Envoyer à un ami

Sur les traces du loup au Canada en HiverNiveaux 1 à 4

Une aventure en ski de randonnée - pulka en pleine nature au coeur des lacs gelés de la forêt boréale du Québec au plus près des loups. ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓ Niveaux 1 à 4

Sur les traces du loup au Canada en HiverNiveaux 1 à 4

Une aventure en ski de randonnée - pulka en pleine nature au coeur des lacs gelés de la forêt boréale du Québec au plus près des loups. ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓ Niveaux 1 à 4

Menez à bien d'incroyables projets de recherche !
Des séjours et des voyages qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Accueil > Liste des Séjours > Vacances Enfants et Ados > Destinations > Amériques > Canada > Sur les traces du loup au Canada en Hiver

Dates Places et Tarifs

Ajouter à ma liste de souhait

Immersion Nature

Endurance physique

Production de données

Accessibilité

Introduction

Venez vivre une aventure au cœur des forêts sauvages du Canada en plein hiver sur les traces du loup mais aussi de l’orignal et du caribou. En ski de randonnée et pulka, à travers les forêts enneigées et les lacs gelés de la région de la Mauricie, venez en apprendre plus sur le loup au cours d’une expédition engagée et unique, le tout dans le cadre d’un vaste programme de suivi et de protection du Loup de l’Est. Pour celles et ceux qui n’ont pas froid aux yeux !

Le Séjour

On vous prévient, ce séjour nécessite une condition physique excellente et ne s’adresse qu’aux personnes motivées à participer à une réelle expédition hivernale. Le séjour se décline en une ou deux semaines et se déroule dans la Réserve Faunique Mastigouche. À partir d’un camp de base établi au refuge Pimbina, vous sillonnerez une partie de la réserve à ski afin de récolter les données des caméras à détection de mouvements mais également pour réaliser les différents protocoles de suivi des espèces par indices de présence dans la neige (transects Transect
Transects
Ligne virtuelle ou physique que l’on met en place et que l’on suit pour étudier un phénomène où l’on comptera les occurrences. Dans notre cas, sur cette ligne virtuelle nous compterons les indices de présence de la faune sauvage (grattage, empreinte, fèces, etc...).
). Une partie de l’expédition se réalise sous tente. C’est-à-dire que cette expédition s’adresse aux personnes prêtent à vivre une aventure engagée et à surmonter le froid intense (jusqu’à -30°C). Un équipement de base est fourni (tentes, ski et pulka) mais l’équipement personnel reste à la charge des participants (sac de couchage, vêtement d’hiver, etc.)









Ce séjour s’inscrit dans le programme de suivi et évaluation du Loup de l’Est, espèce endémique du Québec et de l’Ontario et menacée. Quelle meilleure saison que l’hiver pour suivre les meutes et mieux connaître leurs fonctionnements ? En plus de relever les données des caméras à détection de mouvements il y a beaucoup à faire lors de cette expédition hivernale : suivi des meutes par indices de présence (empreintes dans la neige), suivi de la grande faune, surtout les proies du loup (orignaux). Ainsi, le loup ne sera pas notre seul sujet d’étude puisque nous nous intéresserons également à tout son écosystème à savoir ses proies et la flore qui constitue la forêt boréale.

Cette expédition engagée est également le moment rêvé pour venir découvrir et participer à une vraie expédition hivernale physique dans un cadre sécuritaire grâce à nos encadrants experts. Le montage et la gestion d’un camp à la façon des trappeurs du XIXe siècle, la cuisine en plein air, l’orientation en milieu naturel, la communication (GPS, téléphone satellite) n’auront plus aucun secret pour vous.

