Envoyer à un ami

Togo, une terre d'aventure entre papillons, abeilles, chauves-souris et plantes tropicalesNiveaux 1 à 4

Un séjour en pleine nature qui vous plongera en plein cœur de l'incroyable biodiversité du Togo. ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓ Niveaux 1 à 4

Togo, une terre d'aventure entre papillons, abeilles, chauves-souris et plantes tropicalesNiveaux 1 à 4

Un séjour en pleine nature qui vous plongera en plein cœur de l'incroyable biodiversité du Togo. ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓ Niveaux 1 à 4

Menez à bien d'incroyables projets de recherche !
Des séjours et des voyages qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Accueil > Les Séjours > Voyages Adultes > Types de séjour > Séjours itinérants & expéditions > Togo, une terre d'aventure entre papillons, abeilles, chauves-souris et plantes tropicales

Dates Places et Tarifs

Ajouter à ma liste de souhait

Immersion Nature

Endurance physique

Production de données

Accessibilité

Introduction

Vous désirez passer des moments à la fois dépaysants, utiles et riches en rencontres ?

La région de Kpalimé au Togo, vous permet de concilier tout cela !
Avec ce projet d’envergure, l’équipe du Togo s’est lancé un réel défi : Créer un projet de sciences participatives sciences participatives Les sciences participatives et sciences citoyennes sont au cœur de notre projet. En effet, c’est un moyen ludique et citoyen de compléter des travaux scientifiques.

Lors des différentes missions, nous regroupons les données que nous avons récoltées et les partageons avec le monde de la recherche. Cela permet à tous ceux qui sont intéressés par la recherche scientifique, sans pour autant avoir une implication directe dans la recherche, de s’informer des dernières avancées
Votre action contribue donc à l’avancée de la science !


L’exercice de vulgarisation scientifique prend différentes formes. Il peut s’agir de l’observation de différentes espèces animales : oiseaux, insectes, reptiles et mammifères, afin de les répertorier. Cela peut également s’appliquer à la biodiversité marine. La vulgarisation peut également être appliquée à la géologie grâce au développement des technologies satellites qui se sont démocratisées grâce à l’essor du drone (géo-référencement), et même dans le domaine de l’astronomie par la cartographie du ciel.

Les possibilités sont nombreuses et ne demandent qu’à être saisies.

L’expérimentation des nouvelles technologies de collecte scientifique fait partie intégrante de nos séjours. L’utilisation de la photographie numérique, des Spectrophotomètres, ainsi que de microscopes et de drones font partie du matériel que nous mettons à disposition dans nos colonies de vacances.
Les séjours que nous proposons sont aussi variés que les outils scientifiques à notre portée : observation de l’éclipse totale aux Etats-Unis en 2017, suivi des cétacés à Tahiti, ou encore découverte de la somptueuse panthère des neiges au Kirghizstan sont au programme.
multi disciplinaire.

A travers de nombreuses rencontres chaleureuses, vous aurez l’occasion de :

  • Contribuer à l’identification des populations de papillons de la montagne de Kpalimé
  • Observer la vie des abeilles et comprendre leur rôle pour l’agriculture
  • Aller à la rencontre des chauves-souris, incroyable mammifère qui joue un rôle primordial dans la reconstitution des forêts
  • Découvrir le projet d’inventaire botanique de la flore médicinale de la région

La quête d’alternatives pour réduire ou stopper l’ensemble des facteurs de dégradation des écosystèmes est un défi quotidien.

Le Séjour

Togo, une terre d’aventure entre papillons, abeilles, chauves-souris et plantes tropicales

Au cours de ce séjour, que vous soyez déjà aguerri ou novice, vous aurez la possibilité de contribuer aux différents projets déjà existants ou en cours de création. En œuvrant pour la science Science La science est désormais l’affaire de tous. Découvrez la science d’une manière ludique et active. Nous vous proposons d’en découvrir plus sur nos expéditions à la voile, découverte du plancton. , vous permettrez à l’équipe locale, grâce à votre investissement, de passer du rêve à la une réalité !

