grandement à gommer les différences et inégalités en comparaison aux camps de vacances classiques et ses activités souvent dichotomiques. L’espace créé sur un séjour doit également comprendre une composante informative (grâce à des supports variés : exposition, débat, etc) des possibilités de travail notamment dans l’environnement, de l’état de la mixité et des succès de femmes scientifiques remarquables pour démontrer que les sciences sont un domaine où les filles y excellent bien souvent (malgré la couverture médiatique). Ces mesures combleront alors un certain vide laissé à une demande sociale et pourront contribuer à une égalité homme/femme dans la société.

Cet espace dédié dans les séjours OSI doit également repenser la place, le rôle et l’interaction de ses différents interlocuteurs. Les problématiques féministes et d’une inégalité en général sont souvent bien connues par « l’opprimé », ici les femmes. L’évolution des mœurs passe donc avant tout par une sensibilisation chez les hommes. Ce sont eux qui doivent comprendre les comportements socioculturels passif/indirect souvent inconscient (car acquis culturellement) amenant un climat d’inégalité, d’intégrer les bons gestes ou réflexes au quotidien et contribuer à leurs transmission. Pour cela le plus simple est d’organiser des temps de paroles sur ce sujet et débats (avec intervenantes dans le meilleur des cas) entre les participants pendant les séjours. Une solution plus forte consiste aussi à un incitatif opposé : obliger les hommes à la participation d’activités annexes considérées socialement comme faisant partie du stéréotype féminin pour justement les effacer. Un deuxième type d’interlocuteur important dans l’espace est l’équipe pédagogique. Ils doivent être conscients et formés à ces problématiques abordées et leur répartition doit représenter une mixité modèle (50 % de monitrice au minimum). La meilleure pédagogie est celle de l’exemple.

Au centre de cet espace vient la participante, ainsi au moment du démarchage il est déjà important de la sensibiliser en priorité, avant même les parents, pour rester dans une approche de confiance et responsabilisation individuelle des enfants dans leurs participation à la décision. Dans la logique d’un suivi personnalisé mais aussi de l’évaluation et de l’amélioration des concepts développées, des questionnaires spécifiques aux participantes sur ce thème doivent être proposé avant et après les séjours. Ils devront intégrer des questions pour identifier le background socioculturel des parents pour définir leur rôle en tant que dernier type d’interlocuteur dans « l’espace égalité homme/femme » établit à OSI.

L’approche activiste de Objectif Sciences international dans le féminisme

Une des caractéristiques principale des séjours scientifiques proposés par OSI est le participatif. L’objectif est de placer le bénéficiaire comme acteur à part entière de la recherche scientifique Recherche Scientifique Participer à des programmes de recherche scientifique. Etre acteur de l’avancement de la recherche sur les océans en aidant à mieux les comprendre. C’est possible avec nos stages nature baleines et dauphins. avec un fort accent de responsabilisation. L’enjeu et la perspective de l’ONG est à terme un réel changement dans la pratique et la vision du monde des bénéficiaires, et non une simple sensibilisation au développement durable le temps d’un séjour, pour qu’ils deviennent au quotidien les leaders d’une nouvelle génération écologique. Il faut reprendre ces deux principaux préceptes, le participatif et l’acteur actif au quotidien, pour les appliquer aux réponses d’OSI sur la problématique de l’égalité homme/femme. Ainsi, en analogie avec la pédagogie développée pour que les participants deviennent des acteurs et leaders écologiques dès leurs plus jeunes âges, il faut parier sur la même logique pour la problématique des femmes dans la science. A savoir une responsabilisation des enfants filles mais aussi garçons en les rendant acteurs sur cette problématique et contribuer à les former en tant que porte-parole d’un féminisme scientifique au quotidien et non que sur le temps des séjours, pour qu’il y ait un réel changement de pratique et de vision du monde des participants sur la question égalité homme/femme. Il s’agit ici de passer de la simple sensibilisation à la dimension activiste dans l’approche d’OSI

Il faut faire de ces inégalités un argument socio-culturel en soi, la raison elle-même que des filles/femmes participent au séjour pourrait être par sa démarche activiste. Dans le type/contenu des séjours cet activisme peut s’exprimer par :