Le Loup de l’Est ou Loup d’Algonquin est une espèce complexe récemment découverte qui est sujette à de nombreuses recherches actuelles. Le statut taxinomique du Loup de l’Est a fait l’objet de débats et les progrès récents de recherche génétique ont mené à une meilleure compréhension des origines de plusieurs espèces et hybrides du genre Canis en Amérique du Nord. Ces nouvelles analyses génétiques indiquent que le Loup de l’Est ou Loup d’Algonquin (Canis lycaon) n’est pas une sous-espèce du Loup gris Canis lupus lycaon. En mai 2015, le Loup de l’Est a été reconnu comme Canis sp. cf. lycaon et désigné « espèce menacée » par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC, 2015). Le présent bilan scientifique considère aussi le Loup de l’Est comme une espèce distincte. Les connaissances sur sa répartition sont encore floues et ses effectifs semblent faibles, l’étudier est donc important pour permettre sa conservation. Que ce soit au niveau du génotype ou bien du phénotype il est très difficile de différencier le Loup gris (Canis lupus) du Loup de l’Est (Canis lycaon), ou bien encore d’un hybride loup-coyote. De par son statut d’espèce protégée, cette espèce n’est pas chassable à l’inverse du Loup gris.

Le Projet de Recherche

Cette mission hivernale séjour de vacances scientifiques est proposé par l’association Objectif Sciences International (OSI) dans le cadre des contributions volontaires au Programme de Recherche et d’Éducation et s’intègre dans le vaste programme de recherche dédié à l’étude et à la protection du loup et plus particulièrement le Loup de l’Est au sein du programme Biodiversita.

Cette espèce endémique du Québec et de l’Ontario et reconnue par l’IUCN (Union internationale pour la conservation de la nature) comme espèce à part entière et menacée reste très peu connue. C’est pourquoi, OSI via le Programme Biodiversita s’y intéresse et porte ce projet d’étude d’évaluation et de suivi de l’espèce. Notre objectif est d’avoir des données précises sur l’espèce tout au long de l’année. La période hivernale reste une période très intéressante pour l’étude du loup grâce au couvert végétal réduit et à la présence de la neige qui favorise le suivi des traces. L’hiver est également une bonne période pour éviter le dérangement des meutes avant l’arrivée des louveteaux.









Objectifs pédagogiques et scientifiques du programme :

  • Contribuer au suivi non-invasif des populations de de Loup de l’Est Canis Lycaon et de la faune sauvage des forêts boréales - techniques et méthodes de suivi animal non invasif.
  • Créer et enrichir une base de données faune en partenariat le gestionnaire de la réserve et les acteurs locaux.
  • Développer la sensibilisation aux enjeux de protection de l’environnement et de la biodiversité via l’éducation et la vulgarisation scientifique des participants et des populations locales.
  • Soutenir les actions et les acteurs de la protection de la nature au Québec.

Objectifs spécifiques du programme recherche :
Afin de mener à bien le programme d’évaluation et de suivi des populations de loup, le programme mène différents protocoles également en hiver :

  • Suivi par caméras à détection de mouvements (cœur du programme) : Durant le séjour les caméras sont mises en place par le groupe et les participants relèvent les photos et vidéos des pièges déjà sur le terrain. Le mode vidéo a été choisi car il facilite grandement l’identification. Les lieux de pose de pièges photos sont choisis pour maximiser les chances d’obtenir des données sur le loup. C’est pourquoi les chemins, sentiers, routes secondaires peu fréquentées sont privilégiés. En effet, les loups les empruntent fréquemment puisqu’ils facilitent grandement leurs déplacements ;
  • Transects : Recherche d’indice de présence (identification d’une piste de loup et projet de suivi par caméra thermique sur drone). Nous relevons tous les indices de présences sur des secteurs bien déterminés à savoir les fèces, les empreintes, les poils, traces d’urine, etc. Toutes ces données sont récoltées et enregistrées sur l’application ObsMap. Ces données sont par la suite triées et analysées en laboratoire afin de réaliser un suivi précis dans le temps des populations. Ces transects permettent d’étudier le loup mais aussi toutes les espèces compétitrices et les proies ;
  • Hurlements Provoqués : Le hurlement est un autre indice de présence très efficace pour déterminer la présence d’un individu ou d’une meute. À travers ce protocole nous enregistrons les hurlements entendus sur le terrain. Le programme travaille en partenariat avec le programme informatique d’OSI sur un projet de reconnaissance automatique acoustique des individus. Ce protocole joue donc un rôle primordial dans le développement de nouveaux outils de recherche ;
  • Étude Génétique : Suivi génétique des espèces par prélèvement de fèces (Protocole à l’étude – Recherche de financement).