Ce projet s’inscrit dans un programme entrepreneurial, international, social et solidaire Solidaire
Solidarité
Passez des vacances solidaires ? Aider à approfondir la compréhension actuelle des océans ? C’est possible avec nos stages nature baleines et dauphins.
.

Durant ce séjour, le projet principal sera l’étude des papillons de la montagne de Kpalimé.
En effet, notre but ultime est de contribuer à la préservation de cette montagne et forêt aux 1000 papillons.
Mais la nature étant un écosystème fascinant, nous aurons également des temps consacrés à d’autres projets en cours de développement comme :

  • L’étude de l’impact des abeilles sur le rendement agricole.
  • La compréhension des interactions Hommes/Chauves-souris et leur rôle dans la reconstitution des forêts.
  • L’étude des abeilles et de leur l’impact sur l’agriculture et les rendements agricoles des fermes locales.
  • Le lancement du projet de botanique sur l’identification, la reconnaissance et l’inventaire des plantes avec leur valeurs officinales et comestibles.

Ce séjour est une occasion pour les scientifiques, mais également pour tous les assoiffés de connaissances, enfants, ados et adultes (sans oublier les familles ou les écoliers !) qui décideront de participer, d’en apprendre plus sur la faune et la flore de cette biodiversité encore peu connue.

Ce séjour n’est pas seulement une contribution à un projet de sciences participatives sciences participatives Les sciences participatives et sciences citoyennes sont au cœur de notre projet. En effet, c’est un moyen ludique et citoyen de compléter des travaux scientifiques.

Lors des différentes missions, nous regroupons les données que nous avons récoltées et les partageons avec le monde de la recherche. Cela permet à tous ceux qui sont intéressés par la recherche scientifique, sans pour autant avoir une implication directe dans la recherche, de s’informer des dernières avancées
Votre action contribue donc à l’avancée de la science !


L’exercice de vulgarisation scientifique prend différentes formes. Il peut s’agir de l’observation de différentes espèces animales : oiseaux, insectes, reptiles et mammifères, afin de les répertorier. Cela peut également s’appliquer à la biodiversité marine. La vulgarisation peut également être appliquée à la géologie grâce au développement des technologies satellites qui se sont démocratisées grâce à l’essor du drone (géo-référencement), et même dans le domaine de l’astronomie par la cartographie du ciel.

Les possibilités sont nombreuses et ne demandent qu’à être saisies.

L’expérimentation des nouvelles technologies de collecte scientifique fait partie intégrante de nos séjours. L’utilisation de la photographie numérique, des Spectrophotomètres, ainsi que de microscopes et de drones font partie du matériel que nous mettons à disposition dans nos colonies de vacances.
Les séjours que nous proposons sont aussi variés que les outils scientifiques à notre portée : observation de l’éclipse totale aux Etats-Unis en 2017, suivi des cétacés à Tahiti, ou encore découverte de la somptueuse panthère des neiges au Kirghizstan sont au programme.
, c’est aussi la découverte d’un pays, d’une culture et des gens qui la font vivre ! Au cours de ce séjour scientifique au cœur du Togo :

  • vous ferez plusieurs expéditions sur le terrain, en pleine nature, sur des sites spécifiques riches en biodiversité et peuplés de papillons,
  • vous serez en compagnie d’une équipe d’éducateurs scientifiques spécialisés dans leur domaine,
  • vous vous retrouverez dans la peau d’un entomologiste, d’un apiculteur ou même d’un chiroptérologue,
  • vous contribuerez à un projet très utile pour la préservation et le développement durable de cette région magnifique.

Le Projet de Recherche

Projet principal : l’étude des papillons de la montagne de Kpalimé

Cette recherche scientifique et naturaliste se place au beau milieu d’une relation assez complexe entre les populations togolaises locales et les populations de papillons !

