Envoyer à un ami

Itinérance Adultes - Au Pays de l’OursNiveau 4

Une itinérance à pied au cœur de l’Ariège, pour les adultes ! ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓ Niveau 4

Itinérance Adultes - Au Pays de l’OursNiveau 4

Une itinérance à pied au cœur de l’Ariège, pour les adultes ! ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓ Niveau 4

En quête de biodiversité au pays de l'Ours - Spécial itinérance
Des séjours et des voyages qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Accueil > Liste des Séjours > Voyages Adultes > Grands Thèmes > Vie Sauvage, Nature, Animaux > Itinérance Adultes - Au Pays de l’Ours

Dates Places et Tarifs

Ajouter à ma liste de souhait

Immersion Nature

Endurance physique

Production de données

Accessibilité

Introduction

Si vous avez envie de prendre un bon bol d’air frais en montagne tout en faisant avancer la recherche sur la biodiversité des Pyrénées alors venez accompagner l’équipe Biodiversita d’Objectif Sciences International !

Cette expédition sera l’occasion de découvrir des techniques de suivis de la faune sauvage et des ses habitats et de mettre en place des protocoles scientifiques dans différents milieux montagnards des Pyrénées Ariègeoises.

Le Séjour

 !! Le projet scientifique « En quête de biodiversité au pays de l’Ours » est décliné en plusieurs versions, pour enfants, jeunes ou adultes, à pied ou à cheval, à découvrir en cliquant ICI -

C’est dans les vallées sauvages des Pyrénées Ariègeoises que le programme Biodiversita de l’ONG Objectif Sciences International a décidé d’approfondir les recherches sur l’habitat de l’ours brun. En effet, si la population d’ours brun des Pyrénées semble progressivement se stabiliser voire augmenter progressivement, il apparait que certaines zones lui restent plus favorables que d’autres, et certaines zones (comme celle de notre étude) ne sont pour l’instant utilisées que comme des zones de passage ou de transitions.

En parallèle, le rapport de l’Office Français de la Biodiversité (OFB) publié le 24 Avril 2020 atteste que la population est en hausse depuis ces deux dernières années, faisant monter le nombre d’ours présents à au moins 52. Si cela n’est toujours pas un chiffre suffisant pour assurer la viabilité de la population cela induit tout de même une recolonisation progressive des montagnes pyrénéennes puisque chaque nouvel individu doit trouver un territoire.

Il y a donc de forte probabilités pour que notre zone d’étude devienne progressivement le territoire d’un ou plusieurs jeunes ours. Ces expéditions vont donc permettre, sur notre zone d’étude, d’observer une potentielle recolonisation par les ours et d’avoir une meilleure connaissance des habitats et des espèces qui y sont associées. Ces suivis nous permettront d’essayer de prévoir autant que possible les potentiels effets de l’ours sur la biodiversité actuelle.

En fonction des zones prospectées, des espèces étudiées et de l’évolution du projet, les techniques d’étude de la faune sauvage pourront varier : pose de pièges photos, affûts nocturnes, marches matinales, repérage d’animaux à la longue vue ou aux jumelles, utilisation de filets à papillons, réalisation d’herbier... Tous les moyens seront bons pour en apprendre davantage sur le milieu de vie de l’Ours Brun des Pyrénées et pour ça, rien de mieux que de s’intéresser à la biodiversité dans son ensemble.

Cette expédition s’articulera autour de randonnées pédestres ainsi que de temps de travail scientifique sur la faune et la flore locales. Les notions abordées toucheront principalement la biologie animale et végétale, l’éthologie et l’écologie, mais elles dépendront aussi des compétences apportées par chacun d’entre vous. La mission « En quête de Biodiversité au Pays de l’Ours » c’est aussi l’occasion de partager son savoir et ses savoir-faire, qu’ils soient scientifiques ou non-scientifiques.

C’est donc en apprenant à faire du suivi animal non invasif et des prospections diverses sur la biodiversité que vous aurez peut-être la chance de rencontrer d’autres animaux des Pyrénées aussi emblématiques qu’originaux tel que le Desman des Pyrénées, le Grand Tétras, le Lagopède ou encore le Gypaète barbu.