Vous apprendrez donc à travers cette expédition

  • la mise en œuvre de ces différents protocoles
  • les interactions entre les différentes espèces
  • à retracer en détails l’évolution d’une meute et les modes de circulations des individus
  • le fonctionnement d’une meutes. Cette mission vous permettra également de découvrir un biotope unique malgré une saison rude qu’est l’hiver.

Cette mission qui s’intègre dans cette vaste étude de suivi et d’évaluation du Loup de l’Est participe largement à l’établissement d’un programme de protection et de conservation de l’espèce en partenariat avec le gouvernement canadien (Sépaq).

Lire plus

Concepts Appris sur le Séjour

  • Anthropologie - Ethologie - Ecologie -Biologie des populations - Evolution - Génétique des populations - Photo identification - Ornithologie - Entomologie - Botanique - Ichnologie - Échantillonnage - Collecte de données - Transect - Inventaire faune et flore - Extinction d’espèces - Conservation - Braconnage
  • Grands mammifères - Proies - Prédateurs - Concurrents - Pistage - Suivi d’espèces animales
  • Découverte d’une Culture et de Traditions - Connaissances ancestrales - Partage/ échange de savoir et de connaissance
  • Itinérance - Affût - Bivouac
  • Sécurité en plein air - Déplacements hors sentiers en hiver - Auto-suffisance - Installation d’un camp - Déplacement en canot - Orientation - Expédition sans trace - Cuisine en plein air

Le Matériel Utilisé

  • Livres - Carte topographique - Kit de prélèvements - GPS - Piège photographique - Guide ornithologique
  • Jumelles - Longue vue - Carnet de terrain - Double décimètre - Éventail à empreintes
  • Photographie numérique - Vidéo numérique
  • Talkie-Walkie - Téléphone satellite - Trousse à pharmacie
  • Ski - Pulka - Tentes - Réchaud

Le lieu

Au cœur de la Réserve Faunique Mastigouche, sur les bords du Lac Pimbina à l’est de la réserve, nous établirons notre camp de base à partir duquel nous rayonnerons afin de réaliser nos différents protocoles de recherche.
Nous effectuerons nos déplacements en ski-pulka principalement sur les chemins forestiers mais également au cœur du bois et sur les lacs gelés. L’hiver nous permet de nous déplacer plus vite et ainsi couvrir beaucoup plus de territoire qu’en été en plein forêt ce qui est l’idéal pour le protocole des transects d’indices de présence.

Lire plus

Le Quotidien sur Place

Vous apprendrez à utiliser vos cinq sens, les méthodes scientifiques et votre curiosité pour découvrir les secrets de la biodiversité de la Réserve Faunique Mastigouche.

Le séjour de 15 jours ou 8 jours est divisé en 3 grandes parties :

  • 2 jours découverte et préparation à l’expédition : et découverte du territoire, des protocoles, du matériel, vérification du matériel personnel (ski, pulka, sac de couchage, etc.) ;
  • 3 jours d’autonomie dans la Réserve Faunique Mastigouche avec déplacement en ski : mise en place des protocoles, récolte des données, montage de camp, gestion du camp, etc ;
  • 3 jours dédiés au repos, à la réalisation des protocoles dans les abords du camp de base et au retour d’expédition avec compilation des données, restitution de l’expédition, retour de groupe sur les apprentissages.

Participer à l’expédition dans sa totalité (15 jours) vous permet de découvrir une plus grande zone du territoire et réaliser dans son intégralité la mission hivernale sur la zone.









Au delà de participer à l’expédition vous serez réellement un membre de l’expédition. Votre rôle sera crucial !

Lire plus

L'Équipe

Responsable Recherche de l’expédition : Sébastien sera l’expert loup de l’expédition. C’est avec lui que vous mènerez les différents protocoles. Sébastien vous transmettra aussi son savoir sur la faune et la flore local qui peuplent ces forêts sauvages

Responsable Logistique de l’expédition : Benoît est guide professionnel de plein air au Québec. C’est avec lui que vous apprendrez à monter un camp d’expédition ou à vous déplacer en forêt ou en canot. Il sera aussi là pour vous partager ses recettes sur feu de camp.