  • Un échange multiculturel de la condition féminine sur les séjours à l’étranger avec des témoignages (notamment dans les pays en voie de développement) d’actrice de ce combat ou avec des débats entre les participants de différentes nationalités.
  • Intégrer des visites du leadership féminin dans l’écologie, par exemple les coopératives bio-féministe, florissante en ce moment. Il existe une grande variété d’autres structures qui associe développement durable et combat féministe. Elles pourraient être visitées pendant les séjours et l’ONG pourrait également établir des collaborations.
  • Intégrer des expériences dans des pays où l’effort et le combat féministe est bien plus direct, marquant et visible.
  • Permettre un suivi de la thématique après les séjours. Par exemple confier un flyer ou une mallette support de présentation pour que les participantes aient l’opportunité d’organiser des colloques dans leurs écoles pendant l’année.

Le combat comme fer de lance !

Développement durable et féminisme

Ce paragraphe s’interroge sur les similitudes entre le combat pour le développement durable et le combat pour le féminisme. Ce sujet est parfois désigné sous le terme général d’écofeminisme. Cette petite réflexion « philosophique » peut être le point de départ d’un exemple de débat qui peut être organisé sur les camps OSI pour traiter de la question égalité homme/femme. Ce débat présente l’avantage de regrouper deux thématiques chères à l’ONG.

Si ce thème est abordé lors des séjours, les précautions d’usage s’imposent : Les courants philosophiques et sociaux de ce qu’est et de comment penser l’écofeminisme rentre dans un débat passé et actuel riche, complexe et très discuté dans lequel plusieurs visions s’opposent ou se complètent. Il n’y a pas une seule réponse ou un seul angle d’approche mais de multiple. Le rôle ici d’OSI sera seulement de donner quelques clefs pour que chaque participant puisse aller plus loin s’il le souhaite et se forger sa propre première opinion. Un éventuel positionnement OSI sur la question nécessitera la mise en place d’un atelier de travail et de réflexions au préalable (par exemple en relation avec les ateliers de travail sur la déclaration des droits de la nature, forum de genève).

Problématique

Peut-on dresser un parallèle entre la condition des femmes et celle de l’environnement ? C’est sur ce point que s’appuie la pensée écoféministe. Il y aurait un lien entre l’oppression des femmes et l’oppression subit par notre Planète. L’écoféminisme analyse conjointement les notions de capitalisme et de patriarcat et constitue un large mouvement à travers le monde.

Définition

Karren J. Warren donne de l’écoféminisme cette définition :« J’utilise le terme d’écoféminisme pour désigner une position fondée sur les thèses suivantes :

  • il existe des liens importants entre l’oppression des femmes et celle de la nature ;
  • comprendre le statut de ces liens est indispensable à toute tentative de saisir adéquatement l’oppression des femmes aussi bien que celle de la nature ;
  • la théorie et la pratique féministes doivent inclure une perspective écologiste ;
  • les solutions apportées aux problèmes écologiques doivent inclure une perspective féministe. »

Les origines du mouvement

L’écoféminisme est un mouvement et un courant de pensée né en 1974, sous la plume de Françoise d’Eaubonne qui écrit ce terme pour la première fois dans son ouvrage « le Féminisme ou la mort ».Les principes sont même un peu plus anciens puisqu’ils ont été énoncés dès 1962 dans le livre de l’auteure américaine Rachel Carson, « Printemps Silencieux ». Le livre a d’ailleurs eu un fort retentissement aux États-Unis car, en plus de faire bouger les consciences, il a contribué à l’interdiction du DDT, l’un des premiers pesticides. Les adeptes du courant expliquent qu’il existe un lien entre l’écologie et le féminisme, parce que les deux renferment à chaque fois deux notions parallèles, parfois opposées ou complémentaires. On peut ainsi établir des parallèles entre féminin / masculin, humain / nature, raison / émotion ….