Deux peuples vivent sur les flancs de la montagne de Kuma dans cette région du Togo :

  • les autochtones des villages de Yo
  • et les autochtones de Kuma Konda.

Leur perception des papillons est totalement différente !

  • Les gens du village de Yo préservent au maximum les papillons, et sont très reconnaissant et heureux de leur présence dans la région, compte tenue de leurs bienfaits dans la nature (= leur contribution à l’agriculture, à la biodiversité, à la beauté du lieu).
  • Les gens vivant à Kunda, au contraire, chassent ardemment les insectes et surtout les papillons à des fins commerciales : Ils les capturent et les vendent (morts ou vivants) à qui le veut, mais surtout aux touristes. Certains les utilisent également pour fabriquer des tableaux d’arts en vue de revenus secondaires.
  • Nous savons que les papillons, tout comme les abeilles qui elles fabriquent du miel, sont d’excellents pollinisateurs : Dans les zones où vivent les papillons il y a de la verdure et les fruits exotiques abondent : c’est le cas dans toute la région des plateaux et particulièrement à Kpalimé....
    ---> L’un de nos objectif de recherche est de quantifier l’impact des papillons sur la biodiversité qui les entourent.
  • La durée de vie des papillons varie beaucoup d’une espèce à l’autre. Certains papillons ont une durée de vie d’à peine 72 heures, tandis que d’autres vivent plusieurs semaines...
    ---> Un second objectif de recherche est donc d’étudier le cycle de vie complet, à partir de l’éclosion, puis de la métamorphose de la chenille en papillon adulte, puis jusqu’à la mort de vieillesse du papillon afin de pouvoir déterminer quels sont les papillons qui vivent longtemps de ceux qui vivent peu. Il sera ensuite possible d’investiguer si les espèces qui vivent le plus longtemps sont celles qui profitent le mieux à la réussite de l’agriculture dans le milieu.

Au cours de ce séjour vous apprendrez donc :

  • A collecter les papillons afin de les observer, dans le plus grand respect et la plus grande délicatesse possible
  • A identifier les différentes espèces de papillon à l’aide de clefs de détermination naturalistes
  • A reconnaitre les mâles des femelles.
  • A étudier le cycle de vie complet des différentes espèces de papillon : à reconnaitre les différents stades larvaires (chenille), stade de dormance (chrysalide) et stade adulte (le papillons, volant)
  • A les élever

Notre but ultime ? Créer puis préserver une forêt aux papillons où l’on pourrait trouver toutes les espèces de papillons du milieu.

En parallèle du projet scientifique, ce séjour permettra donc de :

  • Faire des expéditions au cœur de la nature luxuriante togolaise,
  • Interagir avec les populations locales afin de faire connaître ces espèces de papillons à travers des exposés, un débat sous l’arbre à palabre et aussi, en fonction du moment du séjour, au sein de plusieurs établissements scolaires de la région.

Ainsi, grâce à votre séjour, vous apporterez une contribution active à la Recherche scientifique dans le cadre de ce projet de sciences citoyennes participatives.


Les projets secondaires :

Interactions Hommes/Chauves-souris

La compréhension des interactions Hommes/Chauves-souris et leur rôle dans la reconstitution des forêts.

Les ressources naturelles, notamment la faune et la flore, sont actuellement en grand déclin, et c’est AUJOURD’HUI qu’il faut tout faire pour réussir à reprendre les choses en main !
Les chauves-souris (chiroptères), mammifères aux mœurs nocturnes, sont peu étudiées et sont très rarement prises en compte dans les projets de conservation de la diversité biologique.
Cependant, ces mammifères sont les seuls capables de polliniser efficacement certaines espèces d’arbres (notamment le baobab), et de contribuer à une large dissémination et germination des graines de certaines espèces d’arbres comme l’iroko et les figuiers.
Durant ce séjour nous allons explorer différentes problématiques liées aux chauves-souris dans cette région, et notamment tenter de répondre à ces quelques questions sur les prochaines années :