© OSI / Ambre JARAUD-DARNAULT

L’ours brun appartient au patrimoine des Pyrénées. Pour le protéger et pérenniser sa place au sein de ces montagnes, il est nécessaire de développer une approche durable de notre relation à la nature. Les montagnes sont un lieu de mystères et de ressources pour tous, la faune et la flore y sont cependant trop souvent dérangées voire délogées par les activités humaines. La complexité du juste équilibre à trouver entre l’Homme et la nature, ainsi que la nécessité croissante de sauvegarder ces richesses seront des questions que nous aurons l’occasion d’aborder durant le séjour, au détour d’un buisson ou autour d’un bon plat dans un refuge !

Voici donc une expédition organisée pour étudier l’habitat de l’Ours brun ainsi que toute la biodiversité associée et l’occasion pour vous de vivre une aventure de recherche participative sur le terrain dans les zones les plus sauvages des Pyrénées françaises.

Cette expédition appartient au Programme de Recherche Programme de recherche Collaborer avec des structures scientifiques. Participer activement à des programmes de recherche de sciences participatives. C’est possible avec nos expéditions à la voile, découverte du plancton. Biodiversita d’Objectif Sciences International, un programme qui s’intéresse à l’étude et à la conservation de la biodiversité dans sa globalité.

Les particularités du séjour « En quête de biodiversité au pays de l’Ours - Spécial itinérance » :

Remarque : : Il faut bien garder en tête qu’une mission scientifique est un voyage particulier et ne relève pas du séjour touristique à part entière. Ce que nous allons observer, admirer et vivre ne se commande pas. L’incertitude a sa place et la nature ses caprices. L’inscription nécessite une pleine conscience de sa condition physique, de sa capacité à s’adapter et à vivre l’aventure en équipe. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations !

Le Projet de Recherche

L’ours brun

Connu comme le plus grand mammifère terrestre français, Ursus arctos est également le plus menacé de tous.

Après avoir vu sa population décliner jusqu’à sa disparition des Vosges, du Jura, du Massif central, et enfin, des Alpes, la population d’Ours en France se restreint à une demi-douzaine d’individus dans les années 1990 dans les Pyrénées. En 1996-1997, le relâché de trois ours slovènes marque le lancement d’un projet de renforcement. En 2006, cinq nouveaux ours slovènes rejoignent les précédents, pour atteindre, aujourd’hui, une vingtaine d’individus au sein des massif pyrénéens.

Mais les menaces pèsent toujours : fragmentation et destruction de son habitat, collisions routières des oursons, actes de braconnage, perte de la diversité génétique … Toutes ces menaces sont liées les unes aux autres. La cohabitation, quelques fois difficile, de l’ours brun avec les humains met en avant la relation que l’être humain entretient avec les autres animaux, avec les grands prédateurs en particulier, avec la nature qui l’entoure en général.

Le rétablissement de la population de ces grands plantigrades dans les Pyrénées françaises, dépend de différents facteurs. Il est nécessaire que ces animaux exploitent les ressources du milieu de façon adaptée et optimale (d’où l’importance d’étudier son comportement et de réaliser son suivi), que les dangers qui les menacent soient réduits et enfin, que la cohabitation avec l’Homme soit rendue possible.

Les expéditions réalisées sur les traces de l’ours brun s’insèrent dans le cadre de la stratégie d’Objectif Sciences International de valorisation de la biodiversité. L’expédition a lieu en Ariège, dans une zone de présence de l’Ours dans les Pyrénées. La mission organisée par Objectif Sciences International se déroule sous forme d’une randonnée en itinérance d’une semaine avec bivouacs au cœur d’un séjour de 11 jours. Sur les contreforts nord de la frontière franco-espagnole, nous cheminerons entre forêts, alpages, lacs d’altitude et pics pyrénéens !

Lire plus

Concepts Appris sur le Séjour

Ecosystèmes - Réintroduction d’espèces animales - Suivi animal - Pistage - Chaines alimentaires - Reproduction et territoires - Cycle de croissance - Biotope - Camouflage - Comportements - Stratégies d’adaptation - Transects - Empreintes - Prélèvements - Orientation - Cartographie

Le Matériel Utilisé

Carte topographique - Jumelles - Lunettes d’observation - Piège à poils - gps - Gants - Clés de détermination - Boussoles - Pièges-photos - Filet de camouflage - Moulage pour empreintes - Boites à échantillonnage - Carnet de terrain

Le lieu

Suc-et-Sentenac est un petit village authentique des montagnes Ariègeoises au cœur des Pyrénées. A environ 1h30 de Toulouse et 35 minutes de Foix, notre centre de vacances est bâti dans l’ancienne école du village, à environ 1000 mètres d’altitude. Cela sera le point de départ de notre itinérance.