On observe dans les années 1990 l’apparition de deux principales tendances :

  • la première se concentre sur les aspects de revendication sociale et politique de l’écoféminisme. Mené par Vandana Shiva et le sociologue Maria Mies, ce mouvement dénonce la domination entretenue par l’Occident sur les pays du Sud et propose une autre forme de mondialisation, plus respectueuse des cultures et des traditions. Une des idées qui se dégage est donc que l’écoféminisme développe un nouveau type d’attention aux questions environnementales (liées à la santé et à la vulnérabilité) et met en question une autonomie de l’économie qui occulte sa double dépendance vis-à-vis du foyer et vis-à-vis de l’environnement terrestre.
  • La seconde tendance, plus culturelle est inspirée par l’ésotérisme et les religions primitives. Elle s’oriente vers une conception mystique de la relation entre les femmes et la nature. Une des voix les plus écoutées dans l’écoféminisme spiritualiste est celle de Starhawk, une théoricienne du néopaganisme. Ce mouvement milite pour un modèle qui permettrait à l’humanité de vivre en parfaite harmonie avec la « Terre-Mère »

Pistes de reflexion dans les débats contemporains d’écologie : écofeminisme ou feminisme écologique

- L’écofeminisme défend l’idée que la domination imposée par les hommes, à la fois sur les femmes et la nature, a engendré la situation de crise environnementale qui frappe la planète : si l’environnement est depuis longtemps bouleversé par l’activité humaine, c’est à cause des hommes. Les deux pionnières du féminisme ont ainsi lancé l’idée que les femmes seraient les principales alliées de l’environnement face notamment à la pollution industrielle et aux produits chimiques. Au-delà de la lutte des genres, le rôle des écoféministes sur la prise de conscience Prise de conscience Fait de comprendre quelque chose. des enjeux environnementaux est alors indéniable et aucune révolution écologique ne saurait faire l’économie d’une révolution féministe.

- Cette vision de l’écoféminisme se mêle ainsi à une nouvelle mouvance éco-responsable. En effet, comme le rappelle l’enquête « L’engagement écologique au quotidien a-t-il un genre ? » dans 80 % des ménages ce sont toujours les femmes qui se chargent des tâches ménagères, par conséquent, ce sont elles qui s’assurent que leur foyer répond aux nouvelles normes « écolos » que sont l’alimentation bio, le tri des déchets, la gestion responsable de l’eau, la médecine par les plantes, etc. Paradoxalement on observe une surreprésentation masculine concernant les affaires écologiques dans les débats sociaux. Par exemple, le taux d’hommes qui ont participé aux débats du Grenelle de l’environnement en octobre 2007 en France était de 85 %.

- Une des critiques des postions décrites ci-dessus est apporté par Elisabeth Badinter, féministe elle-même mais farouchement opposée au mouvement écologiste radical. Elle exprime en effet sa crainte que la mouvance écolo qui incite de plus en plus de mères à n’utiliser que des couches lavables, à prolonger la période d’allaitement des nouveaux-nés, ou encore à ne les nourrir qu’avec des produits alimentaires bios et faits maison, ne poussent les femmes vers « un destin très régressif ». L’auteur imagine que ces pratiques écologiques chronophages pourraient contraindre les femmes à délaisser leur carrière professionnelle et leurs occupations extra-familiales pour ne s’occuper que des tâches écologiques dans leur foyer.

- Une autre critique concerne la conception mystique de la relation entre les femmes et la nature défendue par certains courants écofeministe. Elle considère cette vision comme contre-productive. L’identification des femmes avec la nature biologiserait des traits de caractère que la société patriarcale leur associe. Les conséquences sont que les femmes restent enfermées dans ces définitions sociales régressives que les féministes ont longtemps et durement combattues. En d’autres termes s’il y a une « façon féminine » de valoriser le monde et que les femmes sont « plus proches de la nature » que les hommes, ce dualisme implicite ne fait que renforcer le mode de pensée qui fonde les hiérarchies et la logique de la domination. Pire, en associant les femmes à une notion de nature mythifiée, celles-ci ne pourraient accéder à l’héritage culturel où tout n’est pas à jeter.

- Il est possible d’approfondir le principe premier écoféministe (parallèle entre la condition des femmes et celle de l’environnement/lien entre l’oppression des femmes et l’oppression subit par notre Planète) à la Science. La science reste un des domaines les plus contrôlé par les hommes et une des niches sexistes les plus puissantes. Certaines études comparent le pouvoir et l’utilisation de cette science pour le contrôle de la nature avec son utilisation pour une certaine domination patriarcal et le maintien d’une inégalité. L’outil scientifique serait alors subi par les femmes tout comme par la nature.

Nos partenaires

Voir également