Quel est l’état de la connaissance (culture, traditions, croyances, anecdotes…) de la chiroptérofaune dans les montagnes de Kuma, au Togo, par les populations locales ? Et par les agriculteurs plus précisément ?
Quelles sont les différentes interrelations et interactions entre les populations humaines riveraines et cette communauté de chauves-souris, dans cette région ?
—> Pour investiguer ces deux premières questions, nous effectuerons des sondages auprès des populations locales.

Quelles sont les espèces de chauve-souris qui cohabitent dans cette région ?
—> Pour répondre à cette question, nous contribuerons à faire un inventaire de la communauté de chauve-souris qui nichent dans la vallée (un expert chiroptérologues et plusieurs naturalistes accompagneront les participants lors de cet inventaire) : diversité spécifique et densité de population ;

Ces animaux sont pour la plupart des espèces migratrices. Quels sont les types de déplacement qu’ils effectuent exactement ?
Quel est l’impact des activités humaines (fragmentation des habitats, chasse des chauves-souris, …) sur les populations de chauves-souris ?
—> Pour répondre à ces deux questions, nous ferons une étude de la dynamique des populations de ces animaux via des suivis quotidiens, mensuels et annuels ;

Quelle est leur niche écologique ? Différentes espèces ont-elles différentes niches écologiques ? (Habitat, régime alimentaire…)
—> Pour répondre à cette question, nous ferons une étude de l’habitat et du régime alimentaire des différentes espèces de chiroptères.

Quel est le rôle écologique de ces animaux dans la région ?
—> Pour répondre à cette question, nous étudierons et quantifierons l’impact des chauves-souris sur la santé des écosystèmes, et sur les rendements agricoles (insecticide, dispersion des graines, pollinisation, …) ;

Dans la configuration actuelle des écosystèmes hôtes de ces mammifères, quels sont les facteurs de contamination d’éventuelles maladies zoonotiques émergentes liées à leur présence dans la zone ?
—> Pour répondre à cette question, nous ferons une étude de parasitologie
Quelles seraient les bonnes pratiques et démarches à faire afin d’apporter du bien-être aux populations de chiroptères, et également par conséquent aux populations humaines riveraines, du fait des nombreux bénéfices et services écosystémiques rendus par les chauves-souris (sauvegarde de l’habitat des chiroptères notamment) ?
—> Pour répondre à cette question, nous allons concevoir, Imaginer, Réfléchir, et Recenser tous ensembles (via des débats et échanges d’idées)

Ces différents objectifs permettront de mieux connaître la faune des chauves-souris et son impact sur les populations humaines riveraines de la région à travers le partage d’expériences des séjours scientifiques et touristiques.

Quelques autres faits connus concernant les chauves-souris dans la région :
Les chauves-souris sont parfois consommées par les locaux comme viande de brousse pour certains peuples de la localité, elles représentent une divinité protectrice.
Certaines personnes font une utilisation magicoreligieuse de ces animaux.

Abeilles et agriculture

Étude des abeilles et de leur l’impact sur l’agriculture et les rendements agricoles des fermes locales.