Suc-et-Sentenac est en réalité une petite commune réunissant deux hameaux de 60 habitants. Les habitants de Suc s’appellent les Sucatels et les habitants de Sentenac les Sentenacois. Dans le patois local, ils se désignent « les crapaous » (crapauds) pour Suc car cette partie du village compte de nombreuses sources et les « sinsolos » (lézards) pour Sentenac car ce dernier bénéficie d’un large ensoleillement. L’ensoleillement privilégié de cette région est d’ailleurs idéal pour mener à bien toutes nos activités extérieures et aériennes !

Suc-et-Sentenac est implanté en plein cœur du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

Ce parc naturel, conciliant protection de l’environnement et développement maîtrisé, est donc en plein cœur d’une zone montagneuse (avec des pics à plus de 3000 mètres d’altitude). Il est parcouru par plusieurs rivières majeures, et compte également 69 lacs et étangs d’altitude, 33 tourbières, 133 mares et de nombreuses sources souterraines. Ce parc naturel est, de plus, à la confluence de trois influences climatiques : le climat océanique, méditerranéen, et montagnard. Il en résulte de nombreux microclimats locaux dépendant plus ou moins de ces influences climatiques, ainsi que de l’altitude, de l’exposition et de la saison.

La montagne ariégeoise est particulièrement préservée et abrite un patrimoine naturel exceptionnel. De nombreuses espèces rares y vivent : le gypaète barbu, le vautour percnoptère, le grand tétras, le desman des Pyrénées ou encore le lys des Pyrénées. De plus cette région a été au cœur de réintroductions d’espèces telles que l’ours des Pyrénées ou le bouquetin ibérique. 85% du territoire couvert par le parc naturel figure à l’inventaire des Zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique. Le patrimoine géologique est également particulièrement riche, avec de nombreux sites préhistoriques et historiques tels que les grottes ornées de Niaux, la grotte de Bédeilhac, ou l’immense et impressionnante grotte du Mas d’Azil.

La région entourant notre centre de vacances et les gîtes que nous occupons pour nos expéditions adultes regorge donc d’une multitude d’habitats naturels diversifiés à découvrir et étudier, ainsi que d’une faune et une flore extrêmement riches, ce qui en fait un lieu parfait pour mener à bien nos expérimentations et tester nos outils.

Lire plus

Le Quotidien sur Place

Après une journée consacrée à la préparation de l’expédition et à la découverte des protocoles et de la méthode de travail que nous utiliserons toute au long de l’expédition, nous rejoindrons notre zone d’étude.

L’expédition s’articulera autour d’une alternance de journées en autonomie complète dans la montagne avec nuits en bivouac (avec ou sans tentes) et nuits en refuge d’altitude.. Tout au long de l’expédition, nous nous intéresserons à l’ensemble de la faune et de la flore nous entourant et réaliserons nos protocoles de recherche.

Les deux dernières journées se passeront en centre et nous serviront à remettre au propre toutes nos données et à identifier les espèces encore inconnues que nous avons observées lors de l’expédition.

© OSI / Julien PALAYODAN
Lire plus

L'Équipe

Après une enfance passée à sillonner, à pied et à cheval, les bois, les champs, les landes et les bocages bretons qui lui ont permis de développer une curiosité et une affection sans égales pour le monde du vivant, Konan s’est logiquement lancé dans des études de biologie et d’écologie. Ces années très théoriques ont été entrecoupées de voyages, d’innombrables heures passées sur le terrain, de randonnées en itinérance, d’observations et de formations naturalistes, de rencontres, d’expériences humaines et de luttes pour préserver le vivant sur différentes ZAD. C’est cette alchimie, mêlant expériences scolaires (master en Écologie Opérationnelle et Accompagnateur de Tourisme Équestre) et non scolaires qui lui permettront de vous transmettre, que ce soit en randonnées à pied ou à cheval, cette sensibilité pour le monde du vivant qui lui est propre.