Lire plus

L'Hébergement

L’expédition se déroule pour une partie sur le camp de base (refuge Pimbina) et pour l’autre en autonomie sous tente. Le refuge Pimbina est chauffé par un poêle à bois. Les chambres sont donc chauffées mais il n’y a pas d’eau courante. Ainsi, sur toute la durée du séjour aucune douche, à proprement parler, ne sera possible. Le projet d’amélioration du camp Pimbina pour avoir des douches est en projet et nous sommes actuellement en recherche de financements pour ces travaux.
Le reste de l’expédition se passe sous tente (3 jours par semaine). Le programme va dépendre en grande partie de la météo, de la température et des besoins du programme de recherche.
Les repas sont organisés également dans le camp Pimbina ou sur réchaud les jours d’expédition en autonomie.

Lire plus

A prendre avec soi

  • Sac de couchage chaud -30°C
  • Matelas de sol isolant
  • Sac à dos 65 litres de 20kg (23kg max. sinon surcharge à l’aéroport)
  • Petit sac à dos (30 à 40 litres) pour les affaires d’une journée. Sac cabine d’avion
  • 2 Gourdes (1 ou 1.5 litre) avec isolant ou thermos (en soute)
  • Lampe frontale
  • Piles de rechange pour frontale
  • Sifflet
  • Sac pliable étanches (1 de 10L vêtement et 1 de 20L pour sac de couchage)
  • Serviette légère
  • Brosse à dent
  • Savon biodégradable (petit volume) (en soute) (savon de marseille ou savon d’Alep)
  • Shampoing biodégradable
  • Dentifrice (petit tube)
  • Couteau camping (couteau suisse) (à mettre dans le sac de soute)
  • Thermos
  • Boussole
  • "Petite trousse de pharmacie perso (Pansements, (ampoule), traitement
    médical en cours si nécessaire : une copie ou l’originale des ordonnances est obligatoire)"
  • Crème solaire
  • Sac poubelle (protection humidité)

VETEMENTS

  • Manteaux de pluie (goretex) Coupe vent
  • Pantalons de pluie
  • Doudoune légère
  • Grosse doudoune
  • Polaires x2
  • Bottes d’hiver isolée
  • Chaussons ou mouflons en duvet
  • Sous vêtements chauds haut et bas polar
  • Chapeau ou casquette
  • Lunette de soleil
  • Grosses chaussettes
  • Petits gants (sous gants)
  • Gros gants
  • Bonnet
  • Cache cou
  • Culottes - slips (nb en fonction de la durée du séjour)
  • T-shirt (nb en fonction de la durée du séjour)
  • Cagoule
  • Pantalon isolé (duvet)

MATERIEL OBSERVATION

  • Jumelles (facultatif)
  • Carnet stylos Crayon
  • Appareil photo ou caméra (facultatif)

Vous pouvez télécharger le trousseau, le compléter et le joindre aux affaires de votre enfant :

OSI Trousseau du participant été

Vous pouvez également apporter avec vous, ce que vous aimeriez DONNER à l’association :

  • Déguisements en bon état
  • Matériel scientifique (microscopes, oscilloscopes…) en état de fonctionnement
  • Consommable scientifique et technique (composants électroniques, réactifs…) utilisables
  • Ordinateurs capables de supporter au minimum Windows 8, Linux, ou Mac
  • Matériel utile (Vidéoprojecteurs, jumelles, lecteurs de musique et hauts parleurs, etc)
  • Matériel incroyable mais vrai (avion téléguidé qui fonctionne, télescope, serre en kit, etc)
  • Toute autre idée que vous auriez, et dont vous pouvez nous faire part à l’avance pour valider sa faisabilité ou son intérêt - dans ce cas, rapprochez vous de l’interlocuteur avec qui vous êtes déjà en relation

Nous sommes également à la recherche sous forme de dons, de véhicules,
bâtiments, fonds de dotations testamentaires, terrains... si vous avez un projet,
une envie de nous aider dans notre mission, contactez nous !

Lire plus

A voir aussi



Nos partenaires

Voir également