Ce projet vous permettra d’en apprendre beaucoup plus sur les abeilles et sur leur symbiose avec la nature.
Dans le but d’investiguer notre question de recherche, il est prévu dans les prochaines années de suivre un protocole rigoureux, à savoir :
L’installation de ruches dans les plantations paysannes (nous ferons cette étude sur le rendement agricole de plusieurs légumes et fruits locaux)
Un suivi et une étude du travail quotidien (et donc du comportement) des abeilles avec leur environnement et spécifiquement avec les jardins de plantes mellifères de notre projet d’étude.
La comparaison du rendement agricole (nombre de fruits), entre des plantations avec et sans ruches.
En parallèle de cela, ce projet permettra également :
Une initiation des participants à l’apiculture (Des formations professionnalisantes seront également proposées pour les participants qui souhaiterons aller plus loin dans l’apprentissage de cette pratique)
L’implication des paysans locaux avec lesquels nous collaborerons pour la mise en place des zones d’étude. Nous essayerons d’ailleurs de collaborer autant que possible avec eux dans le cadre des repas (= partenaires pour la vente de leurs produits issus de l’agriculture pour les petits déjeuners, repas de midis et du soir des participants à ce projet)
et la sensibilisation des paysans locaux sur les bienfaits des abeilles pour leurs activités et productions ainsi que sur l’effet néfaste que les insecticides appliqués dans leurs champs ont sur les abeilles qui en principe devaient être protégées contre tous les prédateurs et surtout les feux de brousse.
La mise en place d’un répertoire/inventaire des plantes mellifères du Togo.
L’installation d’un jardin botanique de plantes mellifères.
L’installation de ruches dans ce même jardin.
La production de miel
La fabrication de plusieurs types de produits naturels culinaires mais également sanitaires à base de miel : Au fur et à mesure du développement de ce projet de recherche nous espérons ajouter plusieurs jours à nos séjours, pour les participants que cela intéressera, consacrés à la confection de ces produits naturels aux vertus bénéfiques auxquelles nous croyons beaucoup.

D’autres questions de recherche nous intéressent, et en fonction de la saison à laquelle vous participerez au projet, et de votre intérêt et motivation personnelle, il vous sera possible d’y contribuer :
Conduire une recherche sur l’api-thérapie : identifier les bienfaits de l’apithérapie pour l’Homme
Étudier les agents parasites et prédateurs des abeilles :
1) Identifier ces pathogènes,
2) Étudier ces pathogènes,
3) Étudier les dommages causés par ces pathogènes et ces prédateurs sur la production apicole (miel),
4) Enfin, chercher des solutions éthiques, écologiques et durables pour accompagner les apiculteurs en vue d’un meilleur rendement de leur activité.

Plantes officinales et comestibles

Identification, reconnaissance et l’inventaire des plantes officinales et comestibles.

Le projet de ce séjour de recherche participative se décline en quatre volets :

1- Un premier temps sur le terrain nous permettra l’identification, la reconnaissance et l’inventaire des PLANTES AVEC LEURS VALEURS OFFICINALES et COMESTIBLES, à l’aide de critères rigoureux de botanique.
Cela sera l’occasion de la création de plusieurs sentiers botaniques dans toute notre zone d’étude. Nous créerons de petits panneaux esthétiques et discrets avec le nom latin, le nom commun (en togolais, en français et en anglais), et les vertus connues de la plante préalablement identifiée.
En parallèle nous enregistrerons les coordonnées GPS, les données environnementales et climatiques de chaque plante médicinale observée et identifiée, ce qui viendra compléter une base de données des plantes médicinales de la région

2- Un deuxième temps nous permettra de rentrer tous les points GPS enregistrés ainsi que les données botaniques identifiées dans la base de données en vue de cartographier la zone et de contribuer à une étude de la répartition (géographique et environnementale) dans le temps et dans l’espace, des espèces végétales médicinales.

3- Un troisième temps nous permettra d’aller à la cueillette et récolte de différents essences et des pigments naturels, à l’aide de petites recettes que nous vous confierons.
Cela sera l’occasion d’un véritable jeu de piste en pleine nature à la recherche de tel et tel ingrédient !
Vous pourrez ainsi découvrir les paysages magnifiques de la région, des petits recoins de nature insoupçonnés, et de rencontrer par la même occasion sur votre chemin la faune et la flore unique du Togo.