Convaincu que ce n’est pas par des chemins conventionnels que nous changeront le monde et accordant beaucoup d’importance au partage des connaissances, Konan découvre OSI en 2011 et décide de s’y investir, séduit par les valeurs de pédagogie, de sciences participatives et de recherche qui y sont véhiculées.

D’un point de vue naturaliste, Konan est un généraliste dont les domaines de prédilection sont l’ornithologie, l’entomologie et les plantes comestibles et médicinales.

En grandissant sur les contreforts du Plateau de Millevaches au sud de la Creuse, de parents éleveurs de moutons et de chevaux, Quiterie aiguise très tôt sa curiosité et son amour pour la Nature. C’est ainsi qu’elle s’oriente naturellement vers des études de biologie-écologie qui la mèneront aux quatre coins de France et du Monde afin d’effectuer des suivis de la faune et la flore dans des écosystèmes variés, des tropiques au îles subantarctiques. Après sa thèse, elle décide de devenir accompagnatrice en moyenne montagne afin de pouvoir partager sa passion pour la Nature et les grands espaces avec différents publics. Convaincue de l’importance de connaître son environnement pour mieux le protéger et de l’utilité des sciences participatives, elle rejoint l’équipe des éducateurs scientifiques d’OSI en 2020.

Lire plus

L'Hébergement

Les gîtes et lieux de bivouac de Suc-et-Sentenac et ses alentours vous permettront de vivre immergés au cœur de la nature.

En parallèle des projets et activités du séjour, nous avons de multiples objectifs liés à notre impact écologique, en collaboration avec les gestionnaires des gîtes. Notre consommation alimentaire privilégie la production locale et implique des collaborations avec les agriculteurs respectueux de l’environnement qui vivent aux alentours. Les menus sont allégés en aliments carnés et sont réfléchis pour apporter tous les nutriments nécessaires, en maximisant les produits frais. Nous essayons d’ailleurs de réduire nos déplacements, notre consommation d’impressions papier, et de privilégier un maximum les consommables en matière recyclée.

Pour arriver sur place vous pouvez :

  • Venir par vos propres moyens (vous recevrez l’heure exacte du rendez-vous par email)
  • Organiser un départ de toutes les villes du monde : Contactez-nous pour en savoir plus
  • Soit en voyage accompagné par train ou minibus depuis votre ville
  • Soit en avion : Contactez-nous pour en savoir plus.
Lire plus

FAQ

Posez une question

Bonjour,
vieux routier d’objectif sciences (Provence, Islande, Emosson...) Aujourd’hui âgé de 22 ans, titulaire du galop 3 je serais très intéressé par ce séjour. Quelles dates en août ? Y a t il encore de la place ?

appeler le 0671789893,

Répondre à ce message

Formule qui nous plairait énormément. Mon épouse et moi réunissons les pré-requis. Pour cette année, malheureusement, ce n’est pas possible. Ce séjour sera-t-il reconduit l’année prochaine ?

Merci pour votre réponse. Y a-t-il une préinscription dès à présent ?

Il y a ce séjour en itinérance en 2021, vous trouvez les dates en allant sur le lien dates.
Oui vous pouvez déjà vous inscrire.

Répondre à ce message


Posez une question

A prendre avec soi

++++

Sur les Traces de l’Ours (Itinérant Adulte)


Les Indispensables :

  • Photocopie de la carte d’identité
  • Ordonnance si traitement et les médicaments correspondants
  • 1 Sac à dos de randonnée pour toutes vos affaires (50/55 litres)
  • 1 petit Sac à dos de randonnée (25/30 litres) pour la journée
  • Sur-sac pour le sac à dos en cas de pluie
  • 1 Stylo + 1 crayon de papier et carnet
  • Briquet
  • Couverts (Couteau suisse)
  • Couverture de survie (de poche)
  • Tapis de sol/matelas autogonflant (léger et rentre dans le sac)
  • « Sac à viande » (en soie ou en coton, pour mettre dans sac de couchage)
  • Sac de couchage (température ‐ confort 5°C)
  • Lampe frontale
  • Gourde ou Camelback (poche à eau) : 1 Litre minimum
  • Veste imperméable ou anorak de sport
  • Casquette
  • Ceinture
  • Chaussettes de randonnée
  • Chaussures de montagne (randonnée)
  • Tongs ou sandalettes de sport (résistantes)
  • Lunettes de soleil (indice 3 minimum)
  • Maillot de bain
  • Pantalon de randonnée (1 ou 2)
  • Short ou Pantacourt (1 ou 2)
  • Pulls et/ou Polaires (2)
  • Tee-shirts manches courtes
  • Tee-shirts manches longues (2)
  • Polaire cou (ou écharpe, foulard …)
  • Poncho imperméable (ou k-way)
  • Sous‐vêtements et chaussettes

