Envoyer à un ami

Une etude qui remet en question le potentiel reparateur des cellules souches circulantes

↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Une etude qui remet en question le potentiel reparateur des cellules souches circulantes

↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Accueil > Liens > Actus sciences > Une etude qui remet en question le potentiel reparateur des cellules souches circulantes

Beaucoup de chercheurs supposaient que les cellules souches adultes issues de la moelle epiniere, transportees par le sang, atteignaient les organes defectueux et pouvaient sur place remplacer les tissus. Aussi, ces cellules etaient une voie d’espoir pour le traitement de maladies musculaires comme la maladie de Duchenne (dystrophie musculaire), qui detruit completement les muscles du corps. Une etude actuelle de l’universite de Bonn sur des souris entraine une desillusion : ces cellules pourraient certes atteindre les fibres musculaires defectueuses, mais n’assumeraient pas de fonction de remplacement. La raison en est que la plupart des cellules issues de la moelle epiniere et circulant dans le sang ont beaucoup de leurs genes durablement desactives. De plus, la moelle epiniere a pour principale fonction de produire des cellules du tissu sanguin, comme les globules rouges et blancs, et non pas des cellules musculaires.
La totipotence de ces cellules souches et le fait qu’elles peuvent circuler grace au flux sanguin et reparer en cas de besoin tout type de tissus est malheureusement une utopie. Dans la pratique leur champs d’action est tres limite. D’apres le Prof. Dr. Anton Wernig de Bonn, les etudes menees sur les cellules souches adultes de la moelle epiniere ont ete interpretees jusqu’a maintenant de maniere trop optimiste.
Cette etude est parue on-line le 01/08/2005 dans le journal PNAS.

Contacts :