4- Un quatrième temps se fera sous forme d’Ateliers de pratique (soit en salle, soit en pleine la nature en fonction notamment de la météo) vous permettra de réaliser les recettes avec les fruits de votre récolte. Cette facette du projet sera l’occasion pour vous d’améliorer vos connaissances concernant :
l’utilisation des HUILES ESSENTIELLES (Aromathérapie)
la création de produits de COSMETIQUE NATURELLE ;
la confection de TABLEAUX avec de la PEINTURE VEGETALE, (que vous pourrez emporter avec vous) !

Santé, forme, bien-être, voilà comment se concrétise un séjour sur ce thème, dans nos montagnes togolaises. La phyto-aromathérapie ou tout simplement « le soin par la nature » vous ouvrira une nouvelle voie, en apprenant à aller de la plante au produit …

Lire plus

Concepts Appris sur le Séjour

  • Concepts scientifiques et naturalistes liés au projet
    Biodiversité, entomologie, biologie, écologie, écosystème,
    Anatomie du papillon, habitat (écologie, écosystème) du papillon, diversité de papillons (utilisation de clefs d’identification basées sur des critères anatomiques), évolution du papillon (étude des caractéristiques propres aux animaux, aux insectes, aux papillons/lépidoptères), cycle de vie du papillon, régime alimentaire du papillon, élevage du papillon (développement, croissance, métamorphose, reproduction), préservation des populations de papillons (déclin, impacts de l’Homme sur l’habitat, sur le papillon, ...), interactions (proie-prédateur, inter et intra spécifiques, herbivorie, pollinisation, ...), ...

Concepts liés à la recherche scientifique
Mise en place de protocole expérimentaux, expériences scientifiques, observations scientifiques, collecte d’échantillons scientifiques, ...

Concepts liés à la recherche « Participative »
Science citoyenne, solidarité, unité, Objectifs du développement durable, enjeux planétaires, ...

Le Matériel Utilisé

  • Materiel de terrain :
    Jumelles, GPS, appareil photo, filet à papillon
  • Matériel de laboratoire, d’observation et d’analyse :
    vivarium, microscope, clefs de détermination...

Le lieu


Située à 120 km au nord de Lomé la capitale du Togo, au nord-ouest du pays, la région de Kpalimé est l’endroit rêvé pour les amoureux de la nature et de randonneurs qui souhaitent aller à la découverte de la faune et de la flore tropicale.

C’est dans cette région, à Kpalimé, que se trouve la forêt de Missahoe à Kouma Konda, le lieu de vie de centaines d’espèces de papillons, coeur de ce projet de recherche participative.

Les montagnes avoisinantes offrent un cadre exceptionnel où l’on peut découvrir toute la richesse d’un environnement naturel de toute beauté : plantes tropicales, bois précieux (ébène, acajou, iroko, teck), insectes, coléoptères, et en l’occurrence ...papillons.

Nous aurons l’occasion, au cours de nos expéditions, de faire des balades en pleine nature qui nous permetteront de découvrir la faune et la flore de la région mais également le monde agricole et rural.

Les chemins de randonnées traversent des cultures d’ignames, des palmeraies, des bananeraies et des champs de café-cacao. Au fil des chemins ou sentiers, des petits villages typiques seront à découvrir, et enfin de superbes cascades naturelles enchanteront petits et grands pour une halte où baignade, détente et repos s’imposeront d’eux même.

La région regorge en effet de cascades naturelles, toutes plus belles les unes que les autres, telles que celles de Tomegbe, Womé, Ykpa, Aklowa (Badou), Kpimé ou Amegape. Chacune est unique et offre dans un cadre verdoyant d’exception, un spectacle enchanteur d’une rare beauté.

Au rang des patrimoines, il existe encore dans la région de nombreux bâtiments coloniaux vestiges de l’époque coloniale Allemande.

Le choix de la ville de Kpalimé dans la région des plateaux, est également un prétexte pour vous permettre de mieux concilier travail et loisir. Ainsi pour cette raison, des temps sont aménagés au cours de votre séjour pour découvrir la région la plus convoitée des touristes au Togo.