Trousse de Toilette :

  • Brosse à cheveux ou peigne
  • Brosse à dent et Dentifrice
  • Crème hydratante (visage, corps, mains)
  • Crème solaire
  • Lingettes nettoyante corps (Lingettes intimes)
  • Élastiques à cheveux
  • Mouchoirs
  • Savon (corps et linge)
  • Serviette de toilette (très fine, spéciale rando)
  • Shampoing (petit flacon)
  • Solution hydro-alcoolique antiseptique pour les mains (savon à utiliser sans eau)
  • Stick à lèvres
  • 1 Rouleau de papier toilette (en dépannage)

PHARMACIE PERSONNELLE

Voici un exemple de pharmacie personnelle que nous vous conseillons d’avoir avec vous :
Cette liste n’est pas exhaustive ni obligatoire. Il est important de bien se connaître afin d’anticiper ses propres faiblesses (froid, trouble gastrique, fatigue, ampoules,…) et de prévoir de quoi se soigner.

  • micropur (comprimés de traitement de l’eau à boire) : quelques uns pour dépannage
  • désinfectant pour les mains
  • pansements ordinaires & pansements ampoules
  • pommade pour les coups
  • anti‐mal des transports
  • bandes adhésives (foulures)
  • laxatif tel que forlax ou dulcolax
  • anti-douleur tel qu’aspirine ou paracétamol
  • protecteur gastrique tel que smecta
  • antihistaminique (si vous êtes sujets aux allergies printanières)
  • anti-diarrhéique tel que tiorfan
  • Spray / Crème anti moustique

Pour le reste, chacun connait ses faiblesses, prévoyez en fonction.

Les petits plus :

  • Appareil photo + chargeur
  • Jumelles
  • Boussole
  • GPS
  • Pantalon de cheval (1)
  • Casque de protection pour l’équitation (l’acquisition spécialement pour l’occasion n’est pas nécessaire, nous en avons à votre disposition)
  • Chaps ou mini-chaps d’équitation (protection des mollets à cheval)
  • Gants d’équitation
  • Contraceptif si besoin (+ serviettes périodiques et tampons si besoin)
  • Gourmandises personnelles (chocolat, barres céréales…)
  • Douche solaire de poche
  • Montre
  • Un livre ou un roman
  • Sur Sac de couchage imperméable (pour nuit à la belle étoile)
  • Téléphone portable + chargeur
  • Argent perso liquide

Trucs et Astuces :

* Pensez aux produits naturels et au maximum biodégradables ! La plupart des magasins bio en propose.

* Pensez également à minimiser les déchets que vous emporterez sur place ! Ne vous chargez pas pour rien !

Vous pouvez également apporter avec vous, ce que vous aimeriez DONNER à l’association :

  • Déguisements en bon état
  • Matériel scientifique (microscopes, oscilloscopes…) en état de fonctionnement
  • Consommable scientifique et technique (composants électroniques, réactifs…) utilisables
  • Ordinateurs capables de supporter au minimum Windows 8, Linux, ou Mac
  • Matériel utile (Vidéoprojecteurs, jumelles, lecteurs de musique et hauts parleurs, etc)
  • Matériel incroyable mais vrai (avion téléguidé qui fonctionne, télescope, serre en kit, etc)
  • Toute autre idée que vous auriez, et dont vous pouvez nous faire part à l’avance pour valider sa faisabilité ou son intérêt - dans ce cas, rapprochez vous de l’interlocuteur avec qui vous êtes déjà en relation

Nous sommes également à la recherche sous forme de dons, de véhicules,
bâtiments, fonds de dotations testamentaires, terrains... si vous avez un projet,
une envie de nous aider dans notre mission, contactez nous !

Lire plus

Photos / Vidéos

© OSI / Camille LE GOUIL

© OSI / Julien PALAYODAN

A voir aussi



Nos partenaires

Voir également