Kpalimé vous offrira avec ses montagnes, ses cascades, son écosystème, et ses fruits exotiques, un séjour exceptionnel. Vous allez aussi vous régaler des spécialités locales. Vous allez vivre des vacances, des moments différents et authentiques. Par ailleurs, vous pouvez vous imaginer déjà dans cette ambiance merveilleuse faite d’un mélange de folklores (une démonstration des activités culturelles par excellence.) et de danses des profondeurs du Togo.

Lire plus

Le Quotidien sur Place

  • Chaque semaine de 7 jours contiendra :
    • 1 première journée de rencontre, discussion concernant le projet de recherche, les protocoles utilisés, et le planning à venir, ainsi que la découverte du lieu du séjour
    • 5 jours consacrés pleinement à l’avancement du projet de recherche
    • 1 journée de conclusion, tri des données collectées, rédaction du compte-rendu du séjour, et promenade au marché artisanal local.

Pour chacune des 5 journées consacrées au projet de recherche participative :
Après un petit déjeuné local, nos journée seront rythmées par l’avancée du projet scientifique.
Elles se finiront au moins 2 fois par semaine par un moment de collecte nocturne.

  • Ces journées d’expédition, d’observation et d’expérimentation seront l’occasion de :
    • Balades botaniques ;
    • Découverte des cascades de la région avec baignade à la clef si la météo et le timing le permet ;
    • Visite du Mont Kloto ;
    • Randonnées à travers la forêt de Missahoe ;
    • Visite et découverte de la vallée des chauves souris ;
  • En parallèle du projet scientifique, nous nous intéresserons à la gastronomie locale, à l’artisanat et à l’art local, ainsi qu’à la médecine traditionnelle par les plantes.

  • Dans le cas des séjours « longs » de plusieurs semaines, vous aurez la possibilité de :
    • Visiter les sites touristiques de Kouma Konda
    • Rendre visite aux moines de Dzogbegan (DANYI Dzogbegan) et découvrir leurs différentes activités
    • Faire l’ascension du Pic d’AGOU, découverte de ses sites touristiques et de son architecture
Lire plus

Parrains

Prosper NYANU (à droite de la photo) est l’un des pionniers des activités touristiques de la région de Kpalimé. Avant d’être guide, entomologiste et peintre naturaliste il est cultivateur : Ce qui veut dire que son activité principale c’est l’agriculture et tout le reste vient à titre secondaire. A cet effet, à chaque saison touristique ou lorsqu’il reçoit des visiteurs, il délaisse quelques jours son champ pour venir partager ses connaissances innombrables avec eux. Il s’est formé par la force des choses, il est autodidacte, il à une maitrise parfaite des circuits et sentiers de toute la région, il dispose de connaissances naturalistes uniques sur les insectes, les papillons, les arbres et leurs vertus, la médecine traditionnelle... C’est un paysagiste et un amoureux de la nature ce qui lui a valu d’être nommé vice-président de l’association pour la préservation et la protection de la forêt de Missahoe.

Prosper a fait des expositions de tableaux à mainte reprise en Europe, surtout en France et ailleurs dans le monde. Ainsi il est souvent invité par les écoles et les universités et tout dernièrement c’était au Ghana.

Prosper nous fait l’honneur de parrainer ce projet et de partager avec les éducateurs scientifiques son expérience naturaliste immense concernant la région, la forêt, les plantes qui l’habitent, ainsi que bien sur... ses nombreux papillons.


Lire plus

L'Hébergement

Situé sur la montagne dans un immense espace de verdure en bordure du village de Konda, L’Hôtel CAMPEMENT n’accueille que les visiteurs et les touristes qui viennent à Kouma Konda pour des randonnés en pleine nature, des projets naturalistes dans la forêt, des visites touristiques-naturalistes et autres activités en rapport